L'offre du jour

Idsud : projet d’OPRA par voie d’échange d’actions FDJ. Cette société familiale fondée en 1850 annonce le lancement d’un projet d’offre publique de rachat d’actions portant sur un maximum de 536.503 actions, représentant 59,74% du capital social, par voie d’échange contre des actions Française des Jeux détenues en portefeuille, selon une parité de 4 actions FDJ pour 1 action Idsud. Cette parité fait ressortir une prime de 95% sur le cours de clôture d’Idsud au 20 mai 2021 précédant sa suspension de cotation.

Après des investissements réguliers depuis quelques années, l’activité Energie d’Idsud a connu de récents développements avec l’obtention de contrats auprès de grands donneurs d’ordres. La société considère que la croissance de cette activité doit encore être soutenue pendant 2 à 3 ans avant d’atteindre son rythme de croisière. En conséquence, elle souhaite continuer à consacrer ses ressources au développement de cette activité. Si les actionnaires ne souhaitent pas l’accompagner dans le développement de l’activité Energie, ils ont ainsi une fenêtre de sortie avec des titres FDJ en échange, dont la liquidité est nettement supérieure à celle d’Idsud.

La famille Luciani qui détient en indivision 356.048 actions représentant 39,64% du capital et 56,18% des droits de vote d’Idsud, n’envisagent pas d’apporter ces actions à l’offre. Mme Marie-Thérèse Luciani a fait part de son intention de ne pas apporter à l’offre l’action qu’elle détient en pleine propriété. Et M. Jérémie Luciani a fait part de son intention d’apporter les 31.472 actions qu’il détient en pleine propriété, représentant 3,50% du capital, dans une logique de diversification de son patrimoine. Toutes les demandes de rachat d’actions seront donc intégralement servies et aucune réduction ne sera appliquée aux demandes compte tenu du nombre d’actions visées par l’offre et de l’engagement de non-apport de la famille Luciani.

La famille Luciani n’a pas l’intention de mettre en œuvre un projet d’offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire sur le solde des actions Idsud qui ne seraient pas détenues à l’issue de l’OPRA. Par conséquent, le cabinet A2EF, représenté par Mme Sonia Bonnet Bernard, expert indépendant retenu par le conseil de surveillance d’Idsud sur recommandation d’un comité ad hoc composé de membres indépendants, a été nommé afin de délivrer une attestation portant sur le caractère équitable des conditions financières du projet d’offre.

En conséquence de la réduction du nombre de titres, la famille Luciani est susceptible de franchir le seuil de 50% en capital la plaçant en situation d’offre publique obligatoire. Par conséquent, la famille Luciani demandera à l’AMF de lui accorder une dérogation à l’obligation de déposer un projet d’offre publique. Le projet d’offre doit être soumis à l’assemblée générale annuelle convoquée pour le 30 juin 2021. La résolution relative à l’offre prévoira que le directoire ne sera autorisé à la mettre en œuvre (au cas où elle serait approuvée) que sous réserve de l’obtention de la part de l’AMF d’une décision de dérogation, devenue irrévocable, dispensant la Famille Luciani de l’obligation de déposer une offre publique d’achat. Le projet d’OPRA sera déposé prochainement auprès de l’AMF. L’offre devrait se dérouler durant les mois de juillet-août 2021.

Partager