L'offre du jour

Johnson & Johnson souhaite se scinder en deux sociétés indépendantes. Serait-ce un mouvement de fond qui touche les conglomérats de Wall Street ? Après l’annonce de la scission de General Electric en trois sociétés, le géant pharmaceutique américain a décidé prendre une voie similaire. Johnson & Johnson a en effet l’intention de séparer sa branche de santé grand public de la division pharmaceutique et de dispositifs médicaux, en créant une nouvelle société cotée en Bourse. « Nous estimons que le nouveau groupe Johnson & Johnson et la nouvelle société de santé grand public [marques Neutrogena, Aveeno, Tylenol, Listerine, Band-Aid…] seront toutes deux en mesure d’allouer plus efficacement leurs ressources afin de répondre aux besoins des patients et des consommateurs, de doper leur croissance et de dégager une valeur importante », a déclaré Joaquin Duato, qui succédera à Alex Gorsky à la direction générale de J&J en janvier prochain. Sous réserve des conditions habituelles, ce spin-off devrait être finalisé d’ici 18 à 24 mois.

Pour cette opération, Goldman Sachs & Co. LLC et J.P. Morgan Securities LLC agissent en tant que conseillers financiers de Johnson & Johnson, et Cravath, Swaine & Moore LLP et Baker & McKenzie LLP agissent en tant que conseillers juridiques.

Partager