L'offre du jour

Orchestra-Prémaman rachète ses propres actions. Après avoir obtenu le feu vert de l’AMF, Orchestra-Prémaman (ex Orchestra-Kazibao) lance, mercredi 30 janvier, son offre publique de rachat d’actions (OPRA). Jusqu’au 18 février inclus, soit vingt jours calendaires, le spécialiste du prêt-à-porter enfant propose de racheter 390 002 actions, soit 10 % du capital, en vue de les annuler. La société envisage également d’annuler les 374 154 actions détenues en autocontrôle, représentant 9,57 % du capital et des droits de vote.

Le prix offert de 12 euros par action fait ressortir une prime de 29 % sur le dernier cours avant l’annonce, le 27 novembre 2012, et de 19 % sur la moyenne des 3 derniers mois. Il se compare également avantageusement à celui de l’OPA (6 euros), lancée fin 2011 par la Financière Mestre et Jean-Claude Yana. Comme l’explique la société : « L’opération constitue une opportunité offerte aux actionnaires qui le souhaitent de trouver une liquidité que le marché ne leur offre pas aujourd’hui eu égard à la faible rotation du flottant », désormais limité à 14,07 % du capital.

A l’issue de l’OPRA et de l’annulation des titres, le groupe familial Mestre pourrait contrôler 58,04 % du capital contre 46,68 % actuellement. De même, le concert Gotlib pourrait voir sa part passer de 29,57 % à 33,08 %. Des seuils qui déclenchent le lancement d’une offre obligatoire. L’AMF leur a accordé une dérogation au motif que les franchissements de seuils résulteront de la réduction du nombre d’actions.

Créée en juillet 1995, Orchestra est spécialisée dans les vêtements, chaussures et accessoires pour enfants, de la naissance à 14 ans. Au départ, la société ouvre des petits magasins, puis développe la franchise dès 1999. Ensuite, elle poursuit son développement en périphérie des villes françaises, mais aussi à l’étranger. En 2009, elle met en place le concept « Club » qui confère aux détenteurs d’une carte de fidélité une réduction de prix permanente. Avec succès. Depuis, Orchestra poursuit son développement, tout en élargissant ce concept à d’autres pays.

Sur les 9 premiers mois de l’exercice (du 1er mars au 30 novembre 2012), le groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 277,7 millions d’euros, en progression de 36,2%. Des pertes opérationnelles significatives sont toutefois attendues sur la société Prémaman, enseigne belge spécialisée dans les articles de puériculture, acquise le 15 juillet 2012. « La taille de cette acquisition (près de 30% du chiffre d’affaires du dernier exercice), l’importance du travail de redressement à mener inscrivent Orchestra dans une période de transition », est-il précisé, et cela « dans un contexte économique difficile ». Le chiffre d’affaires annuel sera connu le 15 avril.

G.B.

© Médiange. Tous droits réservés.

Partager