L'offre du jour

China Three Gorges lance une OPA non sollicitée sur Energias de Portugal ! C’est un véritable séisme en Europe. Le groupe public chinois, qui tire son nom du barrage des Trois Gorges, la plus grande centrale hydroélectrique au monde, a décidé de partir à l’assaut du groupe d’électricité et de gaz portugais. Un peu comme si un groupe de l’empire du Milieu jetait son dévolu sur EDF ou Engie en France.

CTG, qui détient déjà 23,27% du capital, a soumis une offre au prix de 3,26 € par action, valorisant EDP 11,9 milliards d’euros. Ce prix fait ressortir une prime limitée à 4,8% sur le dernier cours (3,11 €), lequel était toutefois en hausse de 13,5% sur les 3 derniers mois. China Three Gorges lance également une OPA sur EDP Renovaveis (EDPR), la filiale d’énergies renouvelables d’EDP, au prix de 7,33 € par action, faisant apparaître une décote de 6,5% sur le dernier cours coté (7,84 €), lequel était aussi en hausse de 12,6% sur les 3 derniers mois, ce qui valorise EDPR 6,4 milliards d’euros.

Depuis un an, des rumeurs avaient circulé sur une éventuelle offre d’une compagnie européenne. Le 9 avril dernier, suite à des informations faisant état de « contacts préliminaires » avec Engie, le groupe portugais avait déclaré n’avoir noué aucun contact ni engagé aucune négociation au sujet d’une éventuelle consolidation. En tout état de cause, lorsque le nom de CTG avait été évoqué, Lisbonne n’avait soulevé aucune objection de principe. « Le gouvernement n’a rien contre, aucune réserve », avait déclaré le Premier ministre, Antonio Costa. « En revanche, il est important de savoir ce que les actionnaires souhaitent faire de l’entreprise […]. J’espère que leur ambition sera bonne pour notre économie ».

Ses homologues de l’Union européenne pourraient ne pas être aussi souples d’esprit. Pour parer à d’éventuelles critiques – EDP compte près de 10 millions de clients sur le marché de l’électricité et 1,6 million sur celui du gaz naturel –, CTG s’est dit « pleinement engagé à préserver l’identité portugaise d’EDP et son autonomie ainsi que son actuelle cotation en Bourse au Portugal ».