L'offre du jour

Malteries Franco-Belges : OPA des Malteries Soufflet à 600 € l’action ! Cette filiale des Etablissements J. Soufflet, elle-même contrôlée par la famille Soufflet, a déposé auprès de l’AMF un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions Malteries Franco-Belges, cotées sur le compartiment B d’Euronext Paris. Malteries Soufflet, qui détient déjà 92,01% du capital et 94,71% des droits de vote de cette société spécialisée dans la transformation d’orge en malt, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 600 €, représentant 7,99% du capital.

Ce prix fait ressortir une prime de 22,4% sur le dernier cours moyen pondéré avant le dépôt du projet d’offre et une prime de 18,4% par rapport à la moyenne pondérée par les volumes des 60 dernières séances. Il valorise la société 298 millions d’euros. « Sur très longue période (depuis 1989), le cours du titre n’a jamais atteint un cours équivalent au prix d’offre de 600 € (le pic historique s’est établi à 568 € le 13 novembre 2017) », précise l’expert indépendant, Associés en Finance, qui a remis une attestation d’équité. A noter que, si les conditions sont réunies, Malteries Soufflet se réserve le droit de mettre en œuvre une procédure de retrait obligatoire.

En 1994, le Groupe Soufflet a acquis 90% du capital de la Société Meunière de Gestion et de Participation, contrôlant 51% du capital du groupe Pantin, lui-même contrôlant MFB. Avec cette acquisition, le Groupe Soufflet renforçait sa position de leader dans le secteur du malt. Pour mémoire, ce groupe familial agroalimentaire français intervient notamment sur les filières orge, blé, riz et légumes secs, ainsi que dans l’accompagnement des viticulteurs. Sur la filière orge, le Groupe Soufflet est un des principaux acteurs mondiaux avec 27 usines en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.

Dans un souci d’optimisation des coûts et des structures du groupe et compte tenu de la très faible liquidité du titre, le Groupe Soufflet a donc décidé de lancer cette OPA simplifiée, avec l’objectif de mettre en œuvre un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 30 novembre au 13 décembre 2018.