Bruits de marché

Eramet subit de lourds dégagements. A midi, l’action du groupe minier français cède 11,4%, à 56,30 euros, ce qui annule la totalité des gains engrangés depuis le début de l’année. A l’origine de ce coup de tabac, l’annonce par les banques italiennes Intesa Sanpaolo et Unicredit de la cession de la totalité de leurs participations, représentant respectivement 7,114% et 4,062% du capital, auprès d’investisseurs institutionnels. Et cette sortie du tour de table s’est réalisée au prix de 57 euros par action, soit un montant de 169,4 millions d’euros, faisant ressortir une décote de 10,3% sur le cours de clôture de la veille (63,55 euros).