Les points sur les i

GoPro dément les rumeurs de cession. La société californienne, connue pour ses caméras embarquées, a tenu à démentir l’information, relayée par la chaîne CNBC et l’agence Bloomberg, selon laquelle elle avait mandaté JPMorgan Chase en vue d’une éventuelle cession. Mais GoPro, qui entend réduire ses effectifs de l’ordre de 20% et abandonner le secteur des drones (sous la marque Karma), n’exclut pas pour autant une alliance avec un acteur d’envergure « s’il y avait une opportunité », comme l’a précisé Nick Woodman, directeur général de GoPro à Bloomberg TV. Et d’ajouter : « Notre travail consiste à aligner GoPro sur le comportement des consommateurs et à chercher des opportunités pour augmenter l’attrait, la portée et la pertinence [de nos produits], ce qui est parfois plus facile avec un partenaire ». Sur le Nasdaq, l’action cède 4,1%, à 6,29 $, ce qui porte son recul à 15,5% sur les cinq dernières séances.