Les points sur les i

PartnerRe : Covéa souhaite renégocier les termes de l’accord. « Au vu des conditions actuelles sans précédent et des importantes incertitudes pesant sur les perspectives économiques mondiales, Covéa a indiqué à Exor que le contexte ne permet pas de réaliser le projet d’acquisition de PartnerRe selon les termes initialement envisagés », explique le groupe d’assurance mutualiste dans un communiqué laconique. Le 3 mars, Covéa avait approuvé un protocole d’accord avec Exor, portant sur le projet d’acquisition en numéraire de la totalité des actions ordinaires composant le capital de PartnerRe pour 9 milliards de dollars.

Le conseil d’administration d’Exor, holding de la famille italienne Agnelli, prend acte du fait que Covéa n’honorera pas son engagement conformément aux termes du protocole d’accord. Et d’ajouter dans un communiqué : « Le conseil a réaffirmé sa conviction qu’une vente de PartnerRe à des conditions inférieures à celles établies dans le protocole d’accord ne reflètait pas la valeur de la société ». Et ce, alors même que « Covéa n’a jamais suggéré l’existence d’un changement défavorable significatif, y compris le risque de pandémie, ou tout autre problème chez PartnerRe qui expliquerait son refus d’honorer ses engagements ».