Les points sur les i

Scor réaffirme son indépendance et prend acte de la décision de Covéa de retirer sa proposition sur un éventuel rapprochement. Le 30 août, le conseil d’administration de Scor a examiné en détail les termes et conditions de cette proposition non sollicitée. Il a conclu « qu’elle était fondamentalement incompatible avec la stratégie d’indépendance de Scor, qui est un facteur clé de son développement, qu’elle remettrait en cause son projet industriel fortement créateur de valeur et qu’elle ne reflète ni la valeur intrinsèque de Scor ni sa valeur stratégique », comme l’indique le 4e réassureur mondial dans un communiqué. Ce projet suscite l’opposition unanime du comité exécutif de Scor. Dans ces conditions, « tout projet d’offre publique serait réputé hostile ». En conséquence, le conseil d’administration de Scor a voté à l’unanimité le refus d’engager des discussions avec Covéa. Il a réaffirmé sa totale confiance dans la direction de Scor pour continuer à créer de la valeur.