Feu au rouge

Fresenius met fin à l’accord de fusion avec Akorn. Le groupe allemand spécialisé dans les soins de santé a décidé hier de mettre fin à l’accord de fusion, en raison du non-respect par Akorn de plusieurs conditions de clôture. Sa décision est basée, entre autres facteurs, sur le fait que l’entreprise américaine de produits génériques n’a pas respecté les exigences de la Food and Drug Administration (FDA). « Fresenius a proposé de retarder sa décision afin de permettre à Akorn de compléter sa propre enquête et de présenter les informations nécessaires, mais Akorn a décliné cette offre », explique le groupe dans un communiqué. Akorn, de son côté, a rejeté immédiatement les allégations de Fresenius et entend faire valoir ses droits dans le cadre de l’accord de fusion. « L’enquête en cours précédemment divulguée, qui n’est pas une condition suspensive, n’a montré aucun élément qui aurait eu un effet défavorable significatif sur l’activité d’Akorn et il n’y a donc aucune raison de mettre fin à la transaction ».