Feu au vert

SFC : le ministère de l’Intérieur a agréé le projet d’acquisition de Casigrangi. Société Française de Casinos avait informé ses actionnaires que le projet d’acquisition de Casigrangi était conditionné à la réalisation de plusieurs conditions suspensives dont l’acquisition d’au moins 50,1% du capital social et des droits de vote de SFC et l’agrément du projet d’acquisition par le ministère de l’Intérieur. SFC et Casigrangi informent que le ministère de l’Intérieur a agréé le 4 novembre 2020 le projet de Casigrangi d’acquérir au minimum 79,37% du capital social et des droits de vote de SFC et que cette condition suspensive est levée.

Par communiqué en date du 4 septembre 2020, la SFC a informé ses actionnaires que Groupe Circus avait été intégralement débouté de ses demandes par le Tribunal de commerce de Paris visant à : i) forcer Frameliris à conclure un acte de cession aux termes duquel le Groupe Circus acquerrait l’intégralité des titres détenus par Frameliris à un prix de 1,50 €, et ii) interdire la cession des titres détenus par Frameliris à toute autre personne qu’au Groupe Circus (et donc, de fait, d’interdire la cession desdits titres à Casigrangi).

Dans le prolongement de ce communiqué, SFC informe ses actionnaires que le Groupe Circus a interjeté appel et a également assigné au fond Frameliris et Casigrangi afin respectivement de faire constater que la vente des actions SFC détenues par Frameliris serait parfaite au profit de Groupe Circus et de rendre opposable cette décision à Casigrangi.

Dans la mesure où Frameliris a confirmé à Casigrangi la libre cessibilité des actions qu’elle détient dans SFC, SFC et Casigrangi considèrent que ces procédures en cours ne font pas obstacle à la poursuite du projet d’acquisition. Quelques conditions suspensives usuelles, d’ordre technique, restent à lever afin de finaliser l’opération d’acquisition.