Altur Investissement : le retrait obligatoire interviendra lundi 26 février 2024

Il portera sur 230.890 actions (au prix net de tout frais de 11 €), représentant 5,88% du capital de cette société de capital investissement, contrôlée par Suffren Holding, elle-même contrôlée par M. François Lombard et sa famille. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Altur Investissement : le retrait obligatoire interviendra le 26 février 2024

Il portera sur 230.890 actions (au prix net de tout frais de 11 €), représentant 5,88% du capital et 5,94% des droits de vote de cette société de capital investissement, contrôlée par Suffren Holding, elle-même contrôlée par M. François Lombard et sa famille. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Technicolor Creative Studios : le retrait obligatoire interviendra le 14 février 2024

Il portera, au prix net de tout frais de 1,63 € par action, sur 805.362 actions, représentant 2,69% du capital et des droits de vote de ce leader des effets spéciaux visuels pour le cinéma, la télévision, le streaming et la publicité. La suspension de la cotation des actions TCS est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

ESI Group : le retrait obligatoire interviendra le 26 janvier 2024

Il portera sur 113.593 actions (au prix de 155 € net de tout frais), représentant 1,84% du capital et 3,62% des droits de vote de cette société spécialisée dans les progiciels destinés à la réalisation d’essais virtuels, désormais dans le giron de Keysight Technologies. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Evolis : le retrait obligatoire intervient ce lundi 27 novembre 2023

Il portera sur 65.578 actions (au prix net de tout frais de 43,75 € par action), représentant 1,26% du capital de cette société spécialisée dans les solutions d’identification sur cartes plastiques, contrôlée par HID Global, filiale du suédois Assa Abloy. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.


Evolis : le retrait obligatoire interviendra le 27 novembre 2023

Il portera sur 65 578 actions (au prix net de tout frais de 43,75 € par action), représentant 1,26% du capital de cette société spécialisée dans les solutions d’identification sur cartes plastiques, contrôlée par HID Global, filiale du groupe suédois Assa Abloy. La suspension de la cotation des actions Evolis est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Biocorp : le retrait obligatoire interviendra le 11 octobre 2023

Il portera sur 85.518 actions représentant 1,94% du capital et au plus 2,31% des droits de vote de cette entreprise de dispositifs médicaux connectés, au prix net de tout frais de 35 € par action, désormais dans le giron du géant pharmaceutique danois Novo Nordisk. La suspension de cotation des actions Biocorp est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Biocorp : le retrait obligatoire interviendra le 11 octobre 2023

Il portera sur 85.518 actions représentant 1,94% du capital et au plus 2,31% des droits de vote de cette entreprise de dispositifs médicaux connectés, au prix net de tout frais de 35 € par action, désormais dans le giron du géant pharmaceutique danois Novo Nordisk. La suspension de cotation des actions Biocorp est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Vilmorin & Cie : le retrait obligatoire interviendra le 1er août 2023

À l’issue de son OPA simplifiée, Limagrain Participations a porté son contrôle dans le capital du 4e semencier mondial à 95,70%. Le retrait obligatoire portera donc sur 977.021 actions, représentant 4,3% du capital, au prix net de tout frais de 62,60 € par action. La suspension de la cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

EDF : le retrait obligatoire interviendra jeudi 8 juin 2023

Il portera sur 91.454.896 actions, représentant 2,19% du capital, et 35.400 Oceanes 2024, soit 44,09% des titres en circulation. Le retrait obligatoire comporte le règlement en numéraire proposé lors de l’offre publique, soit 12 € par action et 15,52 € par Oceane, net de tout frais. Pour rappel, les représentants des porteurs de parts du FCPE ont décidé d’engager un recours indemnitaire devant le Conseil d’Etat. Ils entendent ainsi « invoquer la notion de juste indemnité pour l’expropriation des actionnaires salariés en considérant que 12 euros n’est toujours pas un prix équitable ». Ce recours, qui vise à obtenir un complément de prix, sera déposé après la mise en œuvre du retrait obligatoire.

EDF : le retrait obligatoire interviendra le 8 juin 2023

Il portera sur 91.454.896 actions, représentant 2,19% du capital, et 35.400 Oceanes 2024, soit 44,09% des titres en circulation. Le retrait obligatoire comporte le règlement en numéraire proposé lors de l’offre publique, soit 12 € par action et 15,52 € par Oceane, net de tout frais. La suspension de la cotation des titres est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Pour rappel, les représentants des porteurs de parts du FCPE ont décidé d’engager un recours indemnitaire devant le Conseil d’Etat. Ils entendent ainsi « invoquer la notion de juste indemnité pour l’expropriation des actionnaires salariés en considérant que 12 euros n’est toujours pas un prix équitable ». Ce recours, qui vise à obtenir un complément de prix, sera déposé après la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Navya repris par Gaussin, radiation en vue

Le spécialiste de la conduite autonome placé en redressement judiciaire début février, va être repris par Gaussin, cotée sur Euronext Growth, en partenariat avec le japonais Macnica, cotée à la Bourse de Tokyo, selon une décision du Tribunal de Commerce de Lyon. Le prix de cession pour l’ensemble des actifs corporels et incorporels des sites de Courbevoie et de Villeurbanne et des stocks du site de Vénissieux a été fixé à 1,4 million d’euros. Le tribunal a également prononcé la transformation de la procédure de redressement judiciaire en procédure de liquidation. Compte tenu de l’ouverture de cette procédure, il n’y aura pas de reprise de cotation et Euronext procédera prochainement à la radiation des actions Navya.

UFF Banque : le retrait obligatoire interviendra le 1er mars 2023

UFF Banque : le retrait obligatoire interviendra le 1er mars 2023. Il portera sur 832.426 actions – au prix net de tout frais de 21 € par titre –, représentant 5,13% du capital de cette banque spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine, Abeille Assurances Holding (Aéma Groupe) détenant 94,84%. La suspension de la cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

UFF Banque : le retrait obligatoire interviendra le 1er mars 2023

Il portera sur 832.426 actions – au prix net de tout frais de 21 € par titre –, représentant 5,13% du capital de cette banque spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine, Abeille Assurances Holding (Aéma Groupe) détenant 94,84%. La suspension de la cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Serma Group : le retrait obligatoire aura lieu le 22 février 2023

Il portera – au prix net de tout frais de 430 € par action – sur 5.277 actions, représentant 0,46% du capital de cette société de conseil et d’expertise, spécialisée dans les systèmes électroniques embarqués et industriels, Financière Faraday détenant 99,54%. La suspension de la cotation des actions est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Manutan International : le retrait obligatoire interviendra le 22 février 2023

Il portera – au prix unitaire de 105 € – sur 53.187 actions, représentant 0,70% du capital de cette entreprise spécialisée dans la distribution d’équipements et de fournitures aux entreprises, Spring Holding (famille Guichard), détenant 99,08% du capital (hors actions autodétenues). La suspension de la cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Somfy : le retrait obligatoire interviendra jeudi 9 février 2023

Somfy : le retrait obligatoire interviendra jeudi 9 février 2023. Il portera sur 2.515.766 actions – au prix net de tout frais de 143 € – représentant 6,80% du capital et 4,41% des droits de vote de ce spécialiste de l’automatisation des ouvertures et fermetures de la maison et du bâtiment. La suspension de la cotation des actions Somfy est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Groupe Flo : le retrait obligatoire interviendra lundi 6 février 2023

A la clôture de l’OPR au prix de 21 € par action, Olivier Bertrand détient désormais 97,93% du capital de ce groupe de restauration (Hippopotamus, Les Grandes Brasseries, Les Concessions Flo). Les conditions requises étant remplies, le retrait obligatoire interviendra par conséquent le 6 février 2023, au prix net de tout frais de 21 € par action. Il portera sur 158.128 actions Groupe Flo, représentant 2,07% du capital. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Somfy : le retrait obligatoire interviendra le 9 février 2023

Il portera sur 2.515.766 actions – au prix net de tout frais de 143 € – représentant 6,80% du capital et 4,41% des droits de vote de ce spécialiste de l’automatisation des ouvertures et fermetures de la maison et du bâtiment. La suspension de la cotation des actions Somfy est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Groupe Flo : le retrait obligatoire interviendra le 6 février 2023

A la clôture de l’OPR au prix de 21 € par action, Bertrand Invest (contrôlée par M. Olivier Bertrand) détient désormais 97,93% du capital de ce groupe de restauration (Hippopotamus, Les Grandes Brasseries, Les Concessions Flo). Les conditions requises étant remplies, le retrait obligatoire interviendra par conséquent le 6 février 2023, au prix net de tout frais de 21 € par action. Il portera sur 158.128 actions Groupe Flo, représentant 2,07% du capital. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Oncodesign : le retrait obligatoire interviendra le 22 décembre 2022

Il portera sur 553.161 actions au prix unitaire de 14,42 €, représentant 8% du capital de cette biotech spécialisée en médecine de précision, contrôlée par Cancer Buster Bidco (Edmond de Rothschild Private Equity). La suspension de la cotation des actions est maintenue dans l’attente de la mise en œuvre du retrait obligatoire.

 

Holcim se retire de la cote d’Euronext Paris

Le groupe cimentier, né de la fusion de Holcim avec Lafarge, a décidé de simplifier sa structure de cotation, en ne retenant que son principal marché, le SIX Swiss Exchange (SIX), reflétant le déplacement des volumes hors d’Euronext Paris au fil des années. Les actionnaires d’Holcim négociant sur Euronext Paris disposeront de trois options : conserver leurs titres, les céder ou participer à la procédure de cession volontaire.

Dans le premier cas (conservation), ils pourront négocier leurs actions Holcim sur Euronext Paris jusqu’au dernier jour de cotation, le 29 décembre 2022. Après cette date, les actionnaires pourront les négocier sur le SIX Market. Dans le deuxième cas (cession), ils pourront vendre leurs actions sur Euronext Paris jusqu’au 29 décembre 2022.

Dans le dernier cas, ils peuvent participer à la procédure de vente volontaire pour céder tout ou partie de leurs actions. Pour cela, ils doivent demander à leurs intermédiaires de livrer leurs actions Holcim à BNP Paribas, agissant en tant qu’agent centralisateur, à tout moment du 28 novembre au 16 décembre 2022. Les actions livrées seront vendues sur le SIX Market à partir du 2 janvier 2023 au prix du marché en vigueur au moment de la vente.

Albioma : le retrait obligatoire interviendra le 13 octobre 2022

Il portera sur 2.183.522 actions (au prix unitaire de 50 €), représentant 6,74% du capital de ce producteur d’énergies renouvelables, et sur 50 BSAAR (au prix unitaire de 29,10 €). La suspension de la cotation des titres de la société, désormais dans le giron de Kyoto BidCo (contrôlée par des fonds gérés par Kohlberg Kravis Roberts & Co) est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Onxeo : le Nasdaq approuve le retrait de ses actions du Nasdaq de Copenhague

Les actions de cette biotech spécialisée en oncologie resteront négociables sur le marché Nasdaq First North Growth, sous réserve de la disponibilité de contreparties, pour une période allant jusqu’au 8 novembre 2022. À l’issue de cette période, elles seront retirées de la cote et Onxeo assurera l’échange de ces actions contre des actions Onxeo françaises, librement négociables sur Euronext Growth, à Paris. L’échange sera effectué aux frais d’Onxeo, qui prendra en charge les coûts et les frais de Nordea que devrait normalement supporter un actionnaire danois demandant la conversion ou l’échange d’une action Onxeo danoise contre une action Onxeo française.

Onxeo : retrait en vue du Nasdaq First North de Copenhague

Lors de l’assemblée générale mixte qui s’est tenue le 17 août, les actionnaires de cette biotech spécialisée en oncologie ont approuvé le retrait des actions d’Onxeo du marché Nasdaq First North de Copenhague. La société demandera formellement, dans les prochains jours, le retrait de la cote à l’opérateur boursier danois. Après approbation, le retrait effectif devrait intervenir après un délai supplémentaire de 10 semaines. Onxeo envisage d’organiser l’échange automatique de titres afin que les actionnaires danois puissent négocier leurs actions sur Euronext Growth, avec le même code ISIN (FR0010095596).

Umanis : le retrait obligatoire interviendra vendredi 29 juillet 2022

Umanis : le retrait obligatoire interviendra vendredi 29 juillet 2022. Il portera sur 1.081.964 actions au prix de 17,15 € par action, représentant 5,83% du capital de cette société de services et de conseils informatiques dans le giron de CGI France. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Europcar Mobility Group : le retrait obligatoire interviendra le 13 juillet 2022

Il portera sur 320.139.678 actions, représentant 6,38% du capital de cet acteur européen de la location de véhicules. Comme prévu, Green Mobility Holding (consortium composé de Volkswagen, Attestor et Pon) versera un complément de prix de 0,01 € par action à tous les actionnaires ayant apporté leurs actions à l’offre.

Advenis : le retrait obligatoire interviendra le 21 juin 2022

A l’issue de son OPR au prix de 2,80 € par action, close le 8 juin, le concert formé entre Inovalis et Hoche Partners Private Equity Investors détient désormais 94,76% du capital de cette société spécialisée dans la gestion d’actifs immobiliers et financiers. Les conditions étant déjà remplies, le retrait obligatoire portera sur 653.045 actions Advenis représentant 5,24% du capital. La suspension de cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire

Didi Global, le « Uber chinois », va quitter Wall Street

Moins d’un an après son entrée en fanfare au New York Stock Exchange, le groupe chinois de réservation de voitures avec chauffeur va sortir par la petite porte. Lors d’une assemblée générale extraordinaire, qui s’est déroulée lundi 23 mai à Pékin, les actionnaires ont voté à 96% en faveur d’un retrait de la cote. Son entrée dans « le saint des saints » n’avait pas été du goût des autorités chinoises, qui avaient diligenté une enquête sur la collecte de données privées par l’entreprise. L’action avait alors dévissé pour tomber à 1 $. En décembre 2021, Didi avait alors annoncé son intention de quitter Wall Street et rejoindre la Bourse de Hong Kong.

LV Group : le retrait obligatoire interviendra le 11 mars 2022

Il portera sur 1.378 actions de ce holding de contrôle (Louis Vuitton, Berluti, Celine, Kenzo, Givenchy, etc.), représentant 0,01% du capital, au prix net de tout frais de 10 000 € par action. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une démarche de simplification juridique du groupe LVMH visant en particulier à réduire le nombre de holdings intermédiaires. L’offre créerait ainsi la possibilité de procéder à une fusion simplifiée entre LV Group et LVMH à l’issue du retrait obligatoire.

Suez, détenu à 95,95% par Veolia, devrait quitter la cote le 18 février

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié, jeudi 27 janvier 2022, le résultat provisoire de la réouverture de l’offre publique d’acquisition initiée par Veolia portant sur les actions de la société Suez.

Selon les informations communiquées par Euronext Paris, 62.231.184 actions Suez ont été apportées à cette offre rouverte. Au total, sur la base du nombre d’actions en circulation au 30 novembre 2021, Veolia est en mesure de détenir 613.682.445 actions, représentant 95,95% du capital et des droits de vote de Suez.

Conformément aux dispositions des articles 237-1 et suivants du règlement général de l’AMF, Veolia demandera, dès la publication des résultats définitifs, la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire portant sur les actions Suez qu’elle ne détient pas encore pour le 18 février 2022.

Le montant de l’indemnisation versée dans le cadre de ce retrait obligatoire serait égal au prix de l’offre, soit 19,85 euros (droits à distribution attachés) par action Suez. Les actions Suez seraient radiées de la cote sur Euronext à Paris et Euronext Bruxelles après la clôture du marché à la date de mise en œuvre du retrait obligatoire.

A la faveur d’un accord de rapprochement, conclu le 14 mai 2021, et d’un relèvement du prix de l’offre (+13,9%), Veolia s’était engagé à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 19,85 €. Ce prix faisait ressortir une prime de 98,7% sur le dernier cours coté au 30 juillet 2020, dernière séance avant l’annonce d’Engie sur la revue stratégique de ses actifs et notamment de ses options en ce qui concerne sa participation dans Suez. Ce prix faisait également apparaître une prime de 97,3% sur la moyenne des cours des 3 derniers mois avant cette date.

Bel : le retrait obligatoire aura lieu mardi 25 janvier 2022

Il portera sur 177.795 actions, représentant 2,59% du capital du groupe de fromages de marque et de snacking, au prix de 550 €. Pour rappel, un recours en annulation de la décision de conformité de l’AMF a été déposé devant la Cour d’appel de Paris. Si celle-ci annulait ou réformait la décision de conformité, Unibel a pris plusieurs engagements. D’abord, la restitution des titres Bel acquis dans le cadre l’OPR aux anciens actionnaires qui en feraient la demande. Ensuite, le dépôt d’un projet modifié d’OPR conforme à la décision de la Cour d’appel de Paris. Enfin, le versement du complément de prix ou d’indemnisation, selon le cas, aux actionnaires qui n’ont pas demandé la restitution de leurs actions.

Visiodent : le retrait obligatoire interviendra le 27 janvier 2022

Visiodent : le retrait obligatoire interviendra le 27 janvier 2022. A l’issue de son offre publique de retrait au prix de 3 € par action, close le 19 janvier dernier, le concert formé par Groupe Visiodent et Hivista détient désormais 96,02% du capital de l’éditeur de logiciels de gestion pour cabinets dentaires. Dans la mesure où les conditions requises étaient déjà remplies, le retrait obligatoire sera mis en œuvre et portera sur 178.754 actions Visiodent représentant 3,98% du capital et 2,09% des droits de vote.

Bel : le retrait obligatoire interviendra le 25 janvier 2022

Bel : le retrait obligatoire interviendra le 25 janvier 2022. Il portera sur 177.795 actions, représentant 2,59% du capital du groupe de fromages de marque et de snacking, au prix net de tout frais de 550 €. Pour rappel, un recours en annulation de la décision de conformité de l’AMF a été déposé devant la Cour d’appel de Paris. Si la Cour d’appel annulait ou réformait la décision de conformité, Unibel a pris plusieurs engagements. D’abord, la restitution des titres Bel acquis dans le cadre l’OPR aux anciens actionnaires qui en feraient la demande. Ensuite, le dépôt d’un projet modifié d’OPR (suivie d’un retrait obligatoire) conforme aux dispositions applicables et à la décision de la Cour d’appel de Paris. Enfin, le versement du complément de prix ou d’indemnisation, selon le cas, aux actionnaires qui n’ont pas demandé la restitution de leurs actions.

Parfex : les actions seront radiées à compter du 7 janvier 2022

Parfex : les actions seront radiées à compter du 7 janvier 2022. A la suite de l’offre volontaire de rachat au prix de 31,37 € par action, close le 29 décembre 2021, Iberchem a porté son contrôle de 95,61% à 99,47% du capital de ce créateur et producteur de fragrances pour la parfumerie fine, le soin du corps et de la maison. Dans la mesure où Iberchem détient une participation supérieure à 90% du capital et des droits de vote de Parfex, il a demandé à Euronext Paris la radiation des actions Parfex inscrites sur Euronext Access. Par conséquent, les actions Parfex seront radiées à compter du 7 janvier 2022. La société invite les actionnaires minoritaires n’ayant pas apporté leurs titres et souhaitant se trouver une liquidité à se rapprocher d’elle.

GrandVision : le retrait de la cote aura lieu le 10 janvier 2022

GrandVision : le retrait de la cote aura lieu le 10 janvier 2022. La période post-acceptation, qui a débuté le 7 décembre, prendra fin le 20 décembre 2021. EssilorLuxottica annoncera publiquement les résultats au plus tard trois jours ouvrés suivant le dernier jour de la période post-acceptation. Dans la mesure où EssilorLuxottica détient plus de 95% des actions émises et en circulation, Euronext a approuvé le retrait des actions GrandVision de la cote d’Euronext Amsterdam. En accord avec Euronext, il a été décidé que le retrait de la cote aurait lieu le 10 janvier 2022 et que la dernière séance de négociation des actions serait, par conséquent, le 7 janvier 2022.

Artefact : le retrait obligatoire interviendra le 21 décembre 2021

Artefact : le retrait obligatoire interviendra le 21 décembre 2021. Il portera sur 2.142.150 actions au prix unitaire de 7,80 €, représentant 6,27% du capital de cette agence spécialisée dans le conseil en stratégie data et dans le marketing digital. La suspension de la cotation est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

News Invest : les actions seront radiées

News Invest : les actions seront radiées à compter du vendredi 26 novembre 2021. A l’issue de son offre volontaire de rachat au prix de 2,28 € par action, close le 18 novembre 2021, Marketing Finance International (MFI), agissant de concert avec certains actionnaires, détient désormais 97,32 % du capital. Dans la mesure où le groupe initiateur détenait déjà une participation supérieure à 90%, il a demandé la radiation des actions d’Euronext Access, qui interviendra à compter du 26 novembre 2021. New Invest invite les actionnaires minoritaires n’ayant pas apporté leurs titres à l’offre et souhaitant se trouver une liquidité à se rapprocher d’elle.

Trois retraits obligatoires interviendront le 25 novembre 2021

Trois retraits obligatoires interviendront le 25 novembre 2021. D’abord, celui d’Ivalis au prix de 24,50 € par action. Il portera sur 408 actions, soit 0,03% du capital et 0,06% des droits de vote de cette société spécialisée dans la réalisation d’inventaires physiques de stocks, désormais aux mains de RGIS Spécialistes en Inventaire. Ensuite, celui de Filae au prix de 20,75 € par action. Il portera sur 65.655 actions de ce portail de la généalogie, représentant 4,12% du capital et au plus 6,30% des droits de vote de cette société, désormais aux mains de TreeHouse Junior, qui contrôle par ailleurs MyHeritage. Enfin, celui de Tessi au prix de 168,60 € par action (dividende de 3,40 € détaché le 24 juin 2021). Il portera sur 45.089 actions de ce spécialiste de la gestion externalisée des flux documentaires et de paiement, représentant 1,38% du capital et au plus 1,51% des droits de vote.

Ivalis : le retrait obligatoire interviendra le 25 novembre 2021

Ivalis : le retrait obligatoire interviendra le 25 novembre 2021 au prix de 24,50 € par action, net de tout frais. Il portera sur 408 actions, soit 0,03% du capital et 0,06% des droits de vote de cette société spécialisée dans la réalisation d’inventaires physiques de stocks, désormais aux mains de RGIS Spécialistes en Inventaire.

Tessi : le retrait obligatoire interviendra le 25 novembre 2021

Tessi : le retrait obligatoire interviendra le 25 novembre 2021. Il portera sur 45.089 actions de ce spécialiste de la gestion externalisée des flux documentaires et de paiement, représentant 1,38% du capital et au plus 1,51% des droits de vote, au prix net de tout frais de 168,60 € par action (dividende de 3,40 € détaché le 24 juin 2021).

Voluntis : le retrait obligatoire interviendra le 2 novembre 2021

Voluntis : le retrait obligatoire interviendra le 2 novembre 2021. Il portera sur 278.957 actions au prix unitaire de 8,70 €, représentant 3,07% du capital et 4,07% des droits de vote de ce pionnier des thérapies numériques, désormais sous le contrôle d’Aptar Group Holding. La suspension de la cotation des actions Voluntis est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Voluntis : le retrait obligatoire interviendra le 2 novembre 2021

Voluntis : le retrait obligatoire interviendra le 2 novembre 2021. Il portera sur 278.957 actions au prix unitaire de 8,70 €, représentant 3,07% du capital et 4,07% des droits de vote de ce pionnier des thérapies numériques, désormais sous le contrôle d’Aptar Group Holding. La suspension de la cotation des actions Voluntis est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.