Lu dans la presse

ADP : Vinci préparerait-elle une offre ? « Il n’y a rien en préparation. Le gouvernement n’a pas manifesté son intention de privatiser ADP et je doute que ce soit une priorité pour lui. Nous sommes très satisfaits de notre participation de 8%, qui s’est bien appréciée », explique Xavier Huillard, PDG de cette major du BTP, dans un entretien au Revenu. En tout état de cause, « nous sommes parfaitement capables de réaliser des opérations très significatives. En 2006, nous avons racheté la société d’autoroutes ASF-Escota sur la base d’une valeur d’entreprise de 19 milliards d’euros. Or, depuis, les flux de trésorerie de Vinci ont progressé sans discontinuité ».