Lu dans la presse

« Profitez des retraits de la cote » : c’est le titre de la Une de l’hebdomadaire Le Revenu, en kiosque ce 15 février 2019. Selon le journal, les opérations de rachat des actionnaires minoritaires devraient se multiplier grâce à une conjonction d’éléments incitatifs (repli des cours des valeurs moyennes, loi Pacte qui abaisse de 95 à 90% le seuil permettant de lancer une OPR, etc.). Dès lors, Le Revenu propose une liste de sociétés qui pourraient quitter la cote à un horizon plus ou moins long.

Parmi les serpents de mer, on trouve Colas, Esso et NRJ Group. « D’autres valeurs retenues ont déjà fait l’objet d’une offre publique sans toutefois être retirées de la Bourse, explique l’hebdo. De grands groupes auraient ainsi intérêt à racheter les minoritaires de filiales : dans cette catégorie, on peut citer Business & Decision, Christian Dior, Euro Ressources, Futuren, IGE+XAO et Stallergenes Greer. Enfin, des sociétés familiales pourraient chercher à sortir de la cote, comme Afone et FFP ».

Pour en savoir plus : Le Revenu