Lu dans la presse

SII peut-elle préserver son indépendance ? La société de conseil en innovation « dispose actuellement d’un actionnaire majoritaire qui détient 50% du capital » [ndlr, M. Bernard Huvé, fondateur et président du conseil de surveillance de SII, âgé de 70 ans], explique Eric Matteucci, président du directoire de SII, dans un entretien au Revenu. « Le jour où celui-ci voudra céder sa participation, la situation de SII sera amenée à évoluer. Dans ce cas-là, trois solutions se profileraient : soit nous nous marions avec un concurrent de taille équivalente, soit nous nous rapprochons d’un acteur qui n’est pas implanté sur notre marché comme des grandes SSII indiennes souhaitant s’implanter en France ou bien des sociétés de services aux entreprises. Dernière alternative, nous restons indépendants avec l’aide de financiers ».