Verbatim

Michelin renforce son leadership dans les activités de spécialités avec l’acquisition de Camso. Michelin et Camso annoncent avoir conclu ce jour une entente aux termes de laquelle Michelin fera l’acquisition de Camso, dont le siège social est situé à Magog au Québec (Canada) et combinera les activités hors-route des deux entreprises au sein d’une nouvelle division dirigée à partir du Québec. Porté par des valeurs communes, une tradition forte d’innovation et de R&D chez Michelin comme chez Camso, et s’appuyant sur des équipes de qualité, ce partenariat stratégique permettra à la nouvelle entité ainsi créée d’être le leader mondial de la mobilité hors-route.

Avec un chiffre d’affaires de 1milliard de dollars, Camso conçoit, fabrique et distribue des solutions de mobilité hors-route, depuis 1982. Camso occupe une position de leader mondial sur les marchés des chenilles en caoutchouc pour les engins agricoles et les motoneiges, sur le marché de la manutention avec des pneus pleins et diagonaux ; il se classe parmi les trois premiers acteurs sur le marché de la construction, dans les chenilles et les pneus pour petits engins de chantier. Fort de son leadership technologique sur les chenilles et les systèmes associés, de son implantation industrielle compétitive, notamment au Sri Lanka, et de la notoriété de ses marques Camso et Solideal, Camso a démontré sa capacité à croître rapidement à raison de 7% par an en moyenne depuis 2012.

En s’associant à Camso, Michelin va former le leader mondial sur les marchés hors-route dont la direction sera localisée à Magog au Québec, bénéficiant ainsi de l’expertise du management de Camso et de la présence au Canada de longue date du groupe Michelin, à Laval au Québec et en Nouvelle-Écosse. Ce leader mondial représentera un chiffre d’affaires de plus du double de celui de Camso, sera servi par 26 usines, regroupera environ 12 000 personnes et bénéficiera de marchés durablement dynamiques.

Après obtention des autorisations habituelles, Michelin paiera 1,45 milliard de dollars correspondant à une valeur d’entreprise de 1,7 milliard de dollars, soit un multiple de 8,3 fois l’Ebitda après synergies. Selon Michelin, cette opération n’affectera pas la solidité financière du groupe.