Verbatim

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Dans un marché pour le moins agité, on note une OPA amicale (Thermo Fischer sur Qiagen), une offre mixte non sollicitée (Xerox sur HP) et l’acquisition par Covéa de PartnerRe (non coté) pour 9 milliards de dollars. A noter que l’AMF a obtenu le paiement du complément de prix dû aux anciens actionnaires de Systran. Voici ce qu’il faut retenir.

Les nouveautés

Xerox lance officiellement son offre mixte sur HP. C’est le combat de David contre Goliath. Après avoir essuyé plusieurs fins de non-recevoir, le groupe américain a décidé de lancer, lundi 2 mars 2020, son offre d’achat non sollicitée sur le fabricant de PC et d’imprimantes, qui affiche une taille quatre fois plus importante que la sienne (31,8 milliards de dollars de capitalisation contre 7,1 milliards). Comme prévu, Xerox propose une contrepartie de 24 $ par action HP, dont 18,40 $ en espèces et 0,149 action nouvelle Xerox pour chaque action HP. Ce prix fait ressortir une prime de 41,2% sur la moyenne des cours sur 30 dernières séances avant le 11 février. L’offre et les droits de rétractation expireront le 21 avril 2020, à 17h, heure de New York.

Thermo Fisher Scientific lance une OPA amicale sur Qiagen. Suite à un accord, le groupe américain, spécialisé dans la fourniture de matériel de recherche et d’analyse aux laboratoires, va pouvoir acquérir l’un des leaders du diagnostic moléculaire. Thermo Fisher offre 39 € par action Qiagen, soit une prime de 23% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce sur le Frankfurt Prime Standard (31,70 €). Ce prix valorise Qiagen à environ 11,5 milliards de dollars aux taux de change actuels, en incluant une dette nette de 1,4 milliard de dollars. Sous réserve des conditions usuelles, la transaction devrait être finalisée au premier semestre 2021.

Les opérations en cours

Société Française de Casinos (SFC) nomme un expert indépendant. Le conseil d’administration a décidé, le 25 février 2020, de désigner le cabinet Advolis, représentée par M. Hugues de Noray, en qualité d’expert indépendant. Advolis sera chargé d’établir une attestation d’équité sur les conditions financières du projet d’OPA simplifiée que Circus Casino France devrait déposer sur la SFC, en cas de réalisation de l’acquisition de 50,05% du capital. L’annonce de ce projet d’acquisition d’un bloc de contrôle au prix de 1,44€ par action a été faite au marché le 31 décembre 2019 et sa réalisation définitive reste soumise, notamment, à l’obtention de l’autorisation du ministre de l’Intérieur.

April désigne également un expert indépendant. Le cabinet Finexsi a été désigné en qualité d’expert indépendant appelé à se prononcer sur le caractère équitable des conditions financières d’une offre publique de retrait qui sera suivie d’un retrait obligatoire. Comme annoncé lors de l’OPA simplifiée initiée le 11 juillet 2019, Andromeda Investissements, qui détient 99,01% du capital d’April, envisage de soumettre à l’AMF, dès que possible après l’annonce des résultats 2019, une offre portant sur les actions non encore détenues par elle.

Les résultats

Brasseries du Cameroun appelée à la quitter la cote. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 128,50 €, close le 4 mars 2020, les Brasseries & Glacières Internationales (Groupe Castel) détiennent désormais de concert avec la SNI 93,86% du capital. Il est rappelé que la radiation des actions d’Euronext sera demandé et qu’une période de liquidité au prix unitaire de 128,50 € d’une durée de 3 mois à compter de la date de radiation sera mise en œuvre par l’initiateur.

Tours de table

CNP Assurances : son actionnariat évolue. Dans le cadre de la constitution d’un grand pôle financier public annoncé par les actionnaires publics de CNP Assurances le 30 août 2018, des échanges et transferts de titres ont été réalisés entre l’Etat français, la Caisse des Dépôts, La Poste et La Banque Postale. A l’issue de ces opérations, la répartition du capital de CNP Assurances se présente comme suit : La Banque Postale (62,13%), BPCE (16,11%), flottant (21,76%).

Lagardère : Amber Capital pointe à plus de 15%. Par suite d’achats en Bourse, le concert composé d’Amber Capital UK et d’Amber Capital Italia SGR, agissant pour le compte de fonds dont il assure la gestion, détient désormais 15,45% du capital et 11,58% des droits de vote de Lagardère. Amber Capital n’envisage pas d’acquérir le contrôle de la société dirigée par Arnaud Lagardère, mais n’exclut pas de poursuivre l’acquisition de titres en fonction des conditions de marché.

A savoir

Covéa acquiert PartnerRe pour 9 milliards de dollars. Le groupe d’assurance mutualiste français (MAAF, MMA et GMF) a approuvé un protocole d’accord avec Exor, portant sur le projet d’acquisition en numéraire de la totalité des actions ordinaires composant le capital de PartnerRe. Covéa procéderait à l’acquisition de la totalité des actions ordinaires de PartnerRe pour un prix, en numéraire, de 9 milliards de dollars. Les actions de préférence émises par PartnerRe, cotées à New York, ne seraient pas visées. La réalisation pourrait intervenir au cours du quatrième trimestre 2020, sous réserve d’obtention préalable des autorisations des autorités réglementaires et de la concurrence compétentes.

La Commission des sanctions de l’AMF a infligé à la société Forever Winner International Development ainsi qu’à M. Guoliang Yao, son directeur général, des sanctions pécuniaires respectives de 800 000 € et 1 M€. Elle a également sanctionné Mme Yan Lin à concurrence de 600 000 €. Les manquements sont tous relatifs à l’OPA, en avril 2013, des sociétés Fosun et Axa Private Equity sur les titres Club Med. La Commission a fixé le montant de la sanction en relevant notamment le montant des plus-values réalisées lors de la revente des titres et l’absence de coopération des mis en cause. Cette décision peut faire l’objet d’un recours.

Systran SA : l’AMF obtient le paiement du complément de prix dû aux anciens actionnaires. Dans le cadre de sa mission de protection de l’épargne, l’AMF a obtenu le paiement d’un complément de prix aux anciens actionnaires de Systran SA par la société sud-coréenne LLsolu, qui s’y était engagée lors de son OPA suivie d’un retrait obligatoire. Mandatée pour en assurer le paiement, la Banque Degroof Petercam France, en qualité d’agent centralisateur agissant pour le compte de LLsolu, versera le montant du complément de prix aux intermédiaires teneurs de compte des actionnaires éligibles, à charge pour ceux-ci de créditer leurs clients.

Etudes et recherche

En 2019, 40 deals ont été empêchés par les autorités antitrusts dans le monde, soit 11 de plus qu’en 2018, selon le rapport du cabinet d’avocats Allen & Overy. La Commission européenne a notamment été particulièrement interventionniste, avec le blocage de 3 accords, dont la fusion Alstom-Siemens. En résumé : 20 fusions ont été interdites et 20 ont été abandonnées ; 144,6 millions d’euros d’amendes ont été infligées pour non-respect des procédures de contrôle des concentrations ; Les secteurs les plus touchés sont l’Industrie et la Manufacture (23%), les Technologies, les Médias et les Télécoms (19%) et les biens de consommation et la vente aux détails (13%) ; 143 opérations ont fait l’objet de remèdes, 58% de tous les cas de recours impliquaient un élément comportemental, soit seul, soit en combinaison avec un désinvestissement ; 76% des transactions évaluées à plus d’un milliard de dollars ont été soumises à des approbations réglementaires.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end fortifiant et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés