Verbatim

Suez, soutenu par Ardian et GIP, propose une solution amicale dans l’intérêt de toutes les parties prenantes. Le conseil d’administration de Suez a reçu, le 17 janvier 2021, une lettre d’intention d’Ardian et de GIP (Global Infrastructure Partners), visant à permettre une solution amicale et rapide à la situation créée par l’intention d’offre de Veolia. Dans ce cadre, Suez est prêt à ouvrir un dialogue avec Veolia afin de construire une solution dans l’intérêt de toutes les parties concernées qui renforcera les deux leaders mondiaux français des services à l’environnement.

Dans un contexte amical entre Suez et Veolia, et en tout état de cause sans démantèlement de Suez, la lettre d’intention ouvre la voie à une solution globale avec diverses modalités d’exécution possibles, d’effet équivalent, y compris une offre d’achat des actions Suez par les investisseurs, au prix de 18 euros par action, coupon attaché, explique Suez. Cette proposition est sujette notamment à la finalisation des « due diligence » confirmatoires.

Le conseil d’administration, réuni ce jour, a accueilli favorablement, à l’unanimité, cette démarche qui permettrait une offre à tous les actionnaires et des modalités d’exécution rapide ainsi que :

  • le renforcement de chacun des deux leaders français des services à l’environnement à travers une solution amicale,
  • la préservation de l’emploi en France et à l’international dans une période économique critique,
  • le maintien de la concurrence indispensable, notamment en France,
  • l’accélération du développement de Suez sur des marchés en pleine croissance,
  • l’augmentation de ses investissements renforçant ainsi sa capacité d’innovation et son expertise technologique,
  • l’assurance d’un capital majoritairement français, avec une augmentation significative de l’actionnariat salarié.