Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. A l’approche de la trêve des confiseurs, les opérations se sont multipliées tant en France (Soft Computing, Harvest, Degrenne) qu’à l’étranger (BinckBank, Cherry, Telepizza), sans parler des offres en cours (Serma Group, Malteries Franco-Belges, Baccarat, PSB Industries). Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

En France

Soft Computing : OPA en vue de Publicis Groupe à 25 €. Le 3e groupe mondial de communication est entré en négociations exclusives avec les actionnaires fondateurs de Soft Computing, leader français de la data marketing, en vue de l’acquisition d’un bloc représentant 82,99% du capital au prix de 25 € par action, coupon 2018 attaché. Ce prix fait ressortir une prime de 66,7% par rapport au cours du 19 décembre 2018 et valorise la société 52 millions d’euros. En cas de réalisation de l’acquisition du bloc de contrôle, Publicis déposera un projet d’OPA simplifiée aux mêmes conditions qui sera suivie du retrait obligatoire, si les conditions sont réunies.

Harvest : OPA probable de Five Arrows à 85 €. Ce fonds européen de capital investissement de Rothschild & Co, et les fondateurs de la société Harvest, sont entrés en discussion exclusive pour l’acquisition de la participation de ces derniers représentant 58,3% du capital. Le prix proposé de 85 € par action représente une prime de 17,2% par rapport au dernier cours coté et valorise cet éditeur de solutions digitales près de 120 millions d’euros. Après l’acquisition des participations (directes et indirectes), la société de reprise déposerait un projet d’OPA simplifiée au même prix de 85 € par action, avec l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Degrenne : OPR en perspective à 0,23 € par action. Le spécialiste des arts de la table et le groupe allemand Vorwerk, spécialisé dans la vente d’équipements électroménagers et principal client de Degrenne, sont entrés en négociation exclusive dans le cadre d’un projet de rapprochement. Après l’augmentation de capital réservée à Vorwerk de 15 millions d’euros (au prix unitaire de 0,23 €) et la signature d’un pacte d’actionnaires, Diversita et Vorwerk détiendront de concert 96,4% du capital et lanceraient conjointement une offre publique de retrait. Le prix offert serait de 0,23 € par action, soit une prime de 8,5% par rapport au dernier cours du 14 décembre.

Selectirente : l’offre est officiellement déposée. Tikehau Capital, qui détient désormais indirectement via Sofidy et de concert avec d’autres actionnaires, 32,04% du capital, s’engage à acquérir les titres non détenus au prix de 89 € par action (dividende attaché) et de 89,45€ (coupon attaché) par Oceane. Le prix par action fait ressortir une prime de 27,1% sur le dernier cours coté (au 20 septembre 2018) avant l’annonce de l’opération. Si les conditions requises sont remplies, Tikehau Capital se réserve la faculté de mettre en œuvre une procédure de retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre se déroulera du 25 janvier au 1er mars 2019.

A l’étranger

Saxo Bank lance une OPA amicale sur BinckBank à 6,35 € l’action. Suite à « des négociations constructives » entre les conseils d’administration et les équipes de direction, la banque danoise a conclu un accord en vue d’acquérir la banque en ligne néerlandaise pour un montant de 424 millions d’euros. L’OPA, recommandée par le directoire et le conseil de surveillance de BinckBank, sera lancée au prix de 6,35 € par action, faisant ressortir une prime de 35% par rapport au cours de clôture du 14 décembre 2018. Un projet de note sera soumis à l’Autorité néerlandaise des marchés financiers (AFM) au plus tard à la fin du 1er trimestre 2019, avec l’objectif de clôturer l’opération au 3e trimestre 2019.

Bridgepoint lance une offre sur Cherry pour 891 millions d’euros. Un consortium emmené par le fonds d’investissement britannique, qui détient déjà 47,4% du capital, a formulé une offre de rachat en vue d’acquérir cette société suédoise évoluant dans le domaine des jeux. Le comité indépendant mis sur pied par Cherry pour examiner la proposition de 87 couronnes par action recommande aux actionnaires de l’accepter. Ce prix fait ressortir une prime de 20% sur le cours du 17 décembre 2018 sur le Nasdaq Stockholm et une prime de 59,6% par rapport au cours du 15 octobre 2018, dernière séance avant la remise de l’offre non contraignante. Le consortium a reçu des engagements de la part d’actionnaires détenant ensemble 11,6% des actions.

KKR lance une OPA surprise sur Telepizza. La société d’investissement américaine, qui détient déjà 26,3% de la chaîne de restauration rapide espagnole, a décidé de lancer, de concert avec d’autres actionnaires (Artá ​​Capital, Torreal et le groupe Safra) une OPA au moment même où Telepizza s’allie avec Pizza Hut, propriété de l’américain Yum Brands. KKR propose d’acquérir chaque action au prix unitaire de 6 €, soit une prime de 24,2% sur le dernier cours du 20 décembre 2018 sur la Bourse de Madrid, valorisant la totalité du capital de Telepizza 600 millions d’euros.

Les opérations en cours

Serma Group : l’OPA simplifiée se déroulera du 24 décembre 2018 au 11 janvier 2019. Financière Watt, qui détient désormais 99,21% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix de 235 € par action. Ce prix fait ressortir une décote de 8,2% sur le dernier cours coté sur Euronext Growth avant l’annonce, le 2 novembre, et une prime de 10% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date, valorisant la société spécialisée dans les technologies de l’électronique à forte contrainte 213 millions d’euros. L’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire, ni de demander la radiation des actions.

Malteries Franco-Belges : l’OPA simplifiée sera ouverte du 24 décembre 2018 au 23 janvier 2019. Malteries Soufflet, qui détient déjà 92,07% du capital de cette société spécialisée dans la transformation d’orge en malt, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 600 €. Ce prix fait ressortir une prime de 22,4% sur le dernier cours moyen pondéré avant le dépôt du projet d’offre et une prime de 18,4% par rapport à la moyenne pondérée par les volumes des 60 dernières séances. A noter que, si les conditions sont réunies, Malteries Soufflet se réserve le droit de mettre en œuvre une procédure de retrait obligatoire.

Baccarat : suite à un recours, l’OPA simplifiée de FFC est prolongée. Un recours en annulation de la décision de conformité de l’OPA simplifiée visant les actions Baccarat a été déposé devant la cour d’appel de Paris. Ce recours est assorti d’une requête aux fins de sursis à exécution. Dans l’attente de l’ordonnance du Premier président de la cour d’appel de Paris, l’offre publique est prorogée, de sorte que sa clôture, prévue pour le 4 janvier 2019, intervienne ultérieurement. Une nouvelle information sera publiée pour faire connaître le nouveau calendrier.

PSB Industries : les actions Baikowski seront détachées le 27 décembre 2018. Dans le cadre de l’attribution d’actions, à raison d’une action Baikowski pour une action PSB Industries, le conseil d’Euronext Paris a décidé l’admission des actions Baikowski sur Euronext Growth selon la procédure de cotation directe. Le 27 décembre 2018, les actions Baikowski seront détachées des actions PSB Industries et admises aux négociations. Le 31 décembre 2018, les actions Baikowski seront livrées aux actionnaires de PSB Industries. Chaque titre Baikowski reçu à titre de distribution en nature aura, au moment de la mise en paiement, une valeur de 14,10 €.

Thales et Gemalto : nouvelles autorisations. Les deux sociétés annoncent avoir obtenu les autorisations règlementaires relatives au contrôle des concentrations de la part des autorités de la concurrence en Australie et au Mexique, suite à l’engagement pris par Thales de céder son activité mondiale de modules de sécurité matériels à usage général à un acquéreur approprié. Avec les autorisations déjà reçues, Thales et Gemalto ont maintenant obtenu 11 des 14 autorisations règlementaires requises. L’opération devrait être réalisée peu de temps après l’obtention de toutes les autorisations, ce qui est envisagé au premier trimestre 2019.

Les résultats

La Société de la Tour Eiffel (STE) a absorbé Affine, à raison de 3 actions Affine pour 1 action STE, soit un ratio d’échange de 0,333 action STE pour une action Affine. Les nouvelles actions STE ont été créées et admises aux négociations sur le compartiment B d’Euronext Paris sous le code ISIN FR 0000036816 le 19 décembre 2018, date à laquelle les actions Affine ont été radiées. Le règlement livraison des actions STE nouvellement émises est intervenu le 21 décembre 2018.

Tours de table

La Caisse des Dépôts a procédé au reclassement intragroupe de sa participation dans Euronext. La CDC a décidé de simplifier la structure de détention de sa participation dans Euronext en transférant les 3% du capital d’Euronext détenus par Bpifrance à la Caisse des Dépôts elle-même, celle-ci détenant déjà en direct 3%. Ainsi, à l’issue de l’opération, la Caisse des Dépôts détiendra directement les 4.200.000 actions représentant 6% du capital d’Euronext qui étaient précédemment déjà détenus au sein du groupe Caisse des Dépôts.

Foncière Atland : Tikehau Capital franchit les 20% de droits de vote. Par suite d’une attribution de droits de vote double, le groupe de gestion d’actifs alternatifs et d’investissement détient désormais 17,71% du capital et 24,36% des droits de vote. Tikehau Capital envisage d’acquérir d’autres actions en fonction des opportunités de marché, mais n’envisage pas d’acquérir le contrôle de cette SIIC qui opère dans l’immobilier d’entreprise (bureaux, parcs d’activités, entrepôts et commerces) en Ile-de-France et dans  les grandes agglomérations.

Bruits de marché

Ingenico Group attaquée en Bourse. L’action du leader mondial des solutions de paiement intégrées a cédé 7,2% sur la semaine, à 49,30 €, ce qui porte son recul à 43,3% sur l’année. Ingenico a décidé de ne pas donner suite aux approches préliminaires dont elle a fait l’objet en vue d’une opération stratégique. La société entend ainsi se concentrer sur l’accélération de la performance et sur la préparation d’un nouveau plan stratégique à moyen terme. En conséquence, le conseil d’administration a décidé de mettre fin aux travaux du comité ad hoc. Ingenico communiquera son plan stratégique avant la tenue de son assemblée générale 2019.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite de joyeuses fêtes et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés