Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Une OPA dans le champ des possibles (GrandVision), une offre déposée (Coheris), une OPA amicale (Pioneer Foods) et un rachat de minoritaires (Acacia Mining), sans oublier les bruits de marché (EuropaCorp, Coface) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext

GrandVision : vers une OPA d’EssilorLuxottica à 28 € ? EssilorLuxottica confirme mener des discussions en vue d’acquérir la participation de 76,72% détenue par HAL Holding N.V. dans le capital de GrandVision, qui détient notamment les marques Grand Optical, Solaris et Générale d’Optique. « Aucun accord n’a été conclu à ce jour et il n’est pas certain que ces discussions aboutissent à un accord », tient toutefois à préciser EssilorLuxottica. Le prix d’acquisition discuté de façon indicative entre les parties s’élève à 28 € par action, soit une prime immédiate de 22,3%, ce qui valoriserait l’entreprise néerlandaise de distribution d’optique 7,1 milliards d’euros. En tout état de cause, la finalisation de la transaction serait soumise aux conditions suspensives usuelles, ce qui pourrait prendre entre 12 et 24 mois. A la suite de cette transaction, EssilorLuxottica lancerait une OPA sur toutes les actions GrandVision.

Coheris : ChapsVision a déposé officiellement son offre. Cette société contrôlée par M. Olivier Dellenbach, qui détient désormais 17,98% du capital de cet éditeur de logiciels dédiés à la maîtrise et l’optimisation de la relation client, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 2,27 € par action. Ce prix représente une prime de 27% sur le cours du 21 mai 2019 et une prime identique sur la moyenne des cours des 3 derniers mois avant cette date. A noter que l’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 5 septembre au 9 octobre 2019.

Sur les marchés étrangers

PepsiCo lance une OPA amicale sur Pioneer Foods. Après la signature d’un accord, le groupe agroalimentaire américain connu pour ses boissons (Pepsi-Cola, Tropicana, Gatorade…) va pouvoir acquérir cette société sud-africaine qui dispose de positions fortes dans les céréales, les jus de fruits et d’autres aliments nutritifs. Pour chaque action Pioneer Foods, cotée à la Bourse de Johannesbourg, PepsiCo offre 110 rands, soit une prime de 56% sur la moyenne des 30 dernières séances avant le 15 juillet et valorise Pioneer Foods 1,7 milliard de dollars. Avec cette acquisition, PepsiCo pourra se doter d’une solide tête de pont pour son expansion en Afrique subsaharienne.

Barrick Gold veut 100% d’Acacia Mining. Après accord, le géant aurifère canadien, qui contrôle déjà 63,9% de sa filiale qui siège à Londres et opère notamment en Tanzanie, lance une offre recommandée pour acquérir le solde des actions. Pour ce faire, il est offert 0,168 action nouvelle Barrick Gold pour chaque action Acacia Mining, soit une contrepartie de 232 pence aux cours et taux de change actuels, valorisant Acacia Mining 951 millions de livres. Cette offre fait ressortir une prime de 24,2% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 53,5% sur le cours du 21 mai, dernière séance avant l’annonce d’une offre potentielle de Barrick Gold.

Les opérations en cours

Terreïs : l’OPRA se termine mardi 23 juillet 2019. La société foncière s’engage à acquérir 46,14% du capital, aux prix de 34,62 € par action ordinaire et de 38,34 € par action de préférence, après prise en compte des distributions, qui ont été détachées le 1er juillet 2019. En tenant compte de ces distributions, les actionnaires minoritaires de Terreïs percevront 60 € par action ordinaire et 63,90 € par action de préférence. La société Ovalto, qui détient 53,79% du capital, a fait part de son engagement de ne pas apporter ses titres à l’offre. En conséquence, les demandes de rachat d’actions Terreïs dans le cadre de l’OPRA seront intégralement servies.

April : l’OPA simplifiée sera close vendredi 26 juillet 2019. Andromeda Investissements (détenue par des fonds gérés par CVC Capital Partners), qui détient désormais 75,50% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 21,60 €. Ce prix fait ressortir une prime de 25,9% sur le cours d’April, la veille de l’annonce de l’opération (le 28 décembre 2018), et de 36,2% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date. A noter que l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire.

Latécoère nomme un expert indépendant. Ce partenaire des grands constructeurs aéronautiques internationaux annonce que son conseil d’administration a nommé Finexsi Expert & Conseil Financier en qualité d’expert indépendant pour émettre un avis sur le caractère équitable du projet de rachat de Searchlight Capital Partners. Après émission d’un avis motivé du conseil d’administration, Searchlight a l’intention de déposer une OPA au troisième trimestre 2019 au prix de 3,85 € par action.

Tours de table

Galapagos : Gilead Sciences monte dans le capital. Suite à un accord, le laboratoire américain versera 3,95 milliards de dollars à la société de biotechnologies belge tout en consacrant 1,1 milliard à l’achat d’actions, avec à la clé un partenariat de dix ans. Gilead souscrira à une augmentation de capital de Galapagos au prix de 140,59 € par action, soit une prime de 20% par rapport à la moyenne pondérée des 30 dernières séances, ce qui fera passer sa participation de 12,3% à 22%. Et, si les actionnaires de Galapagos l’approuvent, Gilead pourra accroître sa participation à hauteur de 29,9%. Lorsque ce seuil sera atteint, l’accord prévoit une clause suspensive de dix ans empêchant toute montée au capital supplémentaire.

Europlasma : Zigi Capital convertit ses Ocabsa pour un montant de 2 millions d’euros. Pour rappel, cette société a souscrit 200 obligations convertibles en actions ordinaires d’Europlasma auxquelles étaient attachés 40.000.000 bons de souscription d’actions ordinaires. Zigi Capital a donc converti la totalité des OCA et a ainsi souscrit à 20.000.000 actions nouvelles au titre de la conversion des OCA et 17.183.225 actions nouvelles complémentaires au titre du paiement de l’indemnité contractuelle. A l’issue de cette conversion, Zigi Capital détient ainsi 10% du capital d’Europlasma.

SQLI : Amar Family Office au-delà des 10%. Par suite d’achats en Bourse, cette structure contrôlée par la famille Amar détient désormais 10,05% du capital de cette société de services dédiés au monde du digital. Dans un courrier à l’AMF, Amar Family Office déclare envisager de poursuivre ses achats, mais sans acquérir le contrôle de SQLI. En outre, M. David Amar, déjà membre du conseil d’administration, n’envisage pas de demander sa nomination ou celle d’une ou plusieurs personnes comme administrateur, membre du directoire ou du conseil de surveillance.

Bruits de marché

EuropaCorp répond aux rumeurs. Suite à l’article paru dans le Journal du Dimanche, la société confirme à nouveau être en discussion dans le cadre de la restructuration de sa dette et du renforcement de ses capacités financières. Comme l’indique cet article, le groupe Vine a marqué son intérêt pour une éventuelle prise de participation au capital. Les discussions sont actuellement en cours sur les modalités de cette éventuelle opération et sur le financement du groupe pour l’avenir. EuropaCorp ne peut donner aucune assurance quant à l’aboutissement de cette opération.

Coface très recherchée sur Euronext Paris. L’action de l’assureur-crédit, contrôlé à hauteur de 41,7% par Natixis (Groupe BPCE), a bondi vendredi 19 juillet de 8,4%, à 10,70 €, soit un gain de 34,9% depuis le début de l’année. Selon l’agence Reuters, le fonds américain de capital-investissement Apollo Global Management a contacté Coface en vue de lui faire une offre. Les discussions en sont à un stade préliminaire et rien ne garantit qu’elles aboutissent à un accord, indiquent les sources anonymes de l’agence. Au demeurant, aucun détail sur le prix de la transaction n’a été dévoilé. Lundi 22 juillet, Natixis a publié un communiqué indiquant qu’il n’y avait à ce jour « aucune discussion susceptible de donner lieu à la remise d’une offre ».

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end paisible et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés