Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPA en perspective de Veolia sur Suez, projets d’OPA déposés sur Le Bélier, Horizontal Software, Groupe Open et Sodifrance, offre en vue sur Anevia, OPA géante sur MyoKardia et fusion entre Nexi et SIA : la semaine a de nouveau été très riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Veolia acquiert auprès d’Engie 29,9% du capital de Suez. Le groupe confirme son intention de déposer une offre publique d’acquisition volontaire sur le solde du capital de Suez afin de parachever le rapprochement des deux entreprises. Cette offre sera au même prix que celui payé à Engie, soit 18 € par action, sans plafonnement, Veolia se réservant la possibilité éventuelle d’ajouter une branche subsidiaire plafonnée en actions Veolia. Dans le même temps, Veolia rappelle que cette offre ne sera pas lancée sans avoir obtenu au préalable un accueil favorable du conseil d’administration de Suez. Cette dernière prend acte de la reprise par Veolia de 29,9% de son capital« d’une manière hostile et dans des conditions inédites et irrégulières ».

Nota : la justice suspend les effets de l’acquisition par Veolia de la participation d’Engie dans Suez. Le Tribunal judiciaire de Paris, saisi en référé par les comités sociaux et économiques (CSE) de Suez, a ordonné vendredi la suspension des effets de l’acquisition par Veolia des actions Suez détenues par Engie ainsi que de l’OPA prévue dans la foulée. Dans son ordonnance de référé que l’agence Reuters a pu consulter, le tribunal précise que « la suspension des effets » de cette cession d’actions sera d’actualité « tant que les CSE concernés n’auront pas été informés et consultés sur les décisions déjà prises et annoncées publiquement ». Engie va faire appel de l’ordonnance, ajoutant que celle-ci n’a aucun impact sur la transaction.

Le Bélier : l’OPA simplifiée est officiellement déposée. Wencan Holding France (contrôlée par la famille Tang) a déposé son projet d’OPA simplifiée visant les actions de cet équipementier automobile. Wencan Holding, qui détient désormais 61,96% du capital, s’engage à acquérir la totalité des titres non détenus au prix de 38,18 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 29% sur le dernier cours coté avant l’annonce des négociations et une prime de 40,4% sur la moyenne des trois derniers mois avant le 6 décembre 2019. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 30 octobre au 12 novembre 2020.

Horizontal Software : l’OPA simplifiée est également déposée. HSW Développement, filiale à 100% d’Extens E-Health Fund II, a déposé son projet d’OPA simplifiée visant les actions de cet éditeur de logiciels en ressources humaines. L’initiateur, qui détient de concert avec d’autres actionnaires 93,94% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 1,04 €. Ce prix fait ressortir une prime de 28,4% sur le dernier cours coté avant la suspension de cotation, le 4 septembre 2020, et une prime de 25,3% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. A l’issue de l’offre, l’initiateur demandera la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve de l’agrément de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 29 octobre au 11 novembre 2020.

Groupe Open : l’OPA officiellement déposée. La société New Go, qui agit de concert avec d’autres actionnaires, a déposé son projet d’OPA visant les actions de cette entreprise de services du numérique (ESN). New Go, qui détient avec les membres du concert 44,50% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 15 €. Ce prix fait ressortir une prime de 40,4% sur le dernier cours coté, le 22 juillet, avant l’annonce de l’opération et une prime de 58,8% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. L’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 29 octobre au 2 décembre 2020.

Sodifrance : le projet d’OPA simplifiée a été déposé. Sopra Steria Group a déposé son projet d’OPA simplifiée visant les actions de cette entreprise française de services du numérique (ESN). Sopra Steria Group, qui détient désormais 94,03% du capital et 96,87% des droits de vote de Sodifrance, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 18 € par action. Ce prix fait ressortir une décote de 3,2% sur le cours du 20 février 2020, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 6,7% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. L’initiateur a demandé de procéder au retrait obligatoire à l’issue de la clôture de l’OPA simplifiée. Sous réserve de l’agrément de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 29 octobre au 11 novembre 2020.

Anevia : l’offre publique d’Ateme se dessine. Ateme et les actionnaires majoritaires d’Anevia ont signé les accords définitifs en vue du transfert de la participation majoritaire. L’acquisition porte sur l’intégralité des actions représentant 87% du capital de la société, spécialisée dans la diffusion vidéo, pour partie par voie d’apports en nature et pour le solde en numéraire. Comme évoqué lors de l’annonce du 31 juillet, elle sera suivie du dépôt dans la deuxième moitié d’octobre par Ateme d’une offre publique obligatoire alternative simplifiée, composée d’une offre publique mixte simplifiée (à raison d’une action Ateme pour 10 Anevia avec une soulte de 2 €) et, à titre alternatif, d’une OPA simplifiée (à 3,50 € par action), suivie le cas échéant d’un retrait obligatoire.

Sur les marchés étrangers

Bristol-Myers Squibb acquiert MyoKardia pour 13,1 milliards de dollars. Suite à un accord, le géant américain de la santé va mettre la main sur cette société biopharmaceutique spécialisée dans les thérapies ciblées pour le traitement de maladies cardiovasculaires graves. Bristol-Myers Squibb propose ainsi d’acquérir chaque action MyoKardia au prix unitaire de 225 $. Ce prix fait ressortir une prime de 61,2% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce de l’opération (139,60 $) et représente un triplement des cours en seulement six mois. Selon la société, cette acquisition constitue « un moteur de croissance significatif à moyen et long terme. Elle devrait être légèrement dilutive pour le bénéfice par action (BPA) non-GAAP de Bristol Myers Squibb en 2021 et 2022 et relutive à partir de 2023 ».

Nexi et SIA ne feront plus qu’un. Après le rapprochement entre Worldline et Ingenico, une nouvelle opération de concentration voit le jour dans l’industrie des paiements électroniques. Suite à la signature d’un protocole d’accord, les deux sociétés italiennes ont décidé de fusionner pour donner naissance à un groupe leader en Italie, avec un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros et une capitalisation de l’ordre de 15 milliards. En cas de réussite, Nexi absorbera SIA sur la base d’un rapport d’échange de 1,5761 action Nexi pour chaque action SIA. En conséquence, les actionnaires actuels de Nexi détiendront une participation de 70% dans le nouvel ensemble et ceux de de SIA 30%. L’opération devrait être finalisée d’ici l’été 2021.

Les opérations en cours

Ingenico : la clôture de l’offre interviendra le 15 octobre 2020. Pour rappel, l’offre publique se décompose en une offre mixte à titre principal (remise pour 7 actions Ingenico présentées de 11 actions Worldline à émettre et 160,50 € en numéraire), assortie, à titre subsidiaire, d’une OPE (remise pour 29 actions Ingenico présentées de 56 actions Worldline à émettre) et d’une OPA (123,10 € par action Ingenico). Les offres subsidiaires sont plafonnées de sorte à respecter la proportion globale de 81% en actions Worldline et 19% en numéraire. Les actionnaires pourront apporter leurs actions Ingenico soit à l’offre principale, soit à l’une et/ou à l’autre des offres subsidiaires, soit à l’offre principale et à l’une et/ou à l’autre des offres subsidiaires.

Les résultats

Mediawan : l’OPA a une suite positive. A l’issue de son OPA au prix de 12 € par action et de 0,65 € par BSAR, BidCo Breteuil (contrôlée in fine par M. Pierre-Antoine Capton) détient désormais, de concert avec d’autres actionnaires, 86,24% du capital et des droits de vote de ce groupe audiovisuel. L’initiateur détient par ailleurs de concert 82,29% des bons de souscription d’actions émis. L’offre a donc une suite positive.

Tours de table

LVMH : reclassement au sein du tour de table. Par suite de la fusion-absorption de la Financière Jean Goujon par Christian Dior, cette dernière détient désormais directement 41,25% du capital et 56,45% des droits de vote du géant mondial du luxe. Le groupe familial Arnault, qui n’a franchi aucun seuil, détient 47,47% du capital et 63,41% des droits de vote. Le franchissement direct, par Christian Dior, des seuils de 30% du capital et des droits de vote a fait l’objet d’une décision de dérogation à l’obligation de déposer un projet d’offre publique.

Kering a cédé avec succès 5,9% du capital de Puma. Kering a cédé un bloc d’environ 8,8 millions d’actions Puma dans le cadre d’un placement auprès d’investisseurs qualifiés, pour un montant total de 655,6 millions d’euros, correspondant à un prix de cession de 74,50 € par action. Suite au placement, Kering détiendra une participation de 9,8% au capital de Puma. Le produit net de la transaction sera affecté aux besoins généraux de Kering et renforcera sa structure financière.

A savoir

Euronext acquiert Borsa Italiana. Le principal opérateur paneuropéen acquiert auprès de London Exchange Group la holding de Borsa Italiana pour une contrepartie en cash de 4.325 millions d’euros. Selon Euronext, « Le Groupe Borsa Italiana (464 millions d’euros de chiffre d’affaires et 264 millions d’euros d’Ebitda en 2019) doit jouer un rôle clé dans les opérations futures, la stratégie et la gouvernance du Groupe combiné en tant que principal contributeur au chiffre d’affaires ». Une assemblée générale extraordinaire sera convoquée le 20 novembre 2020 pour approuver l’opération.

Lu dans la presse

Les actions qui pourraient faire l’objet d’une OPA. Les opérations financières ont repris de plus belle, concernant surtout les petites et moyennes valeurs. Le mouvement s’annonce durable et lucratif pour l’actionnaire, explique Le Revenu, dans son édition du 9 octobre 2020. L’hebdomadaire présente ainsi une trentaine de valeurs opéables, d’Aurea à XPO Logistics, en passant par Esker, Ose Immunotherapeutics et Verimatrix. Pour en savoir plus, voir l’enquête du Revenu.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end reposant et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés