Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPA simplifiées sur Videlio (solutions audovisuelles), Ivalis (prestations d’inventaires) et Eurogerm (correcteurs de meunerie), offre en vue sur St. Modwen Properties (immobilier) et OPA sur Evadix (coquille vide) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Videlio : projet d’OPA simplifiée au prix de 2,60 € par action. Comme annoncé le 29 janvier 2021, Crozaloc (société contrôlée par le concert composé de Talis, Comir et Theia Holding) a déposé un projet d’offre publique visant les actions de ce concepteur de solutions audiovisuelles notamment pour les chaînes de télévision. Crozaloc, qui détient désormais de concert 85,18% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 2,60 € (dividende attaché). Ce prix fait ressortir une prime de 49,4% sur le dernier cours coté, le 29 janvier 2021, avant l’annonce de l’opération. Si les conditions requises sont remplies, Crozaloc a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 10 au 23 juin 2021.

Ivalis : projet d’OPA simplifiée de RGIS à un prix au moins égal à 11,45 € par action. RGIS, spécialisé dans les prestations d’inventaires et de merchandising, a acquis le contrôle de son concurrent Ivalis pour renforcer sa présence en France et dans de nombreux pays d’Europe. À la suite d’acquisitions hors marché, RGIS détient désormais 95,13% du capital sur la base d’un prix global de 14,27 millions d’euros ou 11,45 € par action, soit une prime de 11,2% sur le dernier cours coté sur Euronext Growth. Un projet d’OPA simplifiée suivie d’un retrait obligatoire sera déposé d’ici fin mai 2021 à un prix au moins égal à 11,45 € et qui sera indiqué lors de la seconde quinzaine de mai

Eurogerm : l’OPA simplifiée au prix de 47,97 € a été déposée. Sans surprise depuis les opérations de cession et d’apports d’actifs, Novagerm (contrôlée par des fonds gérés par Naxicap Partners), a déposé un projet d’offre publique visant les actions de ce spécialiste des correcteurs de meunerie, améliorants de panification et ingrédients pour la filière blé-farine-pain. Novagerm, qui détient désormais 78,51% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 47,97 €. Ce prix fait ressortir une prime de 42,8% sur le cours de clôture du 15 janvier 2021. Si les conditions requises sont remplies, Novagerm a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Sur les autres marchés

St. Modwen Properties : offre en vue à 542 pence par action. Le groupe immobilier britannique, présent dans la construction de maisons, les actifs logistiques et la régénération de friches industrielles, a reçu une proposition conditionnelle non contraignante de la part de la société d’investissement américaine Blackstone. Le prix proposé (542 pence par action) pour cette offre éventuelle fait ressortir une prime de 21,1% sur le dernier cours coté avant l’annonce, de 33,7% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date et de 23,7% sur l’actif net EPRA (438 pence). Le conseil d’administration de St. Modwen Properties est prêt à recommander la proposition à l’unanimité si Blackstone faisait une offre ferme à ce prix avant la date limite du 4 juin.

Evadix : OPA de Whitestone Partners à 0,13 € par action. Après avoir acquis 68,62% du capital d’Evadix, société qui n’a plus d’activités opérationnelles depuis le 4e trimestre 2017, la holding d’investissements Whitestone Partners lance une OPA obligatoire sur les actions non détenues, cotées sur Euronext Growth Brussels. Pour chaque action Evadix, il est proposé 0,13 €, correspondant au prix d’achat unitaire du bloc de contrôle, soit une valorisation de 390.458,25 €. La période d’acceptation sera ouverte du 6 au 21 mai 2021 inclus. Par suite, Whitestone Partners a l’intention de procéder à une fusion inversée au terme de laquelle Evadix absorbera Whitestone Partners.

Les opérations en cours

Société Française de Casinos (SFC) : l’OPA simplifiée se terminera mercredi 12 mai 2021. Casigrangi (détenue à 60% par Groupe Philippe Ginestet et à 40% par DOFA), qui contrôle au moins 77,68% du capital de ce groupe qui exploite quatre casinos, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 1,70 €. Ce prix fait apparaître une prime de 36% sur le cours du 22 juillet 2020, dernière séance avant l’annonce de l’opération. Si les conditions requises sont remplies, Casigrangi a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Media 6 : le projet de note en réponse à l’OPA simplifiée a été déposé. Il contient notamment le rapport établi par le cabinet Crowe HAF, représenté par M. Olivier Grivillers, mandaté par le conseil d’administration en qualité d’expert indépendant. Pour rappel, Vasco (société contrôlée par M. Bernard Vasseur, fondateur de Media 6) a déposé un projet d’offre publique visant les actions de ce spécialiste du marketing sur le point de vente. Vasco, qui détient de concert 84,71% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 10,53 €, soit une prime de 27,6% sur le dernier cours avant la suspension de cotation du 22 mars 2021. Si les conditions requises sont remplies, Vasco a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Les résultats

SuperSonic Imagine : le retrait obligatoire se dessine. À l’issue de son OPA simplifiée au prix de 1,50 € par action, close le 30 avril 2021, Hologic Hub détient désormais 95,11% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons. L’initiateur demandera donc à l’AMF de procéder à un retrait obligatoire avant la mise en œuvre d’« coup d’accordéon », à savoir une réduction de capital à zéro suivie d’une augmentation de capital de 59 millions d’euros. La suspension de cotation des actions SuperSonic Imagine est maintenue jusqu’à nouvel avis.

Orange détient près de 77% du capital de sa filiale Orange Belgium. À l’issue de la réouverture volontaire de l’OPA close le 4 mai, Orange détiendra, en incluant les actions autodétenues, 76,97% du capital d’Orange Belgium. Le paiement du prix pour les actions apportées au cours de la réouverture de l’offre aura lieu le 17 mai.

Tours de table

Bombardier a cédé avec succès ses actions Alstom. La transaction a porté sur 3,1% du capital, au prix de 44 € par action, soit un montant total de 506 millions d’euros, dans le cadre d’un placement par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres auprès d’investisseurs qualifiés. Suivant le règlement du placement, Bombardier se sera entièrement départi de sa participation dans les actions ordinaires Alstom.

Bel se porte acquéreur de 17,56% additionnels du capital du Groupe MOM. Conformément aux accords conclus les 20 octobre et 15 décembre 2016, Bel a partiellement exercé la promesse de vente consentie par les actionnaires minoritaires du Groupe MOM (Materne, Mont-Blanc, Pom’Potes, GoGosqueeZ…) et a acquis 17,56% des actions. À l’issue de cette opération, Bel détient 82,5% des actions ordinaires du Groupe MOM. Pour mémoire, Bel avait acquis 65% des actions du Groupe MOM le 15 décembre 2016. Bel reste en possession d’une promesse de vente consentie par les actionnaires minoritaires sur 17,56% des actions.

A savoir

Vivendi, Fininvest et Mediaset mettent fin à leurs litiges. Les trois sociétés sont parvenues à un accord global mettant fin à leurs différends en renonçant à tout litige et à toutes plaintes entre eux. Vivendi s’est engagé à vendre la totalité des 19,19% du capital de Mediaset détenue par Simon Fiduciaria sur le marché et à un horizon de cinq ans. Fininvest disposera d’une option d’achat sur tout titre non vendu, à chaque période de 12 mois, à un prix annuel fixé. Fininvest acquerra 5% des actions Mediaset détenues directement par Vivendi au prix ex-dividende de 2,70 € par action. Vivendi restera actionnaire de Mediaset à hauteur de sa part résiduelle de 4,61% et sera libre de conserver ou de vendre cette participation à tout moment et à n’importe quel prix.

Freelance.com est entré en négociation exclusive avec Helvetic Payroll, avec la volonté de consolider le marché européen du freelancing. Avec un chiffre d’affaires proforma de 376,3 millions d’euros en 2020 (à la suite du rapprochement avec Inop’s le 18 juin 2020), freelance.com est l’un des acteurs de référence de la relation entreprises – sourcing de talents, gestion des ressources et mise en conformité, portage salarial – avec une mission : libérer, simplifier, et sécuriser la relation entre les entreprises et leurs talents externes. De son côté, Helvetic Payroll est le leader du portage salarial en Suisse. En 2020, il a réalisé un chiffre d’affaires de 153 millions d’euros.

KPN a rejeté deux propositions de rachat non sollicitées. L’opérateur néerlandais de télécommunications a annoncé avoir rejeté récemment deux offres de rachat « non sollicitées », l’une émanant d’un consortium incluant les sociétés de capital-investissement EQT et Stonepeak Infrastructure Partners et l’autre émanant de la société d’investissement américaine KKR. « Les conseils de KPN ont conclu que les deux approches n’apportaient pas une valeur ajoutée concrète et importante à la stratégie de croissance récemment actualisée de KPN », a déclaré l’opérateur dans un communiqué.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end pré-estival et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés