Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Grandes manœuvres dans les médias, avec le mariage de WarnerMedia (propriété d’AT&T) et de Discovery et le projet de fusion entre TF1 et M6, OPA sur Altur Investissement et OPE de Prologue sur M2I : la semaine a été particulièrement riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

AT&T marie ses activités médias avec Discovery. Trois ans après avoir acquis Time Warner rebaptisé depuis WarnerMedia (propriétaire des chaînes HBO et CNN ainsi que des studios WarnerBros), l’opérateur télécoms américain a annoncé un accord définitif avec Discovery (Discovery Channel, Eurosport, TLC, Animal Planet…) en vue de rapprocher leurs activités dans les domaines du divertissement, du sport et des actualités pour créer un nouveau leader mondial et concurrencer les plateformes de streaming comme Netflix et Disney+. Selon les termes de l’accord, AT&T recevrait 43 milliards de dollars, dans le cadre d’une transaction en actions, pour sa filiale WarnerMedia, qui serait donc fusionnée avec Discovery. À l’issue de l’opération, les actionnaires d’AT&T détiendraient 71% du nouvel ensemble et ceux de Discovery 29%.

Bouygues veut fusionner sa filiale TF1 avec M6. Après plusieurs semaines de négociations, les intéressés sont entrés en négociations exclusives en vue de créer un groupe de médias d’envergure avec un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros pour faire face à la concurrence des plateformes numériques mondiales. L’opération serait mise en œuvre sur la base d’un ratio d’échange de 2,1 actions TF1 pour chaque action M6 (après distribution d’un dividende extraordinaire de 1,50 € aux actionnaires de M6, et distribution de dividendes ordinaires de 1 € par action M6 et de 0,45 € par action TF1 en 2022). A l’issue de cette transaction, Bouygues détiendrait 30% de l’entité fusionnée dont il serait l’actionnaire de contrôle exclusif, au sein d’un concert avec RTL Group, deuxième actionnaire avec 16%. Cette opération devra néanmoins franchir nombre d’obstacles réglementaires et pourrait prendre dix-huit mois avant d’être finalisée.

Altur Investissement : projet d’OPA au prix de 5,80 € par action. À l’issue d’opérations d’apports et d’acquisitions de blocs, le concert composé d’Altur Holding, de Suffren Holding et de M. François Lombard (gérant et fondateur d’Altur Investissement), détient désormais 38,92% du capital et 44,65% des droits de vote de cette société de capital investissement créée en 2006. Un projet d’OPA obligatoire sera déposé par Altur Holding sur les actions ordinaires Altur Investissement non détenues d’ici fin mai 2021, à un prix de 5,80 € par action. Ce prix représente une prime de 20,8% par rapport au dernier cours coté sur Euronext Growth avant l’annonce (4,80 €), mais fait ressortir une décote de 37,4% sur l’actif net réévalué au 31 mars 2021 (9,26 €).

Prologue lance une OPE simplifiée sur M2I. Prologue s’engage à acquérir la totalité des actions M2I existantes, par remise de 11 actions nouvelles Prologue pour 1 action M2I présentée. Au regard de la parité proposée, l’OPE fait ressortir une prime de 5,7% par rapport au cours du 23 avril 2021 (0,39 € pour Prologue, 4,06 € pour M2I), dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 16,5% sur la moyenne des cours des 3 derniers mois avant cette date. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 24 juin au 15 juillet 2021. L’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire visant les actions M2I.

Les opérations en cours

Celles qui se profilent…

Engie EPS nomme un expert indépendant. À la suite de l’annonce par Engie EPS le 20 avril 2021 du projet d’OPA simplifiée visant les actions Engie EPS que la société Taiwan Cement Corporation (TCC) envisage de déposer au prix de 17,10 € par action, le conseil d’administration a désigné le cabinet Associés en Evaluation et Expertise Financière en qualité d’expert indépendant. TCC a informé la société de son objectif de maintenir Engie EPS cotée sur le marché réglementé d’Euronext Paris et qu’il n’est dès lors pas envisagé de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Financière Agache : le projet de note en réponse à l’OPR a été déposé. Il contient notamment le rapport établi par le cabinet A2EF, représenté par Mme Sonia Bonnet-Bernard, mandaté, le 9 mars 2021, par le conseil d’administration en qualité d’expert indépendant. Agache Placements, qui détient de concert avec les sociétés Agache et Le Peigné, ainsi que certains membres de la famille Arnault, 99,82% du capital, s’engage à acquérir les 2 189 actions non détenues au prix unitaire de 44 000 €. L’initiateur, qui remplit d’ores et déjà les conditions de détention, a demandé à l’AMF de procéder au retrait obligatoire dès la clôture de l’OPR. Cette offre s’inscrit dans le cadre de la simplification juridique des structures de contrôle des sociétés cotées Christian Dior et LVMH, qui est menée depuis plusieurs années.

Tarkett : le projet de note en réponse à l’OPA simplifiée a aussi été déposé. Il contient notamment le rapport établi par le cabinet Finexsi, représenté par MM. Olivier Courau et Olivier Péronnet, mandaté, le 31 mars 2021, par le conseil de surveillance. Pour rappel, Tarkett Participation (famille Deconinck), qui détient 50,68% du capital de ce groupe spécialisé dans les revêtements de sol et les surfaces sportives, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 20 €. Ce prix fait ressortir une prime de 28,5% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 38,5% sur la moyenne des 20 dernières séances. Si les conditions requises sont remplies, Tarkett Participation a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Filae : l’assemblée générale autorise la cession de l’activité filae.com à MyHeritage. Cette résolution a été approuvée à une majorité de 53,5% des votes, ce qui représente 52,7% de la totalité des droits de vote exerçables. Cette cession pourrait permettre à Filae de distribuer à ses actionnaires un montant de 16,45 € par action. Alternativement, MyHeritage a indiqué que, si elle parvenait à sécuriser par voie d’acquisition de blocs ou d’engagements d’apport les deux tiers au moins du capital de Filae, comprenant les participations de Geneanet et de Trudaine Participations, elle déposerait un projet d’offre publique visant les titres Filae au prix de 20 € par action et de 8 € par obligation.

… et celles qui se terminent

XPO Logistics Europe : l’OPR se termine mercredi 26 mai 2021. XPO Logistics, qui détient 96,07% du capital de cette entreprise de logistique (ex-Norbert Dentressangle), s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 315 €. Ce prix fait ressortir une prime de 7,9% sur le cours du 1er avril 2021 et une prime de 14,1% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. La mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée dans la mesure où les conditions sont d’ores et déjà remplies.

PSB Industries : l’OPA simplifiée sera close vendredi 28 mai 2021. Alpha 20, qui détient de concert 84,24% du capital de ce spécialiste de l’emballage en cosmétique-parfumerie, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 30 €. Ce prix fait ressortir une prime de 61,3% sur le cours du 25 mars 2021 et une prime de 61,6% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Les résultats

Société Française de Casinos (SFC) : Casigrangi bien en deçà des 90%. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 1,70 € par action, close le 12 mai 2021, Casigrangi détient désormais 81,21% du capital et des droits de vote de ce groupe qui exploite quatre casinos. Les conditions de détention n’étant pas remplies, Casigrangi ne pourra pas demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Credito Valtellinese : le Crédit Agricole lance une OPR obligatoire. A la suite du succès de l’OPA de Crédit Agricole Italia sur les actions de Credito Valtellinese le 23 avril 2021, lui donnant accès au contrôle de 91,17% du capital de CreVal, Crédit Agricole Italia annonce qu’il a dépassé aujourd’hui le seuil de 95% du capital. Une offre publique de retrait obligatoire sera lancée qui permettra à Crédit Agricole Italia de détenir 100% des actions CreVal pour un prix total de 861 millions d’euros. Le succès de ces opérations facilitera la fusion de Crédit Agricole Italia et CreVal, prévue en 2022.

A savoir

Vivendi demandera l’autorisation à l’assemblée générale du 22 juin 2021 de lancer une OPRA pouvant aller jusqu’à 50% de son capital (23e résolution). « Le prix de rachat unitaire sera déterminé par votre Directoire dans la limite d’un prix maximum de 29 euros par action, soit un montant global de 17.196.936.490 euros maximum ». Il s’agit bien d’une option et rien n’indique pour le moment qu’elle sera mise en œuvre. Mais, compte tenu du pourcentage potentiellement visé (jusqu’à 50%), le marché s’interroge sur les intentions de Vivendi.

Tod’s : en cas de cession, l’enseigne privilégiera LVMH. À l’occasion du Financial Times Luxury Summit, le fondateur et président de Tod’s, Diego Della Valle, a déclaré, selon l’agence Reuters, que ni lui ni sa famille n’avaient pour le moment l’intention de céder la marque de luxe italienne, qui pèse actuellement 1,5 milliard d’euros en Bourse. Néanmoins, si une décision était prise un jour en ce sens, le groupe aurait un penchant pour le leader mondial du luxe, qui a porté récemment sa participation de 3,2% à 10% dans le capital. « Si un jour je décide [de vendre], je crois en des gens comme Bernard [Arnault] », a précisé Diego Della Valle.

Solutions 30 : vers un retrait de la cote ? Lors du comité d’audit qui s’est tenu le 20 mai 2021, EY, réviseur d’entreprise de Solutions 30, a informé la société ne pas être en mesure de formuler une opinion sur ses comptes annuels 2020. Face aux éventuelles conséquences de cette absence d’opinion, Solutions 30 a décidé de saisir le Président du Tribunal de commerce de Bobigny aux fins de solliciter la désignation d’un conciliateur et apporter toutes réponses ou solutions permettant de s’assurer du soutien de ses partenaires. En parallèle, Solutions 30 a engagé un processus de sélection de banquiers conseils afin d’activer la recherche d’actionnaire(s) de référence. Le projet pourrait aller jusqu’à un retrait de cote. La cotation du titre reprendra à compter du lundi 24 mai.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end en terrasse et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés

Partager