Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Des OPA (Mineral Deposits, Sky, CityFibre), une offre mixte (Shire), une bataille boursière (Eletropaulo) et une fusion avortée (Fresenius/Akorn), sans oublier les opérations en cours (Realdolmen, ANF Immobilier, Aufeminin) et les bruits de marché (Norwegian Air Shuttle, KLX) : la dernière semaine d’avril a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Eramet lance une OPA amicale sur l’australien Mineral Deposits Limited. Le groupe français, l’un des principaux producteurs mondiaux de manganèse et de nickel, propose d’acquérir chaque action MDL au prix de 1,46 dollar australien, valorisant MDL à 291 millions de dollars (182 millions d’euros). Le prix de l’offre représente une prime de 26% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce et de 30% sur la moyenne des 3 derniers mois. Eramet a obtenu, à hauteur de 13,3% des actions, le soutien d’actionnaires institutionnels clés. L’offre est soumise à des conditions limitées, notamment un pourcentage minimal d’acceptation de 50,01%.

Sky : Comcast officialise sa contre-offre. Le premier câblo-opérateur américain, propriétaire du réseau télévisé NBC et du studio de cinéma Universal Pictures, a soumis mercredi son offre de 22,1 milliards de livres pour acquérir le groupe européen de télévision payante. Comcast propose d’acquérir chaque action Sky au prix de 12,50 £, soit un prix supérieur de 16,3% à celui offert par Twenty-First Century Fox (10,75 £), la société de Rupert Murdoch qui détient déjà 39% du capital et avait conclu un accord avec Sky. A la suite de l’annonce de cette offre en numéraire plus élevée, le comité indépendant de Sky a décidé de retirer son soutien à l’offre annoncée par Twenty-First Century Fox.

Shire disposé à accepter la proposition révisée de Takeda Pharmaceutical. La proposition révisée comprend 0,839 action nouvelle Takeda et 30,33 $ en numéraire pour chaque action ordinaire Shire. Sur la base du cours de l’action Takeda et du taux de change actuel, cette proposition implique une valeur équivalente d’environ 49 £ par action Shire comprenant l’équivalent de 27,26 £ en nouvelles actions Takeda et 21,75 £ en espèces. Sur cette base, la proposition équivaut à une valeur de 46 milliards de livres pour l’ensemble du capital. Le conseil d’administration de Shire serait disposé à la recommander aux actionnaires sous réserve du règlement satisfaisant des autres termes de l’offre.

Eletropaulo : la bataille continue entre Iberdrola et Enel. Le groupe énergétique espagnol a amélioré les conditions de son offre en vue d’acquérir le distributeur d’électricité brésilien Eletropaulo, également visé par le géant italien de l’énergie Enel. Le prix proposé par Iberdrola, via sa filiale brésilienne Neoenergia, s’établit désormais à 32,1 reais brésiliens, valorisant Eletropaulo 1,3 milliard d’euros, alors que Enel a relevé par deux fois le prix de son offre, d’abord de 28 à 32 reais, puis de 32 à 32,2 réals. Enel offre également 1,5 milliard de reais (355 millions d’euros) dans le cadre d’une augmentation de capital à l’issue de l’opération, alors qu’Iberdrola propose de son côté un apport de 414 millions d’euros.

CityFibre racheté par un consortium. Le spécialiste britannique de la fibre optique a annoncé son rachat pour un montant de 537,8 millions de livres par un consortium composé des sociétés de capital-investissement Antin Infrastructure Partners et West Street Infrastructure Partners, filiale de Goldman Sachs. Pour chaque action CityFibre, le consortium offrira 81 pence, soit une prime de 92,9% sur le cours de clôture de lundi. CityFibre, introduit en Bourse en 2014, construit son propre réseau haut débit à fibre optique en Grande-Bretagne afin de concurrencer l’opérateur historique BT dans certaines villes. « En passant sous la propriété de fonds d’investissement, CityFibre sera en mesure d’obtenir d’autres accès et potentiellement plus aisés au financement dont il a besoin pour le déploiement de la FTTH [fibre optique jusqu’au domicile] », a déclaré Chris Stone, président de CityFibre.

Fresenius met fin à l’accord de fusion avec Akorn. Le groupe allemand spécialisé dans les soins de santé a décidé de mettre fin à l’accord de fusion, en raison du non-respect par Akorn de plusieurs conditions. Sa décision est basée, entre autres facteurs, sur le fait que l’entreprise américaine de produits génériques n’a pas respecté les exigences de la Food and Drug Administration. Akorn, de son côté, a rejeté ces allégations et entend faire valoir ses droits dans le cadre de l’accord de fusion. « L’enquête en cours précédemment divulguée, qui n’est pas une condition suspensive, n’a montré aucun élément qui aurait eu un effet défavorable significatif sur l’activité d’Akorn et il n’y a donc aucune raison de mettre fin à la transaction ».

Les offres en cours

GFI Informatique lance son OPA sur Realdolmen à 37 € l’action, soit une prime de 11% par rapport au cours du 22 février 2018, veille de l’annonce du projet, et une prime de 22% par rapport aux cours moyens pondérés par les volumes des 3 derniers mois. La période d’acceptation initiale de l’offre a débuté le 26 avril 2018 et se clôture le 31 mai 2018. La réalisation de l’offre est conditionnée à l’obtention par GFI de plus de 75% du capital. Les résultats de l’opération seront communiqués le 4 juin et le paiement des titres apportés est prévu le 12 juin 2018.

Absorption d’ANF : Icade resserre son rapport d’échange indicatif. Sur la base des travaux menés depuis l’annonce du projet, le conseil de surveillance et le directoire d’ANF Immobilier du 24 avril 2018 ainsi que le conseil d’administration d’Icade du 25 avril 2018 ont approuvé le resserrement de la fourchette de rapport d’échange indicative à 0,26 action et 0,28 action Icade pour 1 action ANF Immobilier. La parité d’échange définitive sera arrêtée lors des prochaines réunions du directoire et du conseil de surveillance d’ANF Immobilier et du conseil d’administration d’Icade qui se tiendront à la mi-mai 2018.

TF1 finalise l’acquisition d’Aufeminin. Après avoir obtenu les autorisations nécessaires de la part de l’ensemble des autorités compétentes, TF1 et Axel Springer ont finalisé l’opération d’acquisition par le Groupe TF1 de la participation majoritaire d’Axel Springer (78,07% du capital au prix de 39,47 € par action) dans le groupe Aufeminin (chiffre d’affaires 2017 de 113 M€ pour un Ebitda de 21,3 M€). Le groupe TF1 déposera une OPA simplifiée au même prix sur le solde du capital. M. Olivier Abecassis a été nommé PDG en remplacement de Mme Marie-Laure Sauty de Chalon, qui quitte le groupe concomitamment à la sortie d’Axel Springer.

Sorties de cote

A2micile Europe : les actions ont été radiées le 23 avril 2018. Au cours de l’OPR qui a pris fin le 20 avril, VLC Holding avait acquis sur le marché 5.453 actions de ce spécialiste des prestations de services à la personne au prix unitaire de 45,30 €. A la clôture de l’offre, VLC Holding détenait de concert avec d’autres actionnaires 95,26% du capital. Les actions non présentées à l’OPR ont donc été transférées à l’initiateur de l’offre, moyennant une indemnisation de 45,30 €.

Vexim : les actions ont été radiées le 24 avril 2018. A cette date, les actions non présentées à l’offre publique de retrait par les actionnaires minoritaires ont été transférées à Stryker France MM Holdings, moyennant une indemnisation de 20 € par titre. A la clôture de l’offre, Stryker France avait porté son contrôle à 97,02% du capital de ce spécialiste de la microchirurgie innovante du dos.

Euler Hermes Group : le retrait obligatoire est intervenu le 27 avril 2018. Il a porté sur 1.550.196 actions du leader mondial des solutions d’assurance-crédit, représentant 3,64% du capital, au prix unitaire de 122 €. Au cours de l’OPA simplifiée qui s’est déroulée du 9 au 20 avril 2018, Allianz avait porté son contrôle à 94,91% du capital, voire à 96,36%, compte tenu des actions autodétenues.

Tours de table

Legrand : MFS Investment Management franchit les 10%. Par suite d’achats en Bourse, Massachusetts Financial Services Company (contrôlée par Sun Life Financial) détient désormais 10,01% du capital du spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment. MFS n’envisage pas d’acquérir le contrôle de Legrand́. Néanmoins, « en fonction de la décote par rapport à notre estimation de la valeur intrinsèque de la société, nous envisageons de poursuivre nos achats, sans exclure la possibilité de procéder à des cessions », explique MFS. Et d’ajouter : « Nous définissons la valeur intrinsèque de la façon suivante : la somme que paierait un acquéreur stratégique ou financier, en numéraire, pour la totalité de la société ».

Bruits de marché

Norwegian Air Shuttle s’est envolée à la Bourse d’Oslo. L’action de cette compagnie aérienne norvégienne à bas coûts a gagné jeudi 16,9%, à 308,45 couronnes. Norwegian a reçu de multiples marques d’intérêt de la part d’« acteurs très sérieux » après les récentes déclarations d’IAG, a déclaré son fondateur et directeur général Bjørn Kjos à l’agence Reuters. Le 12 avril dernier, International Airlines Group (IAG), maison mère des compagnies Iberia, British Airways, Aer Lingus et Vueling, a confirmé avoir acquis une participation de 4,61% dans le capital de Norwegian en vue d’engager des discussions portant notamment sur le lancement d’une offre publique sur la totalité du capital.

KLX très recherchée sur le Nasdaq. L’action du fournisseur américain de pièces aéronautiques a bondi vendredi de 9,07%, à 80,05 $, portant sa capitalisation à 4 milliards de dollars. Selon The Wall Street Journal, Boeing serait sur le point de racheter KLX, afin de renforcer son activité dans les services aéronautiques. En décembre dernier, KLX, avait dit explorer toutes les options stratégiques, dont une vente totale ou partielle. Pour consulter l’article du WSJ.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un superbe week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés