Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Relèvement de prix (CPCU), absorption (ANF Immobilier), prise de contrôle avec demande de dérogation (Intrasense), OPA non sollicitées (EDP, EDP Renovaveis), renoncement (Xerox-Fuji, Smurfit Kappa), sans oublier les opérations en cours (Business & Decision, Baccarat, MDL, Vastned Retail Belgium, Westfield) : encore une semaine particulièrement riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

En France

Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain : Engie relève le prix de son OPR, qui sera ouverte jusqu’au 30 mai 2018. Engie Energie Services, agissant de concert avec la Ville de Paris, qui détiennent respectivement 64,39% et 33,5% du capital, s’engage désormais à acquérir les actions non détenues au prix modifié de 201 € par action contre 187 € initialement, soit une majoration de 7,5%. Ce prix fait ressortir une prime de 84,4% sur le dernier cours avant l’annonce et une surcote de 9,39% sur l’actif net comptable (183,74 €). Le retrait obligatoire interviendra le 31 mai 2018.

Icade absorbera ANF Immobilier à raison de 3 actions Icade pour 11 ANF, soit un ratio d’échange de 0,273 action Icade pour 1 action ANF. Icade détenant 90,84% du capital d’ANF, elle procèdera, en rémunération de l’apport-fusion, à la date de réalisation de la fusion prévue le 29 juin, à une augmentation de son capital qui devra être d’un montant nominal de 640.568,91 € par la création de 420.242 actions nouvelles, lesquelles représenteront une dilution de 0,57% du capital d’Icade. Le projet de fusion sera soumis à l’approbation des assemblées générales extraordinaires d’ANF et d’Icade qui se réuniront les 28 et 29 juin prochains.

DMS Group appelé à devenir l’actionnaire majoritaire d’Intrasense. L’opération prendrait la forme d’un apport de la branche d’activité imagerie médicale de DMS Group (DMS Imaging) qui serait rémunéré en actions nouvelles Intrasense à émettre. La cotation des actions Intrasense sur Euronext Growth serait maintenue, ainsi que la cotation des actions DMS Group sur Euronext Paris. La parité définitive sera communiquée dès la finalisation des travaux de valorisation des actifs. Ce projet de rapprochement est conditionné notamment à l’obtention d’une dérogation de l’AMF à l’obligation de déposer une offre publique sur les titres Intrasense.

A l’étranger

China Three Gorges lance une OPA non sollicitée sur Energias de Portugal. Le groupe public chinois, qui détient déjà 23,27% du capital, a soumis une offre au prix de 3,26 € par action, valorisant EDP 11,9 milliards d’euros. Ce prix fait ressortir une prime limitée à 4,8% sur le dernier cours. CTG lance également une OPA sur EDP Renovaveis (EDPR), la filiale d’énergies renouvelables d’EDP, au prix de 7,33 € par action, faisant apparaître une décote de 6,5% sur le dernier cours coté, ce qui valorise EDPR 6,4 milliards d’euros. Le conseil d’administration du groupe d’électricité et de gaz portugais a estimé que « le prix offert ne reflète pas de manière adéquate la valeur d’EDP ». Et d’ajouter que « la prime implicite est faible compte tenu des usages pour la prise de contrôle d’un service public ».

Xerox renonce à sa fusion avec Fujifilm. Le fabricant américain d’imprimantes et de photocopieurs a annoncé que l’accord annoncé pour fusionner Xerox avec Fuji Xerox est résilié en raison notamment des écarts importants entre les comptes audités de Fuji Xerox et les comptes non audités fournis précédemment. Xerox a par ailleurs conclu un accord avec Carl Icahn et Darwin Deason, qui détiennent près de 15% du capital de l’entreprise, au terme duquel ces investisseurs activistes ont convenu de retirer leurs candidats au conseil d’administration lors de la prochaine assemblée générale, dont la date a été repoussée. Fujifilm a fait savoir qu’il contestait la décision unilatérale de Xerox de mettre fin à leur accord et qu’il examinerait tous les recours possibles, y compris une action en justice.

Smurfit Kappa : International Paper a confirmé qu’il ne lancera pas d’offre ferme, à moins qu’elle ne soit recommandée par le conseil d’administration du leader européen de l’emballage à base de papier. IP estime que les deux sociétés devraient se rencontrer pour discuter du potentiel de synergie d’une société unique et mieux comprendre les perspectives de chaque entreprise, afin d’explorer une voie vers une transaction recommandée. IP a jusqu’au 6 juin 2018 pour annoncer s’il fera ou non une offre ferme. Pour mémoire, Smurfit Kappa a rejeté l’offre révisée d’IP qui « sous-évalue fondamentalement le groupe et reste significativement inférieure aux évaluations établies par les récentes transactions du secteur ».

Les opérations en cours

En France

Business & Decision : l’OPA d’Orange est prévue pour juin. La cession du bloc majoritaire détenu par le groupe familial Bensabat à Network Related Services (groupe Orange) sera réalisée au plus tard d’ici au 7 juin 2018. A l’issue de l’acquisition, Network Related Services sera tenu de déposer un projet d’OPA simplifiée portant sur les actions Business & Decision non détenues à un prix de 7,93 € par action, payable en numéraire (ce prix est supérieur à celui qui résultera des cessions du bloc majoritaire et du bloc complémentaire). Le dépôt de ce projet d’offre devrait intervenir dans le courant du mois de juin 2018.

Baccarat : l’OPA de Fortune Fountain Capital d’ici quelques semaines. Le fonds chinois FFC a indiqué avoir récemment obtenu les autorisations réglementaires chinoises requises pour acquérir 88,8% du capital de cette cristallerie de renommée mondiale. Le délai envisagé, de l’ordre de quelques semaines, est lié désormais à des contraintes techniques bancaires chinoises. La réalisation de l’acquisition sera suivie d’une OPA sur le solde des actions Baccarat au prix de 222,70 € par action.

A l’étranger

Mineral Deposits Limited (MDL) : l’OPA d’Eramet est ouverte. Suite au communiqué en date du 27 avril 2018, le groupe français, l’un des principaux producteurs mondiaux de manganèse et de nickel, a annoncé lundi 14 mai que son OPA en vue d’acquérir la totalité des actions émises par MDL et dont elle n’est pas déjà titulaire pour un prix de 1,46 dollar australien par action est désormais ouverte et peut être acceptée par les actionnaires de MDL. Le prix de l’offre représente une prime de 26% par rapport au dernier cours de clôture des actions de MDL et de 30% par rapport au cours moyen pondéré sur trois mois.

Vastned Retail Belgium : le prix de l’OPA est mis à jour. L’assemblée générale ordinaire a approuvé le dividende brut proposé de 2,62 € par action pour l’exercice 2017. Le dividende net sera payable à partir du 22 mai 2018. Vu que la date de cotation ex-dividende tombe avant le jour de l’acquisition par Vastned Retail N.V. des actions de Vastned Retail Belgium, le montant du dividende brut sera déduit du prix de l’offre de 57,50 € par action, ce qui ramène le prix à 54,88 €. Les actionnaires qui souhaitent réagir positivement à l’offre d’acquisition doivent le faire avant la fin de la période d’acception unique, qui s’étend jusqu’au 1er juin 2018 inclus.

Unibail-Rodamco : l’assemblée générale approuve l’acquisition de Westfield. Toutes les résolutions soumises à l’approbation des actionnaires ont été adoptées, y compris celles relatives à l’opération Westfield et au jumelage des actions du nouveau groupe. Le titre jumelé, composé d’une action Unibail-Rodamco et d’une action de WFD Unibail-Rodamdco N.V. de classe A, sera coté sur Euronext Amsterdam (marché de référence) et Euronext Paris et négocié sous une ligne de cotation unique (symbole : URW). Le 24 mai 2018, les porteurs de titres Westfield se réuniront pour se prononcer sur les schemes of arrangement relatifs à l’opération Westfield.

Les résultats

Ablynx : Sanofi au-delà des 95%, retrait de la cote en vue. A l’issue de la période d’acceptation initiale intervenue le 4 mai 2018, le groupe pharmaceutique français a confirmé détenir 95,60% des actions d’Ablynx. Sanofi lancera des offres de reprise sur les titres non apportés qui débuteront le 22 mai 2018 et prendront fin le 12 juin 2018. Les titres non détenus par Sanofi à l’issue de la période d’acceptation de l’offre de reprise seront réputés de plein droit transférés à Sanofi.

Abertis : ACS et Atlantia réussissent leur OPA. A l’issue de l’offre au prix de 18,36 € par action, Hochtief, filiale du groupe espagnol ACS, a acquis 78,79% des actions du concessionnaire d’autoroutes, voire 85,60% avec les actions auto-détenues. L’offre a donc une suite positive. Comme annoncé, Atlantia et ACS créent un holding pour acquérir les actions Abertis acquises par Hochtief dans le cadre de l’offre aux mêmes conditions de prix. Le capital de cette holding sera détenu à hauteur de 50% plus une action par Atlantia, 30% par ACS et 20% moins une action par Hochtief.

AveXis : Novartis réussit son offre. Au terme de son OPA au prix de 218 $ par action, le géant suisse, premier fabricant mondial de médicaments de prescription, a obtenu 82,48% du capital du spécialiste américain de la thérapie génique auquel s’ajoute une participation de 2,87%. Avec cette acquisition, Novartis met la main sur le traitement prometteur AVXS-101 contre l’amyotrophie spinale (SMA), maladie génétique dégénérative, qui pourrait être homologué par la FDA dès l’an prochain.

Yoox Net-a-Porter : Richemont frôle le seuil des 95%. A la suite de son OPA au prix unitaire de 38 € par action, la Compagnie Financière suisse (Cartier, Montblanc, Piaget, Van Cleef & Arpels, etc.) a porté sa participation à 94,999% dans le capital du distributeur de vêtements de luxe en ligne. Le seuil de 90% ayant été dépassé, l’offre a une suite positive. Les actionnaires peuvent apporter leurs titres jusqu’au 8 juin 2018 inclus et ce dans les mêmes conditions. Pour rappel, le prix fait apparaître une prime de 25,6% sur le dernier cours coté avant l’annonce à la Bourse de Milan.

Tours de table

Vivendi : Bolloré pointe à 24%. En février 2018, le Groupe Bolloré a exercé 21,4 millions d’options, représentant 1,7% du capital, au prix d’exercice moyen de 16,57 € préalablement fixé en octobre 2016, soit un montant de 354 millions d’euros. A l’issue de cet exercice, le Groupe Bolloré détient encore 13,3 millions d’options d’achat donnant droit à autant d’actions Vivendi, exerçables à tout moment à un prix d’exercice moyen de 21,10 € jusqu’au 25 juin 2019. Depuis mars 2018, la Compagnie de Cornouaille a acquis environ 4% supplémentaires pour 1,2 milliard d’euros, portant la participation du Groupe Bolloré dans Vivendi à environ 24% du capital.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un long et beau week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés