L'offre du jour

Explosifs et Produits Chimiques (EPC) : le prix de l’OPA simplifiée est relevé de 10,2%. 4 Décembre (société de reprise contrôlée par des fonds gérés par Argos) et les actionnaires d’E.J. Barbier (holding détenant 67,46% du capital de cet expert de la démolition urbaine ou industrielle) ont signé un nouvel avenant au contrat de cession. Aux termes de cet avenant, 4 Décembre accepte de réaliser l’OPA simplifiée au prix de 400 € par action EPC, contre 363 € initialement prévu. Le prix d’acquisition des actions d’E.J. Barbier restera établi par référence à un prix de 363 € et les actionnaires d’E.J. Barbier détenant des actions en direct se sont engagés à les céder lors du transfert du bloc de contrôle à ce prix de 363 €, quel que soit le prix de l’OPAS subséquente.

Dans l’hypothèse où le rapport de l’expert indépendant ne conclurait pas au caractère équitable d’un prix de 400 € par action EPC, 4 Décembre pourrait décider de ne pas réaliser la transaction. Le surcoût résultant de la différence entre le prix d’offre qui sera retenu et le prix initialement prévu viendra diminuer à due concurrence la somme de 5 millions d’euros que 4 Décembre avait prévu d’investir dans EPC.

Sous réserve d’obtention d’un rapport définitif de l’expert indépendant concluant au caractère équitable des conditions financières de l’OPAS à un prix n’excédant pas 400 €, la réalisation de la transaction sera uniquement subordonnée à l’obtention d’un « avis motivé positif » du conseil d’administration sur les conséquences de l’OPAS sur EPC, ses actionnaires et ses salariés. Par une lettre du 19 novembre 2020, 4 Décembre a informé EPC de son souhait de reporter sa décision quant à la conversion des parts de fondateurs postérieurement à la clôture de l’OPAS. Par conséquent, aucune assemblée générale extraordinaire devant statuer sur la conversion des parts de fondateur n’interviendra, en toute hypothèse, avant la clôture de l’OPAS.

Sous réserve de la réalisation de la dernière condition suspensive, 4 Décembre et les actionnaires d’EJ Barbier envisagent de réaliser la transaction avant la fin de l’année.