L'offre du jour

Gecina lance une offre amicale sur Eurosic et deviendra la première foncière européenne de bureaux. Après approbation à l’unanimité de son conseil d’administration, Gecina dévoile aujourd’hui son projet d’acquisition des titres d’Eurosic. Le nouvel ensemble deviendra ainsi la quatrième foncière européenne avec un patrimoine de 19,3 milliards d’euros et la première foncière européenne de bureaux avec 15,3 milliards d’actifs. Cette opération amicale recueille le soutien des six principaux actionnaires d’Eurosic représentant 94,8% du capital, via la conclusion de contrats fermes de cession de blocs et d’engagements d’apport à l’offre publique obligatoire qui sera déposée après acquisition des blocs.

Le prix d’acquisition des titres en numéraire auprès des principaux actionnaires d’Eurosic est de 51 euros par action (coupon attaché) et par OSRA Eurosic, soit une prime de 24,5% sur le dernier cours coté avant l’annonce (40,95 €). L’offre publique obligatoire qui sera déposée après réalisation de l’acquisition des blocs comprendra une branche alternative en numéraire pour un prix de 51 euros par action et par OSRA 2015 et 2016, et une branche alternative en titres Gecina sur la base d’une parité d’échange de 7 actions Gecina pour 20 actions ou OSRA Eurosic. L’opération se traduira par un élargissement du flottant de Gecina de près de 10%.

Le prix offert représente une prime de 2,5% sur la valorisation hors droits et une décote de 1,5% sur la valorisation de droits inclus du patrimoine d’Eurosic, telle qu’anticipée à fin juin 2017, soit en hausse d’environ 325 millions d’euros sur la base des rapports préliminaires des experts d’Eurosic et une prime de 5,6% sur l’ANR ajusté. La parité proposée dans le cadre de l’offre d’échange prend en compte la revalorisation du patrimoine de Gecina de l’ordre de +1,1 milliard d’euros, telle qu’anticipée à fin juin 2017 sur la base des rapports préliminaires des experts de Gecina, soit une prime de 6,9% sur la parité d’ANR ajusté.

« Cette opération renforcera le positionnement du groupe en matière d’immobilier de bureaux urbain, notamment à Paris et sera en parfaite adéquation avec les critères d’investissement du groupe », explique Gecina. A l’issue de cette opération et des cessions envisagées, le poids du bureau devrait être supérieur à 80% et la part des bureaux situés dans Paris devrait excéder 60%. Ajoutant : « Les actionnaires de Gecina bénéficieront du fort potentiel de création de valeur de l’opération, tant d’un point de vue immobilier, opérationnel que financier, avec une relution immédiate attendue de 10% du résultat net récurrent par action en année pleine. L’opération sera neutre en ANR sur la base de la valorisation actif par actif réalisée par Gecina ».

L’opération s’accompagnera également d’une réduction des frais de structure d’Eurosic de 12 millions d’euros transférés à Batipart dans le cadre de la cession des activités de diversification et de 5 à 10 millions d’euros de synergies potentielles additionnelles par année pour l’entité combinée. Le pipeline de développement d’Eurosic, estimé à 1 milliard d’euros, dont 11 projets dans le bureau à Paris, viendra également compléter avantageusement celui de Gecina, et offrira au groupe un potentiel additionnel de création de valeur dans les années à venir. Le pipeline de projets engagés combiné sera porté à environ 2,5 milliards d’euros avec un rendement attendu d’environ 6%.