Les points sur les i

Suez accuse réception du courrier rendu public par Veolia. Le conseil d’administration de Suez avait demandé à plusieurs reprises que des précisions lui soient fournies. Le conseil examinera le document reçu. « L’intérêt du projet pour les actionnaires et les autres parties-prenantes, les salariés et les clients, doit s’apprécier au regard des projets alternatifs présentant un potentiel de création de valeur significatif et des modalités d’exécution rapides et maitrisées », est-il précisé dans un bref communiqué. Le conseil sera également attentif à la cohérence avec le plan stratégique Suez 2030 et avec la raison d’être du groupe. Comme exposé par Veolia, une offre engageante de sa part ne peut être déposée actuellement à l’Autorité des marchés financiers, ajoute Suez : « en effet, l’opération proposée a été organisée et structurée par Veolia dans des conditions irrégulières ; elle fait l’objet de procédures judiciaires et a donné lieu à des décisions de justice de suspension ».