Verbatim

Marielle-Cohen-Branche, médiateur de l’AMF, est reconduite pour un mandat de trois ans. Après consultation du Collège et sur désignation de Robert Ophèle, le président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), Marielle Cohen-Branche a commencé le 12 novembre son quatrième mandat en qualité de médiateur.

Pour rappel, la médiation de l’AMF est un service public gratuit de résolution amiable des litiges financiers, prévu par la loi. Le médiateur peut être saisi par tout épargnant ou investisseur, consommateur, personne physique ou personne morale, ayant un différend individuel avec un intermédiaire financier ou un émetteur.

Il intervient dans le cadre de tout litige en matière financière qui entre dans le champ de compétence de l’AMF, à savoir principalement : la commercialisation de produits financiers, la gestion de portefeuille, la transmission et exécution d’ordres de bourse, l’épargne salariale, la tenue de compte-titres ou PEA, le Forex (si la société est agréée en France). En revanche, le médiateur n’est pas compétent en matière fiscale, d’assurance (contrat d’assurance-vie, PERP…) ou d’opérations bancaires (livret, dépôt à terme, PEL, crédit, découvert, carte bancaire, surendettement, etc.).

En 2020, les recommandations émises par le médiateur ont été suivies à 95% par les deux parties lorsqu’elles étaient favorables aux demandeurs. Dans le prolongement d’une année 2020 marquée par une forte hausse des demandes de médiation (+27 %), Marielle Cohen-Branche constate une accentuation de cette tendance en 2021, avec une progression de 5% du nombre de ces demandes à la fin du premier semestre. L’arrivée de nouveaux investisseurs sur les marchés d’actions ces deux dernières années et l’usage accru des formulaires en ligne de saisine expliquent en grande partie cette augmentation.

Partager