Verbatim

Roche rachète la part de Novartis dans son capital pour un montant de 20,7 milliards de dollars. Les deux géants pharmaceutiques suisses ont décidé, d’un commun accord, de tourner une page de leur histoire et de vivre chacun de leur côté. Roche va ainsi racheter les 53,3 millions d’actions détenues par Novartis, représentant 33% du capital, pour un montant de 20,7 milliards de dollars (19 milliards de francs suisses ou 18 milliards d’euros). Le prix a été fixé à 356,93 francs suisses par action ou 388,99 dollars, correspondant à la moyenne pondérée des 20 dernières séances jusqu’au 2 novembre 2021 inclus. Le conseil d’administration de Roche a approuvé le rachat envisagé, qui sera financé par emprunt.

Cette opération n’entraîne pas de changement de contrôle, le « pool » constitué par les actionnaires des familles fondatrices, qui détenait précédemment la majorité des voix, aura environ 67,5% des droits de vote à l’issue de la transaction. Le pourcentage d’actions détenues par le public (« flottant ») passera, de son côté, de 16,6% à 24,9% avec l’annulation de la participation détenue par Novartis. Ce qui permettra aux actions Roche d’être incluses dans le Swiss Performance Index (SPI) et éventuellement dans d’autres indices. La Commission des OPA a accordé une dérogation à l’obligation de soumettre une offre obligatoire sur la base des dispositions légales applicables.

L’assemblée générale extraordinaire statuant sur la réduction de capital par annulation des actions rachetées à Novartis et approuvant les comptes intermédiaires établis aux fins de cette opération se tiendra le 26 novembre 2021. Roche confirme les perspectives pour l’ensemble de l’année et s’attend à une croissance des ventes moyenne à un chiffre, à taux de change constants. La croissance du BPA à taux de change constants devrait être globalement en ligne avec la croissance des ventes.

« Après plus de 20 ans en tant qu’actionnaire de Roche, nous avons conclu que le moment était venu de monétiser notre investissement, a déclaré Vas Narasimhan, PDG de Novartis. L’annonce d’aujourd’hui est conforme à notre orientation stratégique et nous avons l’intention de déployer le produit de la transaction conformément à nos priorités d’allocation de capital ». Novartis a acquis cette participation entre 2001 et 2003 pour un montant total d’environ 5 milliards de dollars qui a généré une contribution significative et récurrente aux bénéfices et des dividendes cumulés de plus de 6 milliards de dollars. Sur la période de détention, cela s’est traduit par un rendement annualisé de 10,2% en dollars (6,6 % en francs suisses). A cette occasion, Novartis dégagera une plus-value de 14 milliards de dollars. Il y a des fins plus difficiles.

Partager