Verbatim

Vinci a signé un accord avec ACS pour l’acquisition de ses activités énergie, générant un chiffre d’affaires de plus de 6 milliards d’euros, principalement en Espagne et en Amérique latine. Cette transaction s’inscrit dans la stratégie de Vinci, visant à créer un acteur mondial de l’ingénierie, des travaux et services dans le domaine de l’énergie et à développer des projets d’énergie renouvelable, pour enrichir son portefeuille de concessions et allonger sa maturité moyenne

La valeur d’entreprise ressort à 4,2 milliards d’euros. Sur cette base, le prix d’acquisition est estimé à environ 4,9 milliards d’euros au closing, attendu en fin d’année 2021, après prise en compte d’environ 0,7 milliard d’euros de trésorerie nette, besoin en fonds de roulement et ajustements divers. En outre, ACS recevra un paiement additionnel de 40 millions d’euros pour chaque GW renouvelable ready-to-build développé par la Société, sur une période de 8,5 ans au plus après le closing de la transaction, dans la limite d’un total de15 GW, soit un paiement conditionnel maximum de 600 millions d’euros

L’acquisition sera financée par la trésorerie disponible et les lignes de crédit de Vinci. Elle n’aura pas d’impact significatif sur la solidité du bilan de Vinci. Cette acquisition devrait avoir, dès la première année post closing, un effet relutif sur le bénéfice par action, dans une fourchette mid-to high-single-digit.

De plus, Vinci et ACS ont l’intention de créer une joint-venture, qui aura le droit d’acquérir, à des conditions de marché, des actifs matures d’énergie renouvelable, lesquels auront préalablement été développés, construits et connectés au réseau par la Société. Cette JV5 serait détenue à 51% et consolidée en intégration globale par Vinci.

La transaction est soumise aux approbations réglementaires habituelles, dont celles des autorités de la concurrence et pourrait être finalisée vers la fin de l’année 2021.

Partager