Explosifs et produits Chimiques : l’OPA simplifiée ne fait pas le plein

Explosifs et produits Chimiques : l’OPA simplifiée ne fait pas le plein. À la clôture de l’offre publique au prix de 400 € par action, close le 3 mars 2021, E.J. Barbier (détenue par 4 Décembre, laquelle est contrôlée par Argos Wityu SAS) détient 69,57% du capital (79,1% avec les actions auto-détenues) et 81,43% des droits de vote de cet expert de la démolition urbaine ou industrielle.

A première demande d’E.J. Barbier, le conseil d’administration se réunira dès que possible pour convoquer l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires à l’effet de statuer sur la conversion des parts de fondateurs sur la base du taux de conversion déterminé par le rapport commun des experts en date du 30 septembre 2020 (1,33 action de la société pour une part de fondateur), conformément à l’article 8 ter de la loi du 25 janvier 1929 sur les parts de fondateur émises par les sociétés.

Selectirente : l’OPR ne fait pas le plein

Selectirente : l’OPR ne fait pas le plein. A l’issue de son offre publique au prix unitaire de 87,30 €, close le 19 février 2021, Sofidy (contrôlée par Tikehau Capital Advisors) détient désormais de concert avec d’autres actionnaires 54,69% du capital de cette foncière spécialisée dans les commerces de proximité en centre-ville.

1000Mercis : l’OPRA ne fait pas le plein

1000Mercis : l’OPRA ne fait pas le plein. A l’issue de son offre publique de rachat d’actions au prix unitaire de 20 €, close le 18 février 2021, ce pionnier de la publicité et du marketing digital a reçu en dépôt 396.705 actions. Ce nombre étant inférieur aux 450.000 actions visées, toutes les demandes seront satisfaites. Les actions rachetées seront annulées par 1000Mercis et ne conféreront plus aucun droit social.

Spir Communication : Sofiouest au-delà des 95%

Spir Communication : Sofiouest au-delà des 95%. À l’issue de l’OPA simplifiée au prix de 5 € par action, close le 27 janvier 2021, l’initiateur détient désormais 95,96% du capital et au moins 97,60% des droits de vote de la société. La suspension de la cotation des actions Spir Communication est maintenue jusqu’à nouvel avis.

Amplitude Surgical restera cotée sur Euronext Paris

Amplitude Surgical restera cotée sur Euronext Paris. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 2,15 € par action, close le 27 janvier 2021, Auroralux (PAI Partners) détient en effet 73,02% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans les technologies chirurgicales destinées à l’orthopédie. Auroralux ne pourra donc pas demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Mint : l’OPA sera rouverte

Mint : l’OPA sera rouverte. A l’issue de son offre publique, close le 22 janvier 2021, Mercure Energie (Eoden) détient désormais 58,62% du capital de l’ex-Budget Telecom et 22,66% des bons de souscription d’actions émis. L’initiateur détenant plus de 50%, l’OPA a donc une suite positive et sera rouverte prochainement. Pour rappel, Mercure Energie s’est engagé à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 10 € et les bons de souscription d’actions (BSA) non détenus au prix unitaire de 0,54 €. Le prix de 10 € représente une prime de 24,2% par rapport au dernier cours avant l’annonce (8,05 €) et une prime de 31,3% sur la moyenne pondérée par les volumes des 60 dernières séances (7,61€). Si les conditions sont réunies, Mercure Energie envisage de demander la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire.

Altice Europe : succès du rachat des minoritaires

Altice Europe : succès du rachat des minoritaires. A l’issue de son OPA, close le 21 janvier 2021, Patrick Drahi, via sa holding Next Private, détient désormais 95,11% des actions cotées et 92,02% du capital total d’Altice Europe. Après avoir rehaussé le prix de son offre de 4,11 € à 5,35 € par action, Boussard & Gavaudan, Diameter, Elliott, LB Partners, Lucerne, Sessa, Sheffield et Winterbrook s’étaient engagées à apporter leurs actions cotées dans le cadre de cette nouvelle proposition. L’opération de règlement-livraison aura lieu le 26 janvier. Le 29 janvier 2021, une distribution anticipée de liquidation sera faite aux actionnaires restants d’un montant égal au prix de l’offre.

Groupe Open : New Go pointe à 72%

Groupe Open : New Go pointe à 72%. A l’issue de son OPA rouverte au prix de 15 € par action, close le 13 janvier 2021, New Go (contrôlée par Montefiore Investment) détient avec les membres du concert 72,20% du capital et au moins 78,03% des droits de vote de cette entreprise de services du numérique. L’initiateur avait précisé dès le départ qu’il n’avait pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.


EasyVista : dans l’attente du retrait obligatoire

EasyVista : dans l’attente du retrait obligatoire. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 70 € par action et de 45,88 € par BSA, close le 13 janvier 2021, EasyVista Holding (société contrôlée par des fonds gérés par Eurazeo PME) détient désormais 97,22% du capital de cet éditeur de solutions d’automatisation de la gestion des services. La suspension de la cotation des titres EasyVista est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Groupe Open : New Go pointe au-delà des 70%

Groupe Open : New Go pointe au-delà des 70%. A la suite de l’OPA au prix de 15 € par action, close le 17 décembre 2020, les membres du concert détiennent désormais 71,71% du capital et 77,08% des droits de vote de cette entreprise de services du numérique. L’initiateur n’avait pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

Advenis : Inovalis sous le seuil des 90%

Advenis : Inovalis sous le seuil des 90%. A la clôture de l’offre, close le 16 décembre 2020, l’initiateur détient désormais de concert avec Hoche Partners Private Equity Investors 83% du capital et 86,93% des droits de vote de cette société spécialisée dans la gestion d’actifs immobiliers et financiers. L’initiateur détient par ailleurs 6 obligations convertibles en actions (OCA), chacune de ces OCA étant convertible à compter du 26 janvier 2021 et jusqu’au 7e jour ouvré précédant le 26 février 2021 en 1 049,55 actions Advenis au prix unitaire par action de 2,875 €.

Envea : Carlyle sous le seuil des 80%

Envea : Carlyle sous le seuil des 80%. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 110 € par action, close le 16 décembre 2020, Envea Global (société contrôlée par The Carlyle Group) détient désormais 78,39% du capital et au moins 76,77% des droits de vote de l’ex-Environnement SA, spécialisée en instrumentation de contrôle de l’environnement. L’initiateur n’avait pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

Devoteam : Castillon passe le seuil des 80%

Devoteam : Castillon passe la barre des 80%. A l’issue de l’OPA rouverte au prix de 98 € par action, close le 16 décembre 2020, la société Castillon, contrôlée par MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann, détient désormais 80,14% du capital et au moins 78,46% des droits de vote de ce groupe de conseil en technologies.

Genkyotex : Calliditas Therapeutics sous les 90%

Genkyotex : Calliditas Therapeutics sous les 90%.  A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 2,80 € par action, close le 11 décembre 2020, le groupe suédois détient désormais 86,64% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans le développement de thérapies NOX. Les conditions requises n’étant pas remplies, l’initiateur ne pourra pas demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Iliad : succès de l’OPA amicale sur l’opérateur de télécoms polonais Play

Iliad : succès de l’OPA amicale sur l’opérateur de télécoms polonais Play. A la clôture de l’offre publique, dont les résultats définitifs viennent d’être rendus publics, le Groupe Iliad détiendra 246.131.028 actions représentant 96,7% du capital et des droits de vote de Play. Le conseil d’administration de Play a été recomposé en vue de refléter l’acquisition du contrôle par Iliad et comprend désormais six administrateurs nommés sur proposition d’Iliad et trois administrateurs indépendants. Le règlement-livraison de l’offre interviendra le 25 novembre 2020.

Le Bélier : Wencan Holding au-delà des 90%

Le Bélier : Wencan Holding au-delà des 90%. À la clôture de l’OPA simplifiée au prix de 38,18 € par action, close le 12 novembre 2020, cette société contrôlée par la famille Tang détient 92,98% du capital et 91,66% des droits de vote de cet équipementier automobile. Les conditions requises étant remplies, la mise en œuvre d’un retrait obligatoire est donc une question de jours.

ECA : les ordres ont fait l’objet d’une réduction

ECA : les ordres ont fait l’objet d’une réduction. Dans le cadre de son programme de rachat de ses propres actions au prix unitaire de 28 €, ECA a reçu en dépôt 2.697.490 actions. Le nombre d’actions présentées à l’OPA simplifiée étant supérieur au nombre maximum de 875.000 actions (représentant 9,96% du capital) que cespécialiste de la robotique s’était engagé à acquérir, il a été procédé à une réduction des ordres.

Les actions ainsi acquises seront annulées dans le cadre de l’autorisation donnée par l’assemblée générale mixte, tenue le 5 juin 2020, à hauteur de 9,15% du capital. Le solde des actions sera annulé, soit à partir du 21 septembre 2022, soit dans le cadre de la fusion. Groupe Gorgé a en effet l’intention de procéder à une fusion absorption de sa filiale sur la base d’une parité indicative de 9 actions Groupe Gorgé pour 5 actions ECA.

La vente publique de l’Atari Token a été clôturée par anticipation

La vente publique de l’Atari Token a été clôturée par anticipation. Le groupe Atari, éditeur et producteur de divertissement interactif, annonce aujourd’hui la clôture anticipée de la vente publique et le début de la cotation de l’Atari Token (ATRI) le 2 novembre 2020. La vente publique et la cotation constituent deux étapes importantes dans le projet blockchain d’Atari, assurant de la liquidité pour les détenteurs de tokens, et ouvrant la route pour de futurs collaborations et le développement de l’écosystème Atari blockchain. La vente publique était fixée à 0,25 $ par Atari Token. Il y avait 4 millions de tokens offerts à la vente, avec un plafond de 1 million de dollars. Bitcoin.com a annoncé la clôture anticipée le 29 octobre 2020, les tokens ayant été tous vendus.

Mediawan : le concert d’actionnaires au-delà des 90%

Mediawan : le concert d’actionnaires au-delà des 90%. A l’issue de son offre au prix de 12 € par action et de 0,65 € par bon de souscription d’action rachetable (BSAR), BidCo Breteuil détient désormais de concert avec un groupe d’actionnaires 91,16% du capital et 84,89% des BSAR émis par ce groupe audiovisuel. La mise en œuvre du retrait obligatoire, indiqué dans les intentions de l’initiateur, interviendra ultérieurement.

IntegraGen : l’OPA sera rouverte

IntegraGen : l’OPA sera rouverte. A l’issue de l’offre publique initiée au prix de 2,20 € par action, OncoDNA détient désormais 59,10% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans les services de séquençage ADN et les analyses bio-informatiques. La condition minimale requise – à savoir la détention d’une fraction du capital ou des droits de vote supérieure à 50% – est satisfaite. L’offre a donc une suite positive. Une publication ultérieure précisera les dates et la durée de la réouverture de l’offre conformément aux dispositions de l’article 232-4 du règlement général de l’AMF.

Worldline réussit son offre publique amicale sur Ingenico

Worldline réussit son offre publique amicale sur Ingenico. Suite à la publication le 20 octobre 2020 par l’AMF des résultats de l’offre publique, Worldline et Ingenico annoncent qu’à l’issue du règlement-livraison, qui interviendra le 28 octobre 2020, Worldline détiendra 88,64% du capital et 99,57% du nombre d’Oceanes en circulation, dépassant ainsi très largement le seuil de renonciation de l’offre, fixé à 60% du capital d’Ingenico (sur une base totalement diluée). L’offre sera rouverte et l’AMF publiera le calendrier de réouverture de l’offre. Worldline confirme en outre son intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire portant sur les actions et les Oceanes Ingenico à l’issue de la réouverture de l’offre.

La répartition des actions apportées à l’offre est la suivante :

• Offre mixte principale : 5.107.463 actions Ingenico ont été présentées ;

• Offre d’échange subsidiaire : 51.269.494 actions Ingenico ont été présentées ;

• Offre d’achat subsidiaire : 97.459 actions Ingenico ont été présentées.

Compte tenu des résultats et conformément au mécanisme de réduction prévu, les ordres de la branche mixte principale et de la branche d’achat subsidiaire seront intégralement servis. Le nombre d’actions Ingenico apportées à la branche d’échange rapporté au nombre d’actions Ingenico apportées à la branche d’achat étant supérieur au ratio de 0,229, les ordres présentés à l’offre d’échange subsidiaire seront réduits de telle manière que le ratio de 0,229 soit respecté. En conséquence, le nombre d’actions retenu dans l’offre publique d’échange subsidiaire est de 425 813, soit un taux de service de 0,83%, et 50 843 681 actions Ingenico sont reportées sur l’offre mixte principale.

L’initiateur détiendra, à l’issue du règlement-livraison de l’offre, 56.474.416 actions Ingenico, représentant autant de droits de vote, soit 88,64% du capital et au moins 83,20% des droits de vote d’Ingenico.

La répartition des Oceanes apportées à l’offre alternative est la suivante :

• Offre mixte : 2.892.076 Oceanes Ingenico ont été apportées ;

• Offre d’achat : 16 Oceanes Ingenico ont été apportées.

L’offre publique sur les Oceanes étant alternative, l’ensemble des ordres des porteurs d’Oceanes sont servis. L’initiateur détiendra, à l’issue du règlement-livraison de l’offre, 2.892.092 Oceanes Ingenico, soit 99,57% des Oceanes Ingenico en circulation.

Mediawan : l’OPA a une suite positive

Mediawan : l’OPA a une suite positive. A l’issue de son OPA au prix de 12 € par action et de 0,65 € par BSAR, BidCo Breteuil (contrôlée in fine par M. Pierre-Antoine Capton) détient désormais, de concert avec d’autres actionnaires, 86,24% du capital et des droits de vote de ce groupe audiovisuel. L’initiateur détient par ailleurs de concert 82,29% des bons de souscription d’actions émis. L’offre a donc une suite positive.

Société Foncière Lyonnaise : l’offre de rachat obligataire est close

Société Foncière Lyonnaise : l’offre de rachat obligataire est close. L’offre de rachat lancée par SFL le 2 septembre 2020 sur deux souches obligataires à maturité novembre 2021 et novembre 2022 a été clôturée le 8 septembre 2020. Cette opération permet à SFL de racheter une partie de ces obligations pour un montant nominal global de 160.700.000 €, dont 100.300.000 € sur la souche 2021 à un prix de rachat de 101,797% du nominal des obligations 2021 (249.700.000 € restant en circulation) et 60.400.000 M€ sur la souche 2022 à un prix de rachat de 104,15% du nominal des obligations 2022 (289.600.000 € restant en circulation). Cette opération de rachat intervient dans le cadre de la gestion active de l’endettement de SFL dans le but d’en optimiser le coût et d’améliorer son bilan.

Evergreen (ex-Digigram) : l’OPA simplifiée ne fait pas le plein

Evergreen (ex-Digigram) : l’OPA simplifiée ne fait pas le plein. À l’issue de l’offre au prix de 1,03 € par action, close le 5 août 2020, Evergreen SAS détient désormais 69,79% du capital et au moins 69,11% des droits de vote. Pour rappel, Evergreen a l’intention de procéder à un rapprochement par voie de fusion-absorption d’Evergreen par Evergreen SAS, avec pour objectif la cotation de l’entité ainsi fusionnée. Cette opération sera soumise à l’approbation des actionnaires de l’ex-Digigram et à l’examen de l’AMF.

Dedalus France : le retrait obligatoire se dessine

Dedalus France : le retrait obligatoire se dessine. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 0,80 € par action, close le 8 juillet 2020, Dedalus Italia détient désormais 91,35% du capital et des droits de vote de l’ex-Medasys, spécialisée dans les solutions logicielles dans le domaine de la santé. Dedalus Italia avait précisé dès le départ avoir l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire. Celui-ci ne devrait donc pas tarder.

SIX Group réussit son OPA sur Bolsas y Mercados (BME)

SIX Group réussit son OPA sur Bolsas y Mercados (BME). L’opérateur de l’infrastructure du marché financier suisse a conclu avec succès son offre en espèces de BME, opérateur des Bourses espagnoles et pilier des marchés de capitaux en Espagne, en s’assurant d’un niveau d’adjudication de 93,16% du capital. Un total de 77.899.990 actions a été offert au prix de 32,98 euros, représentant un total de 2,57 milliards d’euros.

La combinaison de SIX et de BME, tous les deux leaders sur leurs marchés financiers domestiques, créera un groupe plus diversifié avec une forte présence en Europe, devenant le troisième groupe d’infrastructure de marché financier européen et le 10e au niveau mondial en termes de revenus. SIX estime que cette transaction renforcera à la fois les écosystèmes espagnols et suisses.

SIX a été conseillée par Credit Suisse, Alantra et Santander (conseillers financiers conjoints), ainsi que Linklaters (conseiller juridique) sur cette transaction.

Schneider Electric réussit son OPA sur RIB Software

Schneider Electric réussit son OPA sur RIB Software. L’offre d’achat du groupe français, spécialisé la gestion de l’énergie et des automatismes, a été acceptée pour 34.586.737 actions RIB durant la période initiale d’acceptation, qui a expiré le 22 avril 2020 à minuit. Cela représente environ 66,64% du total du capital et des droits de vote de RIB. En outre, Schneider Electric a acquis, le 25 mars 2020, 9,99% de RIB en dehors de l’offre d’achat. Schneider Electric détenait ainsi, à l’issue de la période initiale de l’offre, près de 76,63% de l’ensemble du capital et des droits de vote de RIB. Le seuil minimal d’acceptation de 50% plus une part a ainsi été excédé.

Conformément à la loi allemande sur les acquisitions de valeurs mobilières et les offres publiques d’achat (WpÜG), les actionnaires de RIB qui n’ont pas apporté leurs actions peuvent toujours accepter l’offre en apportant leurs actions dans la période supplémentaire d’acceptation, qui commence aujourd’hui et prendra fin à minuit, le 11 mai 2020. Schneider Electric communiquera sans délai le nombre final d’actions apportées après l’expiration de la période supplémentaire d’acceptation.

Après la réalisation de l’offre et sans affecter l’indépendance de RIB, les deux sociétés pourront envisager de procéder à un retrait complet de la cotation des actions RIB du marché réglementé de la Bourse de Francfort. En outre, Schneider Electric tient à rappeler que – quel que soit le résultat d’OPA actuel – Schneider Electric n’a pas l’intention de conclure un contrat de domination (Beherrschungvertrag) et/ou un contrat de transfert de bénéfices (Gewinnabführungsvertrag) avec RIB.

Toutes les approbations réglementaires ont été obtenues des autorités de la concurrence. La finalisation de l’offre ne requiert plus que l’approbation du Comité des investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS). A ce stade, la finalisation de l’offre devrait avoir lieu vers la fin du deuxième trimestre 2020.

Biophytis clôture avec succès une offre publique de bons de souscription d’actions

Biophytis clôture avec succès une offre publique de bons de souscription d’actions (BSA). L’offre de 7.445.123 bons au prix unitaire de 0,06 € a été portée à 7.475.708, après exercice complet de la clause d’extension, par voie d’offre publique avec délai de priorité des actionnaires à titre irréductible. Sur un total de 27.726.144 BSA demandés, 3.603.029 l’ont été au titre du droit de priorité des actionnaires, tandis que 24.123.115 l’ont été à titre libre. Compte tenu de la demande, Biophytis a décidé d’allouer, à titre libre, une partie de l’émission au public. Ainsi chaque souscripteur ayant fait la demande à titre libre, a été servi dans la limite de 300 BSA.

Le règlement-livraison des titres interviendra le 30 avril 2020. Les BSA nouvellement émis seront admis aux négociations sur Euronext Growth Paris sous le code ISIN FR0013507290 à compter du 5 mai 2020. Cette offre publique a été réalisée conformément aux articles L.411-1 suivants du Code monétaire et financier en vertu des 10e et 15e résolutions de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le 8 août 2019. L’opération a été dirigée par Invest Securities, en qualité de Chef de file – Teneur de Livre, et conseillée par Invest Corporate Finance, en qualité de conseil financier, et par le cabinet Reed Smith, en qualité de conseil juridique.

Capgemini détient désormais 98% du capital d’Altran Technologies

Capgemini détient désormais 98% du capital d’Altran Technologies. L’Autorité des marchés financiers a annoncé aujourd’hui que 110.571.163 actions ont été apportées dans le cadre de la dernière réouverture de l’OPA amicale de Capgemini portant sur les actions Altran Technologies. A l’issue du règlement-livraison, prévu le 8 avril 2020, Capgemini détiendra 98,15% du capital. Capgemini demandera dès demain à l’AMF la mise en œuvre de la procédure de retrait obligatoire afin de se voir transférer l’ensemble des actions Altran non apportées à l’offre, conformément aux termes de l’OPA et aux mêmes conditions financières (à savoir 14,50 € par action Altran).

Avec ce résultat permettant d’atteindre le contrôle de 100% du capital d’Altran à l’issue d’un retrait obligatoire, les deux groupes vont disposer d’un environnement optimal pour la mise en place de l’intégration et vont pouvoir bénéficier de l’ensemble des synergies attendues, explique Capgemini. Le groupe rappelle que ces synergies sont estimées entre 70 et 100 millions d’euros avant impôts en année pleine. Elles seront pleinement réalisées à un horizon de 3 ans. A la même échéance, les synergies commerciales, alimentées par la complémentarité des expertises et le développement d’offres sectorielles innovantes, devraient générer un chiffre d’affaires annuel additionnel compris entre 200 et 350 millions d’euros.

Le groupe dispose d’un financement relais de 4,4 milliards d’euros pour réaliser cette acquisition, avec une maturité pouvant être étendue jusqu’en juin 2021. Compte tenu des 11,43% du capital d’Altran déjà acquis en 2019 pour 0,4 milliard d’euros en utilisant la trésorerie, ce crédit relais couvre en totalité l’acquisition en 2020 des 88,57% restants (retrait obligatoire compris), soit 3,3 milliards d’euros. Le groupe confirme qu’il mobilisera 1 milliard d’euros sur la trésorerie disponible pour le financement de cette opération (dont 0,6 milliard sur l’exercice 2020) et que le solde sera refinancé par endettement, principalement sous forme d’émissions obligataires.

Les résultats financiers d’Altran seront consolidés, comme prévu, dans les comptes du groupe à partir du 1er avril 2020 et le groupe communiquera sur des perspectives 2020 prenant en compte cette consolidation à l’occasion de la publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2020.

Brasseries du Cameroun appelée à la quitter la cote

Brasseries du Cameroun appelée à la quitter la cote. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 128,50 €, close le 4 mars 2020, les Brasseries & Glacières Internationales (Groupe Castel) détiennent désormais de concert avec la SNI 93,86% du capital. Il est rappelé que la radiation des actions d’Euronext sera demandé et qu’une période de liquidité au prix unitaire de 128,50 € d’une durée de 3 mois à compter de la date de radiation sera mise en œuvre par l’initiateur.

Oeneo : Caspar ne fait pas le plein

Oeneo : Caspar ne fait pas le plein. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 13,50 € par action, cette société holding de la famille Hériard Dubreuil (laquelle contrôle Rémy Cointreau) a porté son contrôle à 71,59% dans le capital de ce fabricant de tonneaux et de bouchons. Le retrait obligatoire n’est donc plus à l’ordre du jour.

Weborama : le retrait obligatoire se dessine

Weborama : le retrait obligatoire se dessine. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 5,60 € par action, close le 19 février 2020, Startup Avenue détient désormais 93,52% du capital et 94,28% des droits de vote de cette société spécialisée dans la collecte de données marketing et la diffusion de campagnes publicitaires en ligne. Startup Avenue avait indiqué dès le départ que, si les conditions étaient réunies, elle aurait l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Altran Technologies : Capgemini ne fait pas le plein

Altran Technologies : Capgemini ne fait pas le plein. A l’issue de son OPA rouverte au prix unitaire de 14,50 €, close le 10 février 2020, Capgemini a porté son contrôle de 53,57% à 54,17% dans le capital de cette société de conseil et d’ingénierie. Pour rappel, compte tenu du recours pendant devant la Cour d’appel de Paris, Capgemini a pris certains engagements qui figurent dans D&I 219C2818 du 18 décembre 2019.

A l’issue de son OPA amicale, Akka détient 72,89% du capital de Data Respons

A l’issue de son OPA amicale, Akka détient 72,89% du capital de Data Respons. « Le succès de cette opération permet ainsi au Groupe de disposer d’un portefeuille d’offres digitales le plus large et le plus profond d’Europe pour adresser le marché en pleine croissance de la mobilité », explique la société. Fort de sa majorité absolue, Akka va investir dans le développement de ce portefeuille d’offres et les deux sociétés vont travailler ensemble pour mettre en place au plus vite les fortes synergies commerciales et opérationnelles relatives à cette opération.

Akka : succès de l’offre volontaire de rachat de Data Respons

Akka : succès de l’offre volontaire de rachat de Data Respons avec l’obtention d’une forte majorité du capital à 64%. Le groupe est confiant en l’obtention des deux tiers du capital social de Data Respons. L’offre est prolongée de deux jours supplémentaires et finira le 12 février à 16h30, afin de permettre aux derniers actionnaires d’apporter leurs titres à l’offre. Les managements d’Akka et Data Respons avaient soulignés la pertinence du projet d’entreprise commun entre les deux groupes. En acceptant cette offre, les actionnaires de Data Respons ont également montré leur compréhension de ce projet.

Depuis la première communication début décembre, « les clients respectifs des deux groupes ont également exprimé leur enthousiasme et leur intérêt dans ce projet et dans le support que le Groupe Akka va leur apporter dans leur transformation digitale », explique Akka. Le groupe dispose désormais d’un portefeuille d’offres digitale le plus large et le plus complet d’Europe pour le marché en pleine croissance de la mobilité. Fort de sa majorité absolue, Akka va investir dans le développement de ce portefeuille d’offres et va initier au plus vite les synergies commerciales et opérationnelles.

Capgemini réussit de justesse son OPA amicale sur Altran Technologies

Capgemini réussit de justesse son OPA amicale sur Altran Technologies. En dépit de l’opposition d’Elliott, qui détenait récemment près de 14% du capital d’Altran et avait précisé son intention de ne pas apporter ses titres, Capgemini a réussi son offre. A l’issue de l’OPA, qui s’est terminée le 22 janvier 2020 au prix de 14,50 euros par action, le groupe français est désormais en mesure de détenir 137.674.545 actions Altran, représentant 53,57% du capital et 53,41% des droits de vote de cette société de conseil et d’ingénierie.

La condition minimale requise, à savoir la détention d’une fraction du capital ou des droits de vote supérieure à 50% (seuil de caducité), est satisfaite. En outre, la condition fixée par l’initiateur (à savoir seuil de renonciation à la clôture de l’offre, avant réouverture, fixé à 50,10% du capital et des droits de vote, sur une base totalement diluée) est également satisfaite. Par conséquent, l’OPA a une suite positive.

Une publication ultérieure précisera les dates et la durée de la réouverture de l’offre conformément à l’article 232-4 du règlement général. Pour rappel, le prix de l’offre a été rehaussé, le 14 janvier 2020, de 14 € à 14,50 € par action, soit une majoration de 3,6%. Ce prix fait ressortir une prime de 29,1% sur le cours au 24 juin 2019 (11,23 €), dernière séance avant l’annonce de l’offre, et une prime de 37,4% sur la moyenne des cours sur les 3 mois précédant cette date (10,55 €).

Iliad : l’OPRA fait plus que le plein

Iliad : l’OPRA fait plus que le plein. A l’issue de l’offre publique de rachat de ses propres actions au prix unitaire de 120 €, la maison mère de Free a reçu en dépôt 15.239.719 actions. Le nombre d’actions présentées étant supérieur au nombre maximum de 11.666.666 actions qu’Iliad s’était engagée à racheter, il a été procédé à une réduction des demandes selon les dispositions de l’article R. 225-155 du Code de commerce. Les actions rachetées seront annulées par la société dans les conditions et délais prévus par l’article R. 225-158 du Code de commerce.

ITS Group : le retrait obligatoire se profile

ITS Group : le retrait obligatoire se profile. A la suite de son OPA simplifiée au prix de 6,62 € par action, close le 10 janvier 2020, ITS Participations, holding de reprise contrôlée majoritairement par M. Jean-Michel Bénard (PDG d’ITS Group), détient finalement 95,35% du capital et au moins 95,08% des droits de vote de cette entreprise de services du numérique (ESN).

Just Eat : Takeaway détient plus de 80%

Just Eat : Takeaway détient plus de 80%. Dans  le cadre d’une opération payée en actions, le spécialiste de la livraison de repas commandés en ligne annonce que les titres reçus par les actionnaires de Just Eat représentent d’ores et déjà 80,4% du capital. L’offre révisée est désormais inconditionnelle et restera ouverte jusqu’à nouvel ordre, avec un préavis d’au moins 14 jours. La future plateforme (qui aurait traité 360 millions de commandes pour 7,3 milliards d’euros en 2018) occupera une position de premier plan sur de nombreux marchés importants, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas et au Canada.

DNXcorp : 28,45% du capital a été apporté

DNXcorp : 28,45% du capital a été apporté. A l’issue de l’offre contractuelle de rachat au prix de 4,45 € par action, close le 23 décembre 2019, 806.313 actions ont été présentées, représentant 28,45% du capital du spécialiste de la valorisation d’audience sur Internet. Les opérations de règlement-livraison interviendront le 30 décembre 2019. Le conseil d’administration procèdera à la convocation d’une assemblée générale extraordinaire afin de voter des résolutions relatives à des réductions du capital pour des montants nominaux de 132.235,332 € et 4.225,952 € par annulation respectivement des 806.313 actions acquises dans le cadre de l’offre et des 25.768 actions autodétenues préalablement. A l’issue de ces opérations, le capital social de DNXcorp serait alors de 328.409,016 €, représenté par 2.002.494 actions d’une valeur nominale de 0,164 euro chacune.

SuperSonic Imagine : Hologic Hub sous la barre des 90%

SuperSonic Imagine : Hologic Hub sous la barre des 90%. A la suite de son OPA rouverte, qui s’est terminée le 13 décembre 2019, cette société de technologie médicale détient désormais 19.186.609 actions, soit 80,85% du capital et des droits de vote de SuperSonic Imagine, spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons. Si les conditions avaient été remplies, Hologic Hub avait indiqué son intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Oceasoft : le retrait de la cote se dessine

Oceasoft : le retrait de la cote se dessine. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 2,85 € par action, close le 11 décembre 2019, Dickson Acquisition France (contrôlée par la société d’investissement américaine May River Capital) détient désormais 91,72% du capital et 91,55% des droits de vote de ce concepteur de capteurs pour l’industrie. Dickson avait indiqué dès le départ, que si les conditions étaient réunies, il aurait l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Financière Marjos : Krief Group n’a acquis aucune action durant l’OPA

Financière Marjos : Krief Group n’a acquis aucune action durant l’OPA. A l’issue de l’offre, qui s’est déroulée du 22 novembre au 5 décembre 2019, cette structure contrôlée par M. Louis Petiet de concert avec Park Madison Equities continue donc de détenir 65,12% du capital de l’ex-Clayeux désormais sans activité opérationnelle. Il est vrai que le prix offert de 0,10 € faisait ressortir une décote de 44,4% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’opération (le 12 juillet 2017) et une décote identique sur la moyenne pondérée des cours sur les 3 mois précédents.

FDJ : exercice intégral de l’option de surallocation

FDJ : exercice intégral de l’option de surallocation. La Française des Jeux annonce que, dans le cadre de son introduction en Bourse sur Euronext Paris, BNP Paribas, en sa qualité d’agent stabilisateur, a exercé l’option de surallocation dans son intégralité, donnant lieu à la cession par l’Agence des Participations de l’Etat de 11.350.028 actions supplémentaires pour un montant total de 225,87 millions d’euros au prix du placement global, soit 19,90 € par action.

En conséquence, le nombre total d’actions FDJ cédées par l’Etat dans le cadre de l’introduction en Bourse de FDJ s’élève à 92.491.659 actions (hors offre réservée aux salariés), portant ainsi la taille de l’offre à 1,826 milliard d’euros. Le flottant représente désormais de l’ordre de 50% du capital de la société. Enfin, FDJ annonce qu’il sera proposé au prochain conseil d’administration de décider la mise en place d’un contrat de liquidité, dont les modalités seront communiquées ultérieurement.

Latécoère : l’OPA ne fait pas le plein

Latécoère : l’OPA ne fait pas le plein. A l’issue de son offre au prix de 3,85 € par action, close le 3 décembre 2019, SCP SKN Holding I (Searchlight Capital Partners) détient désormais 62,76% du capital et 61,99% des droits de vote de l’équipementier aéronautique. Une publication ultérieure précisera les dates et la durée de la réouverture de l’offre conformément aux dispositions de l’article 232-4 du règlement général de l’AMF.

Carrefour : succès de son offre de rachat obligataire

Carrefour : succès de son offre de rachat obligataire. À la suite de l’expiration de l’offre publique d’achat, un montant nominal total de 326.775.000 € a été offert et accepté par Carrefour, dont 198.085.000 € d’obligations 2020 à 4% et 128.690.000 € d’obligations 2021 à 3,875%. Le règlement de l’offre devrait avoir lieu le 26 novembre 2019. Après cette transaction, le principal des titres en circulation sera le suivant : 801.915.000 € pour les obligations 2020 et 871.310.000 € pour celles de 2021. Avec cette opération réussie, Carrefour continue de gérer de manière proactive sa position de financement en optimisant son coût de la dette et sa structure de bilan.

EssilorLuxottica place avec succès une émission obligataire

EssilorLuxottica place avec succès une émission obligataire de 5 milliards d’euros. Le leader mondial des lunettes et verres optiques (noté A2 stable par Moody’s et A stable par S&P) a réalisé hier avec succès le placement d’une émission d’obligations d’un montant total de 5 milliards d’euros avec des maturités de 3,5 ans, assortie d’un coupon de 0% (rendement négatif de -0,02%), 5,5 ans, 8 ans et 12 ans, assorties respectivement d’un coupon de 0,125%, 0,375% et 0,75%. Le livre d’ordres final dépassait 13 milliards d’euros, attirant des investisseurs institutionnels de premier rang, ce qui démontre la confiance élevée qu’ont les investisseurs à l’égard du modèle économique d’EssilorLuxottica ainsi que la qualité de son profil de crédit.

« Cette émission permettra à EssilorLuxottica notamment de (re)financer une partie du prix dû au titre de l’acquisition potentielle de GrandVision et une partie de la dette de GrandVision, après réalisation de l’acquisition, de refinancer la dette existante du groupe, en ce compris sa dette arrivant à échéance en 2019, et de financer ses besoins généraux », explique le groupe. L’admission des obligations à la cote d’Euronext Paris sera effective à la date du règlement-livraison, qui aurait lieu le 27 novembre 2019.

Privatisation de La Française des Jeux (FDJ) : tous les chiffres et toutes les dates à connaître

Privatisation de La Française des Jeux (FDJ) : tous les chiffres et toutes les dates à connaître. Dans le cadre de sa privatisation, La Française des Jeux (FDJ), premier opérateur de jeux d’argent et de hasard en France, annonce le succès de son introduction sur le marché réglementé d’Euronext à Paris (Compartiment A). Le prix du placement global a été fixé à 19,90 € par action et le prix de l’offre à prix ouvert a été fixé à 19,50 € par action.

Les actions offertes dans le cadre de l’offre (placement global et offre à prix ouvert) ont été allouées de la manière suivante :

  • 44.621.497 actions ont été allouées dans le cadre du placement global (représentant environ 888 millions d’euros, soit 55% des actions),
  • 36.520.134 actions ont été allouées dans le cadre de l’offre à prix ouvert (représentant environ 712,1 millions d’euros, soit 45% des actions). Les ordres prioritaires A1 jusqu’à 2 000 € sont servis à hauteur de 100%. Les ordres A1 au-delà de 2 000 € sont servis à hauteur de 102 actions plus un pourcentage de 10% du montant au-delà de 2 000 €. Les ordres prioritaires D1 seront servis à hauteur de 100%. Suite au large succès de l’offre à prix ouvert, les ordres A2, B et D2 ne seront pas servis.

L’État a consenti à BNP Paribas, agissant en qualité d’agent de la stabilisation, au nom et pour le compte des garants de l’opération, une option permettant l’acquisition d’un nombre d’actions représentant un maximum de 14% des actions, soit un maximum de 11.350.028 actions. En cas d’exercice intégral de l’option de surallocation, la taille totale de l’offre sera d’environ 1,826 milliard d’euros.

Dans le cadre de l’offre réservée aux salariés de FDJ, 3.176.327 actions ont été allouées aux salariés de FDJ.

Calendrier

  • Début des négociations des actions FDJ sur le marché réglementé d’Euronext à Paris prévu le 21 novembre 2019 à 9h30 sur une ligne de cotation intitulée « FDJ Promesses ».
  • Règlement-livraison de l’offre à prix ouvert et du placement global prévu le 22 novembre 2019.
  • Début des négociations des actions FDJ sur le marché réglementé d’Euronext à Paris prévu le 25 novembre 2019 sur une ligne de cotation intitulée « FDJ ».
  • Règlement-livraison des actions réservées aux salariés prévu le 19 décembre 2019.
  • Date limite pour la stabilisation et l’exercice de l’option de surallocation prévue le 20 décembre 2019.

SuperSonic Imagine : l’OPA a une suite positive

SuperSonic Imagine : l’OPA a une suite positive. A l’issue de son offre au prix de 1,50 € par action, close le 13 novembre 2019, Hologic Hub détient désormais 77,65% du capital de cette société spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons. La condition minimale requise, à savoir la détention d’une fraction du capital ou des droits de vote supérieure à 50%, est satisfaite. L’offre a donc une suite positive.

Casino : succès de l’offre de rachat obligataire

Casino : succès de l’offre de rachat obligataire. Le groupe de distribution annonce les résultats de l’offre de rachat obligataire lancée le mardi 5 novembre dans le cadre de son plan de refinancement. Un montant nominal total d’environ 784 M€ a été apporté, respectivement 239 M€, 253 M€ et 292 M€ des obligations de maturité mars 2020, mai 2021 et juin 2022. Le règlement-livraison de cette offre de rachat est attendu le 20 novembre 2019. Les montants nominaux des obligations concernées seront alors réduits respectivement à environ 257 M€, 597 M€ et 452 M€ pour les obligations de maturité mars 2020, mai 2021 et juin 2022. En prenant en compte les prix de rachat et les intérêts courus, le montant total décaissé par Casino sera de 806 M€. Au terme de ces opérations, la maturité moyenne de la dette obligataire et de ses prêts à terme de Casino augmentera de 3,3 à 3,8 années.

NR21 : Altarea pointe à 84%

NR21 : Altarea pointe à 84%. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 1,13 € par action, cette structure contrôlée par MM. Alain Taravella, Jacques Nicolet et Jacques Ehrmann détient désormais 84,37% du capital et des droits de vote de NR21, spécialisée dans les sous-vêtements et vêtements d’intérieur. Pour rappel, Altarea n’envisageait pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire, ni de demander la radiation des actions d’Euronext Paris.

Accor finalise le refinancement de son capital hybride

Accor finalise le refinancement de son capital hybride. Accor annonce le succès de son offre de rachat, lancée le 23 octobre 2019, sur ses obligations super subordonnées à durée indéterminée remboursables à partir de 2020 portant intérêt à taux fixe puis à taux variable « reset », d’un montant de 900 millions d’euros, émises le 30 juin 2014 et dont 514,1 millions d’euros étaient toujours en circulation pour un montant racheté de 385,6 millions d’euros. Cette transaction parachève la seconde partie du refinancement des obligations existantes après le placement réussi le 23 octobre 2019 d’une émission hybride perpétuelle de 500 millions d’euros assortie d’un coupon de 2,625%.

C’est le deuxième exercice de l’année de « Liability Management » sur le capital hybride du groupe, permettant ainsi de continuer à optimiser le coût financier hybride tout en restant engagé à préserver la composante hybride dans la structure de son capital. Ces opérations ont permis à Accor de racheter un total de 85,7% du montant initialement émis en juin 2014. La dette à long terme d’Accor est notée BBB- stable par Standard & Poor’s et BBB- stable par Fitch Ratings.

Coheris : ChapsVision détient désormais les deux tiers du capital

Coheris : ChapsVision détient désormais les deux tiers du capital. A l’issue de l’OPA rouverte qui s’est déroulée du 15 au 28 octobre 2019 inclus au prix de 2,27 € par action, ChapsVision a porté son contrôle de 64,33% à 67,33% dans le capital de cette société spécialisée dans l’édition de logiciels dédiés à la maîtrise et l’optimisation de la relation client. L’initiateur n’avait pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

Millet Innovation : le retrait obligatoire devrait être mis en œuvre

Millet Innovation : le retrait obligatoire devrait être mis en œuvre. A la clôture de l’OPA simplifiée, qui s’est déroulée du 10 au 23 octobre 2019 au prix de 20,20 € par action, Curae Lab (contrôlée via GTF Conseil par M. Franck Sinabia) détient désormais 94,19% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans les produits de podologie vendus en pharmacies. Les conditions requises étant remplies, Curae Lab devrait demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Aurea : l’OPRA fait plus que le plein

Aurea : l’OPRA fait plus que le plein. Au cours de l’offre publique de rachat d’actions, qui s’est déroulée du 1er au 22 octobre 2019 au prix de 6,50 € par action, ce spécialiste de la régénération des déchets a reçu en dépôt 2.639.715 actions. Le nombre d’actions présentées étant supérieur au nombre maximum de 2.300.000 actions que Aurea s’était engagée à racheter, il a été procédé à une réduction des demandes proportionnelles. Les actions rachetées seront annulées dans les conditions et délais prévus par l’article R. 225-158 du code de commerce et ne conféreront plus aucun droit social.

Evolis : l’offre n’est pas un franc succès

Evolis : l’offre n’est pas un franc succès. A l’issue de son OPA simplifiée, qui s’est déroulée du 27 septembre au 18 octobre 2019 au prix de 30 € par action, Cedys & Co, structure nouvellement créée par les actionnaires de référence, détient désormais 80,66% du capital et 75,17% des droits de vote de cette société spécialisée dans les solutions d’identification sur cartes plastiques. Pour mémoire, le prix de l’offre faisait apparaître une prime de 23% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’opération et une prime de 30,7% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date.

Coheris : l’OPA a une suite positive

Coheris : l’OPA a une suite positive. A l’issue de son OPA au prix de 2,27 € par action, ChapsVision, qui détenait 21,74% du capital de cette société spécialisée dans l’édition de logiciels dédiés à la maîtrise et l’optimisation de la relation client, a porté son contrôle à 64,33%. La condition minimale requise – à savoir la détention d’un nombre d’actions représentant une fraction du capital ou des droits de vote de supérieure à 50% – est satisfaite. L’offre a donc une suite positive.

Kas Bank : Caceis au-delà des 97% du capital

Kas Bank : Caceis au-delà des 97% du capital. Les deux établissements ont publié un communiqué conjoint informant le marché que 1,77% des titres Kas Bank ont été apportés à l’OPA amicale pendant la période de réouverture de l’offre. En incluant les titres déjà détenus par Caceis, le montant total des titres apportés représente 97,07% du capital. Le règlement-livraison des titres apportés pendant la période de réouverture aura lieu le 11 octobre 2019. Caceis initiera une procédure de retrait obligatoire dans les meilleurs délais afin d’obtenir 100% des titres. Kas Bank et Caceis ont demandé la radiation des titres Kas Bank sur Euronext Amsterdam. Après consultation avec Euronext Amsterdam, il a été décidé que le dernier jour de négociation des titres sera le 4 novembre 2019.

Verallia : succès de l’introduction en Bourse sur Euronext Paris

Verallia : succès de l’introduction en Bourse sur Euronext Paris. Verallia, leader européen, deuxième acteur en Amérique latine et troisième producteur mondial d’emballages en verre pour les boissons et les produits alimentaires, annonce aujourd’hui le succès de son introduction en bourse sur le marché réglementé d’Euronext Paris (Compartiment A, code ISIN FR0013447729, mnémonique VRLA).

Le montant de la cession s’élève à 888 millions d’euros, dont 838 millions d’euros cédés par Horizon Parent Holdings, société détenue à hauteur de 90% par AIF VIII Euro Leverage, un fonds d’investissements géré par un affilié d’Apollo Global Management, et à hauteur de 10% par Bpifrance Participations, 41 millions d’euros par certains cadres et dirigeants du Groupe ainsi que 9 millions d’euros par certains co-investisseurs. Ce montant pourra être porté à 978 millions en cas d’exercice intégral de l’option de surallocation consentie par Horizon Parent Holdings.

Sur la base du prix d’introduction de 27 euros par action, la capitalisation boursière de Verallia s’élève à environ 3,2 milliards d’euros. La négociation des actions Verallia (sous la forme de promesses d’actions) sur le marché réglementé d’Euronext Paris, compartiment A, débutera le 4 octobre 2019. Le règlement-livraison de l’offre à prix ouvert et du placement global est prévu le 7 octobre 2019.

Officiis Properties : REOF Holding au-delà des 90%

Officiis Properties : REOF Holding au-delà des 90%. A la clôture de l’offre publique de retrait, l’initiateur détient 92,87% du capital de cette société foncière de bureaux (anciennement Züblin Immobilière France) et la totalité des obligations convertibles en actions. A l’issue de l’offre, REOF Holding a l’intention de demander la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire.

Kering annonce le succès du placement d’obligations

Kering annonce le succès du placement d’obligations échangeables en actions ordinaires existantes Puma à échéance septembre 2022 pour un montant nominal de 550 millions d’euros. Le produit net de l’émission sera affecté aux besoins généraux de Kering. Les obligations seront émises à un prix égal à 108,75% de leur valeur nominale, soit 108.750 €, et ne porteront pas d’intérêt (zéro coupon), faisant apparaître un rendement à échéance de -2,78%. Le prix d’échange initial de 92,17 € fait ressortir une prime de 35% par rapport au cours de référence de l’action Puma.

Le règlement-livraison est prévu le 30 septembre 2019. Une demande d’admission aux négociations des Obligations sur le marché libre (« Euronext AccessTM ») d’Euronext Paris sera faite au plus tard 30 jours après la date d’émission. A la suite de la distribution exceptionnelle en nature d’actions Puma à ses actionnaires réalisée en mai 2018, Kering détient actuellement 15,70% du capital social et 15,85% des actions en circulation et des droits de vote de Puma.

Kas Bank : Caceis au-delà du seuil des 95%

Kas Bank : Caceis au-delà du seuil des 95%. Les deux établissements ont publié un communiqué conjoint informant le marché qu’à l’issue de la période de l’OPA, 95,30% de titres en circulation ont été apportés. Caceis indique que son offre sur Kas Bank est désormais inconditionnelle, toutes les conditions suspensives étant satisfaites ou ayant fait l’objet d’une renonciation. Le règlement-livraison des titres aura lieu le 27 septembre 2019. Les actionnaires n’ayant pas encore apporté leurs titres pourront le faire, dans les mêmes termes et conditions (soit au prix de 12,75 € par action), pendant la période de réouverture de l’offre qui débutera mardi 24 septembre 2019 à 9h et se terminera lundi 7 octobre 2019 à 17h40.

Axel Springer : KKR devient un actionnaire de référence

Axel Springer : KKR devient un actionnaire de référence. Au cours de la période d’acceptation supplémentaire, qui a expiré le 21 août dernier, 14,7% des actions du groupe de médias allemand ont été apportées à l’OPA volontaire de KKR. En tenant compte des actions déjà apportées au cours de la période d’acceptation initiale, le taux d’acceptation finale s’élève à 42,5%. La société d’investissement américaine a également indiqué que des contrats avaient été conclus pour acquérir des actions Axel Springer en dehors de l’OPA portant sur 1,04% du capital. L’achèvement de l’offre reste soumis au contrôle des concentrations, aux investissements étrangers et aux autorisations de concentration des médias.

Pour rappel, KKR proposait aux actionnaires minoritaires d’acquérir chaque action du groupe de presse allemand (Bild, Die Welt, LaCentrale.fr, Seloger.com, etc.) au prix de 63 €, soit une prime de 12,5% par rapport au dernier cours avant l’annonce et une prime de 39,7% sur le cours non affecté par la divulgation des pourparlers (45,10 €, le 29 mai 2019), ce qui valorise Axel Springer 6,8 milliards d’euros.

Loxam annonce le succès de son OPA sur Ramirent

Loxam annonce le succès de son OPA sur Ramirent. Selon les résultats finaux, les actions apportées à l’offre d’achat représentent 96,25% de l’ensemble des titres de Ramirent, ce qui remplit la condition minimale d’acceptation de l’offre. La réalisation effective de l’opération et le versement du prix auprès des actionnaires qui ont valablement accepté l’offre d’achat se fera autour du 24 juillet 2019.

Afin de permettre aux actionnaires restants d’accepter l’OPA, Loxam a décidé d’entamer une période d’offre additionnelle. Celle-ci débutera le 24 juillet 2019 et prendra fin le 8 août 2019 à 16h00 (heure finlandaise). A l’issue du règlement des actions apportées à l’OPA, Loxam engagera une procédure de rachat obligatoire des actions Ramirent restantes en vertu de la loi finlandaise sur les sociétés.

Avec un chiffre d’affaires combiné de 2,3 milliards d’euros, un réseau de plus de 1 000 agences en Europe et une flotte diversifiée de plus de 600 000 unités, l’acquisition de Ramirent par Loxam donne naissance au leader paneuropéen de la location de matériel. « Cette opération répond à une logique industrielle claire, explique Loxam. Le nouveau groupe bénéficiera ainsi d’une diversification renforcée en termes de clientèle et d’activités, ainsi que d’un positionnement équilibré entre marchés matures et marchés en croissance ».

Loxam a été conseillé par Deutsche Bank AG en tant que conseiller financier principal et Handelsbanken Capital Markets en tant que conseiller financier dans le cadre de l’OPA. Handelsbanken Capital Markets agit en tant qu’arrangeur.

Cleary, Gottlieb Steen & Hamilton LLP et Roschier, Attorneys Ltd. ont agi comme conseils juridiques de Loxam dans le cadre de l’OPA. Lazard a été le conseil financier de Ramirent et Hannes Snellman Attorneys Ltd a agi en tant que conseil juridique dans le cadre de l’OPA.

OPRA Terreïs : toutes les demandes seront satisfaites

OPRA Terreïs : toutes les demandes seront satisfaites. A l’issue de son offre publique de rachat d’actions, au prix unitaire de 34,62 € par action ordinaire et de 38,34 € par action de préférence, Terreïs a reçu en dépôt 11.283.732 actions ordinaires. En outre, CACEIS Corporate Trust, établissement centralisateur des apports d’actions de préférence, a indiqué à l’AMF que 42.924 actions de préférence ont été apportées à l’offre. Le nombre d’actions (actions ordinaires et actions de préférence incluses) présentées en réponse à l’OPRA, soit 11.326.656 actions, étant inférieur aux 11.847.822 actions (actions ordinaires et actions de préférence incluses) visées dans cette offre, toutes les demandes seront satisfaites.

Edmond de Rothschild publie le résultat final de l’OPA

Edmond de Rothschild publie le résultat final de l’OPA pour toutes les actions au porteur d’Edmond de Rothschild (Suisse). A l’échéance du délai supplémentaire d’acceptation, le 27 juin 2019, 5.184 actions au porteur ont été présentées, ce qui correspond à 93,34 % des 5.554 actions au porteur se trouvant en mains du public sur lesquelles porte l’offre. Compte tenu des actions au porteur déjà détenues par Edmond de Rothschild Holding SA (et par les personnes agissant de concert), la participation totale représente ainsi 99,59% du capital et 99,85% des droits de vote.

Après l’exécution des opérations de réduction de capital et d’augmentation de capital qui ont été approuvées par l’assemblée générale d’Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. du 26 avril 2019, la participation totale d’Edmond de Rothschild Holding SA (et des personnes agissant de concert avec elle dans le cadre de l’offre) représentera 99,68 % du capital et 99,86% des droits de vote. Le résultat final est définitif. L’exécution de l’offre aura en principe lieu le 11 juillet 2019.

A l’issue de l’offre, le conseil d’administration d’Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. a l’intention de requérir la décotation des actions au porteur de SIX Swiss Exchange, et Edmond de Rothschild Holding SA a l’intention de déposer une requête en justice tendant à l’annulation de toutes les actions au porteur restant en mains du public en contrepartie du versement aux actionnaires restants d’une indemnité en espèces égale au prix offert (procédure de squeeze-out).

Michelin détient désormais 99,64% du capital de Multistrada

Michelin détient désormais 99,64% du capital de Multistrada. Le 8 mars 2019, Michelin a acquis 87,59 % du capital de PT Multistrada Arah Sarana TBK, manufacturier pneumatique basé en Indonésie. Multistrada étant cotée et conformément à la réglementation indonésienne, le groupe français a lancé une offre publique d’achat sur le capital flottant à un prix par action identique à celui offert pour le capital déjà détenu (87,59 %). Michelin a ainsi acquis 12,05% supplémentaires du capital, et détient désormais 99,64% des actions Multistrada, pour lesquelles il a payé un montant total de 545 millions de dollars.