Verbatim

Alstom/Siemens : l’Etat veillera à ce que le rapprochement en négociation aboutisse à « un mariage entre égaux », a indiqué Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, interrogé à l’Assemblée nationale. Les deux sociétés pourraient officialiser ce mardi la fusion de leurs activités ferroviaires, qui passeraient alors sous le contrôle de Siemens. « L’Etat s’est déjà assuré qu’un certain nombre de garanties, notamment en termes d’emploi et de gouvernance, seront inscrites dans les termes de l’accord », a ajouté Benjamin Griveaux.