Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPA simplifiée en vue sur Genkyotex, OPA amicale sur Sunrise Communications, projet d’OPA confirmé sur IntegraGen et signature d’un pacte entre Vivendi et Amber Capital pour obtenir une représentation au conseil de surveillance de Lagardère : la semaine a été riche.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Genkyotex : OPA simplifiée en vue de Calliditas Therapeutics. Le groupe suédois coté sur le Nasdaq a accepté d’acquérir un bloc hors marché, représentant 62,7% du capital de Genkyotex, spécialisée dans le développement de thérapies NOX, au prix de 2,80 € par action. Ce prix représente une prime de 27,8% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 32,3% sur la moyenne des cours des dix dernières séances. De plus, les vendeurs du bloc recevront des droits à compléments de prix, conditionnés par l’obtention d’approbations réglementaires ou d’autorisations de mise sur le marché du setanaxib. Sous réserve de l’acquisition du bloc, Calliditas déposera une OPA simplifiée aux mêmes conditions, auxquels s’ajoutent des droits à complément de prix (pour les actionnaires de Genkyotex apportant leurs actions à l’OPA centralisée),

Sur les marchés étrangers

Sunrise Communications : OPA amicale de Liberty Global. La consolidation dans le secteur des télécoms va-t-elle prendre un nouveau départ ? Sunrise Communications annonce que Liberty Global a publié une annonce préalable pour son offre publique portant sur l’acquisition de la société, selon une valeur d’entreprise de 6,8 milliards de francs suisses. Le prix de l’offre de 110 francs suisses par action implique une prime de 28% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 32% par rapport à la moyenne des cours sur une période de 60 jours. Dans le cadre de la transaction, Freenet s’est engagée à apporter l’intégralité de sa participation dans Sunrise, soit environ 24%. Il est envisagé que la transaction soit exécutée vers la fin de l’année, sous réserve des approbations règlementaires.

Les opérations en cours

OncoDNA devient le premier actionnaire d’IntegraGen, en détenant 29,99% des actions, à la suite de rachats de titres sur Euronext Growth. Ces acquisitions d’actions font suite au dépôt d’un projet d’OPA amicale auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), le 9 juillet 2020. À la date de dépôt du projet d’offre, OncoDNA ne détenait aucune action. Les achats ont été effectués sur le marché au prix de l’offre à 2,20 € conformément à la réglementation applicable. Sous réserve de l’approbation par l’AMF et de l’autorisation du ministère de l’Économie au titre du contrôle des investissements étrangers en France, l’offre serait lancée à la fin du 3e trimestre 2020.

A savoir

Lagardère : Vivendi et Amber Capital signent un pacte. Malgré leurs divergences, Vivendi et Amber Capital, qui sont respectivement les premier et deuxième actionnaire de Lagardère avec 23,5% et 20% du capital, vont dans ce cadre entamer auprès de Lagardère des démarches afin d’avoir, chacun, au conseil de surveillance une représentation minoritaire, de trois membres pour Amber Capital et un membre pour Vivendi. En cas de refus, chacune des parties aura la faculté de solliciter en justice la convocation d’une assemblée générale ; dans ce cas, l’autre partie devra se joindre à cette action. Vivendi et Amber Capital se sont également consentis pour cinq ans un droit de première offre et un droit de préemption réciproques.

Alstom : les résultats du premier semestre 2020 de Bombardier posent question. Selon Alstom, l’annonce des résultats souligne des évolutions négatives et non prévues quant à Bombardier Transport, laquelle fait face actuellement à des difficultés, notamment par rapport aux informations disponibles en amont de l’annonce, le 17 février 2020, de son acquisition envisagée. Alstom tiendra compte des conséquences de ces évolutions financières et opérationnelles lors des discussions à venir avec Bombardier, et tiendra le marché informé, le cas échéant.

Ymagis fait un point sur le redressement judiciaire. L’appel d’offre, clos le 31 juillet, a suscité quelques propositions de reprise totale ou partielle des activités de la société Ymagis SA et/ou de certaines de ses filiales. Aucune des offres ne concerne une reprise des titres d’Ymagis, spécialisée dans les technologies numériques pour l’industrie du cinéma. Le Tribunal de Commerce de Paris devrait statuer sur les différentes offres reçues d’ici le 15 septembre. Il aura à se prononcer sur les offres reçues et à décider de la cession des actifs dans le cadre d’un plan de cession ou à défaut sur une liquidation judiciaire. Il est dans ce contexte peu probable que ce processus conduise à l’existence d’un boni de liquidation au bénéfice des actionnaires. La cotation reste suspendue.

Touax : DIF Capital Partners prend 49% de sa filiale Rail. Sa filiale Touax Rail a signé un accord d’augmentation de capital de 81,9 millions d’euros avec DIF Capital Partners afin d’accélérer le développement de ses activités de location long terme de wagons de fret en Europe et en Asie. Touax restera l’actionnaire majoritaire, avec 51% du capital. La transaction sera relutive pour Touax Rail puisque le produit sera utilisé d’une part pour acquérir des participations minoritaires dans deux entités ad hoc propriétaires d’environ 4 000 plateformes et dans Touax Rail India Limited ainsi que pour financer la croissance de Touax Rail en acquérant de nouveaux wagons. D’autre part, le produit servira à rembourser des prêts intragroupes à Touax.

Paroles de Pros

Les choix de portefeuille de Tocqueville Odyssée ISR. Ce fonds spécialisé dans les valeurs susceptibles de faire l’objet d’une opération financière, géré par Stéphane Fraenkel et Pierre Schang, s’est replié de 0,7% en juillet, contre un recul de 2,4% pour son indice de référence. « Les principaux renforcements au cours du mois de juillet concernent Soitec et Iliad dont les fondamentaux nous semblent en amélioration, expliquent les gérants dans leur rapport, alors que les positions dans Airbus et Safran ont été allégées compte tenu des lourdes incertitudes qui continuent à peser sur le secteur aéronautique à la suite de la crise sanitaire ». Au 31 juillet 2020, ses principales positions étaient les suivantes : LVMH (7,46%), Sanofi (5,83%), Schneider Electric (4,75%), Total (4,39%) et Ingenico (3,77%).

Les positions de Talence Situations Spéciales. Ce fonds, géré par Régis Lefort et Jean-François Arnaud, est positionné sur la thématique des situations spéciales. En juillet, Talence Situations spéciales a reculé de 4,7%. On notera « la vente de notre position en Focus Home Interactive après une hausse mensuelle de près de 30% etd’Eramet (forte dégradation de la structure bilantielle) », comme l’expliquent les gérants dans leur rapport. Principales positions de Talence Situations Spéciales au 31 juillet 2020 : Fnac Darty (4,7%), Carrefour (4,1%), Engie (3,7%), Dometic Group (3,6%) et Ipsos (3,3%).

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end détendu et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés