Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Projet d’OPA sur Filae, dépôt de l’offre sur Microwave Vision, OPA partielle sur Naturgy, sans oublier le feuilleton Suez/Veolia, les opérations en cours (1000Mercis, Mint, Sioen Industries) et les bruits de marché (Nokia, M6) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Filae : projet d’OPA de Trudaine Participations à 14 € par action. En sa qualité de premier actionnaire de Filae et forte de l’expertise de Geneanet dans la généalogie en ligne, Trudaine a étudié avec attention les conditions du projet de rapprochement entre Filae et son concurrent israélien MyHeritage annoncé le 21 janvier 2021. Après analyse des modalités encore incertaines de ce rapprochement, Trudaine a la conviction que le projet d’OPA qu’elle déposera dans les prochains jours au prix de 14 € par action correspondant à une valorisation de 23,1 millions d’euros, ainsi que sur les obligations convertibles pour un prix de 8 € par titre, est plus intéressant tant pour les actionnaires et les titulaires d’OC que pour Filae et ses salariés.

Microwave Vision : l’OPA simplifiée est officiellement déposée. Comme annoncé le 30 juillet 2020, Rainbow Holding (contrôlée par HLD Europe) a déposé, par l’entremise de Natixis, un projet d’offre publique visant les actions Microwave Vision. Rainbow Holding, qui détient désormais 57,29% du capital de cette société spécialisée dans la visualisation des ondes électromagnétiques, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 26 €. Ce prix fait ressortir une prime de 7,9% sur le dernier cours coté, le 29 juillet 2020, et une prime de 11,5% sur la moyenne des 3 derniers mois précédant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 18 février au 3 mars 2021.

Veolia s’opposera à toute cession d’actifs stratégiques de Suez contraire à son projet industriel. À la suite des annonces par la direction de Suez de nouvelles cessions d’actifs dans les prochaines semaines, alors que les discussions avec Veolia n’en sont qu’à un stade préliminaire, Veolia rappelle la liste d’actifs de Suez qu’elle considère comme stratégiques : activités de Suez en Espagne, au Chili, aux États-Unis dans l’eau, ainsi qu’au Royaume-Uni et en Australie dans les déchets. Veolia considère que la cession de l’un de ces actifs serait expressément contraire au contexte amical dans lequel Suez s’est déclaré prêt à ouvrir un dialogue et serait résolument hostile à son projet industriel, portant ainsi atteinte à l’intérêt social des deux groupes ainsi qu’aux intérêts des actionnaires de Suez. Veolia s’y opposera donc par tous les moyens de droit.

Sur les autres marchés

IFM Investors va lancer une OPA sur 22,69% du capital de Naturgy. Ce fonds de placement australien a l’intention de faire une offre volontaire partielle sur 22,69% des actions de ce groupe énergétique espagnol (ex-Gas Natural Fenosa). Le prix de l’offre est fixé à 23 € par action Naturgy, faisant ressortir une prime de 19,7% sur le dernier cours avant l’annonce et une prime de 22,7% sur la moyenne des 3 mois précédents. En supposant un apport des 220 millions d’actions, le montant maximum payable par IFM s’élèverait à 5,06 milliards d’euros. L’offre sera soumise à l’obtention des conditions habituelles et à un niveau d’acceptation minimum d’au moins 17% du capital de Naturgy. Le gouvernement espagnol a annoncé qu’il étudierait soigneusement les détails de cette OPA partielle, en vertu d’une nouvelle législation donnant à Madrid un droit de veto sur certaines opérations stratégiques.

Les opérations en cours

1000Mercis : l’OPRA est ouverte jusqu’au 18 février 2021 inclus. Les conditions suspensives à la réalisation de l’opération ayant été levées, notamment l’octroi d’une dérogation au dépôt obligatoire d’un projet d’offre publique octroyée au concert composé de Mme Yseulys Costes et M. Thibaut Munier, 1000Mercis s’engage donc à acquérir un maximum de 450.000 de ses propres actions, soit 17,05% de son capital, au prix unitaire de 20 €. Ce prix représente une prime de 25% par rapport au cours du 27 novembre 2020, dernier cours coté avant l’annonce, et une prime de 24,9% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date.

Mint : l’OPA sera rouverte du 1er au 12 février 2021. Mercure Energie (Eoden), qui détient désormais 59,05% du capital de l’ex-Budget Telecom, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 10 € et les bons de souscription d’actions (BSA) non détenus au prix unitaire de 0,54 €. Le prix de 10 € représente une prime de 24,2% par rapport au dernier cours avant l’annonce et une prime de 31,3% sur la moyenne pondérée des 60 dernières séances. Si les conditions sont réunies, Mercure Energie envisage de demander la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire.

Sioen Industries : l’OPA de Sihold se déroulera jusqu’au 18 février 2021. Sihold, qui détient 65,25% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 23 €, faisant ressortir une prime de 28,9% sur le cours du 28 octobre 2020 sur Euronext Bruxelles et une prime de 23,9% sur la moyenne des 3 derniers mois précédant cette date. A ce prix, ce leader du marché des textiles techniques enduits et des vêtements de protection de haute qualité est valorisé environ 454 millions d’euros. Si les conditions requises sont remplies, Sihold a l’intention de mettre en œuvre une procédure de retrait obligatoire. Les résultats de la période d’acceptation initiale seront annoncés vers le 25 février 2021. Le prix de l’offre sera payable le lendemain.

Les résultats

Amplitude Surgical restera cotée sur Euronext Paris. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 2,15 € par action, close le 27 janvier 2021, Auroralux (PAI Partners) détient en effet 73,02% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans les technologies chirurgicales destinées à l’orthopédie. Auroralux ne pourra donc pas demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

A savoir

Vivendi porte sa participation à 9,9% dans le capital de Prisa, qui possède El Pais, Santillana, Cadena SER, Radio Caracol, AS ou encore Los 40 Principales, après avoir en acquis 7,6% le 22 janvier 2021. Cette prise de participation s’inscrit dans la stratégie de Vivendi de se renforcer en tant que groupe mondial de contenus, de médias et de communication, et d’élargir son accès aux marchés de langue espagnole en Europe, en Amérique latine et aux Etats-Unis.

Hopscotch Groupe : Reworld Media frôle les 25%. Le concert composé de M. Pascal Chevalier et de Reworld Media détient désormais 24,93% du capital et 15,18% des droits de vote de cette société. Les deux groupes cotés interviennent dans des univers complémentaires, les médias et l’événementiel, en partageant la même stratégie de digitalisation et de création de contenus dédiés à des communautés.

Dontnod Entertainment : Tencent devient le deuxième actionnaire de référence, avec 22,63% du capital. Dontnod, studio français indépendant de création et de développement de jeux vidéo, a réussi son augmentation de capital au profit de certaines catégories de bénéficiaire pour un montant total rehaussé de 40 à 50 millions d’euros. Le prix de souscription des nouvelles actions a été fixé à 16 € par action, représentant une décote de 0,9% par rapport au dernier cours de clôture. Tencent Holdings Limited, un des principaux fournisseurs de services internet, a participé à hauteur de 30 millions d’euros, renforçant la structure actionnariale de Dontnod.

Bourrelier Group confirme son intérêt pour les Chantiers de l’Atlantique. Un article des Echos, paru le 28 janvier 2021, a fait état d’informations selon lesquelles Bourrelier Group se proposerait de prendre une participation au capital des Chantiers de l’Atlantique. Bourrelier Group confirme l’existence d’une démarche en vue d’élaborer une proposition amicale tant envers l’Etat et Naval Group qu’envers les acteurs locaux (collectivités locales et entreprises partenaires des Chantiers de l’Atlantique), dans une logique de partenariat.

Bruits de marché

Nokia très recherchée en Bourse. Sur Euronext Paris, l’action de l’équipementier télécoms finlandais a gagné 17,96% sur la semaine, à 3,99 €, portant son avance à 27,2% depuis le 1er janvier et sa capitalisation à 22,6 milliards d’euros. Constatant cette situation, Nokia a déclaré dans un bref communiqué ne disposer d’aucune information susceptible d’expliquer la hausse récente de son cours ou du volume de transactions.

M6 très entourée sur Euronext Paris. L’action du Groupe Métropole Télévision s’adjuge 5,4% vendredi, à 14,20 €, après avoir bondi jusqu’à 12,2%, portant ses gains à 52,4% sur les 3 derniers mois. Selon l’agence Reuters, qui cite des sources proches du dossier, le géant allemand des médias Bertelsmann aurait approché plusieurs candidats potentiels en vue de céder sa participation majoritaire dans le Groupe M6. Parmi les noms évoqués, Vivendi, Altice Europe, TF1 et le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. Bertelsmann n’a toutefois pas encore engagé de banques pour un processus de vente formel et les pourparlers en seraient encore à un stade préliminaire, précise l’agence.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite de profiter à plein de votre week-end, avant un confinement « très serré » ou « hybride », et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés