Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Projet d’OPA simplifiée de Schneider Electric sur IGE+XAO, dépôt de l’offre de TCC sur NHOA (ex-Engie EPS) et feu vert de l’AMF pour l’OPA de Veolia Environnement sur Suez, sans oublier les opérations en cours (Altur Investissement, SFL, Idsud et M2i) : le marché retrouve un certain allant.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

IGE+XAO : projet d’OPA simplifiée de Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes va déposer un projet d’offre publique d’achat simplifiée via sa filiale Schneider Electric Industries SAS (SEISAS), qui détient déjà 67,7% du capital, au prix de 260 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 15% par rapport au dernier cours coté de IGE+XAO. Pour mémoire, lors de son OPA, qui s’est déroulée du 14 décembre 2017 au 14 février 2018, Schneider Electric Industries avait porté son contrôle à 70,69% dans le capital de l’éditeur de logiciels de CAO, en proposant 132 € par action. Le dépôt de l’offre par SEISAS devrait intervenir en septembre 2021. Si les conditions requises sont remplies, SEISAS a également l’intention de mettre en œuvre une procédure de retrait obligatoire.

NHOA (ex-Engie EPS) : l’OPA simplifiée est officiellement déposée. Comme annoncé le 20 avril 2021, Taiwan Cement Corporation a déposé, par l’intermédiaire de sa filiale détenue à 100%, Taiwan Cement Europe Holdings (TCEH), un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de cette société spécialisée sur les systèmes de stockage d’énergie et les micro-réseaux. TCEH, qui détient désormais 60,48% du capital et des droits de vote, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 17,10 €. Ce prix fait apparaître une décote de 18,6% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’opération, le 20 avril dernier. Néanmoins, il fait ressortir une prime de 60,6% avant l’annonce de la revue stratégique d’Engie le 23 septembre 2020. TCEH n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 9 au 22 septembre 2021.

Suez : l’OPA de Veolia Environnement va enfin pouvoir débuter. L’AMF a examiné le projet d’offre publique et l’a déclaré conforme (visa n° 21-338). Veolia, qui détient 29,38% du capital et des droits de vote, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 19,85 € (dividende de 0,65 € par action détaché le 6 juillet). Ce prix fait ressortir une prime de 98,7% sur le dernier cours coté au 30 juillet 2020, dernière séance avant l’annonce d’Engie sur la revue stratégique de ses actifs et notamment de ses options en ce qui concerne sa participation dans Suez. L’offre est conditionnée au feu vert de la Commission européenne, auprès de laquelle a été initiée une procédure de pré-notification, le 25 novembre 2020. Si les conditions requises sont remplies, Veolia demandera la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Sur les autres marchés

Capgemini annonce son intention d’acquérir la société australienne Empired. Avec des sites en Australie et en Nouvelle-Zélande et un chiffre d’affaires annuel prévisionnel au 30 juin 2021 qui se situerait entre 186 et 188 millions de dollars australiens, Empired propose des solutions complètes dans le cloud et les data, permettant aux secteurs clés dans toute l’Australie d’opérer leur transformation digitale. Le prix offert est de 1,35 dollar australien, soit une prime de 64,6% sur le dernier cours du 16 juillet, valorisant Empired à 233 millions de dollars. La mise en œuvre de l’accord reste soumise à l’approbation des actionnaires d’Empired, l’approbation du tribunal, l’obtention d’une autorisation dans le cadre de la législation néo-zélandaise sur les investissements étrangers et autres conditions usuelles pour une transaction de cette nature. L’acquisition d’Empired par Capgemini devrait être finalisée mi-novembre 2021.

Salesforce a finalisé l’acquisition de Slack Technologies. Début décembre 2020, le spécialiste des technologies de la relation client (CRM) avait annoncé un accord pour prendre le contrôle de cette plateforme de travail collaborative pour 27,7 milliards de dollars. L’opération est désormais bouclée. Pour chaque action Slack apportée, les actionnaires recevront 26,79 $ en espèces et 0,0776 action Salesforce. Salesforce s’affirme ainsi de plus en plus comme un rival de Microsoft, propriétaire de Teams et concurrent de Slack. « Ensemble, Salesforce et Slack façonneront l’avenir des logiciels d’entreprise et transformeront la façon de travailler dans le monde du tout numérique et du travail depuis n’importe où », avait déclaré Marc Benioff, PDG de Salesforce.

Les opérations en cours

Celles qui s’ouvrent…

Altur Investissement : l’OPA est ouverte jusqu’au 25 août 2021. Altur Holding (société contrôlée par M. Lombard), qui détient 38,92% du capital de cette société de capital investissement, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 5,80 €. Ce prix de 5,80 € représente une prime de 20,8% sur le dernier cours coté sur Euronext Growth avant l’annonce et une prime identique sur la moyenne des 3 mois précédents. Altur Holding n’a pas l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire et souhaite maintenir la cotation à l’issue de l’offre.

Société Foncière Lyonnaise (SFL) : l’OPM se déroule également jusqu’au 25 août 2021. Colonial, qui détient 81,71% du capital de SFL, s’engage à acquérir les actions non détenues, à raison de 46,66 € et 5 actions nouvelles Colonial pour une action SFL apportée. Cette contrevaleur fait ressortir une prime de 45% sur la base des cours de clôture au 2 juin 2021, dernière séance avant l’annonce de l’offre, et une prime de 43,8% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date. Pour rappel, les actions Colonial sont cotées sur les marchés réglementés de Barcelone et de Madrid. Colonial n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire à l’issue de l’offre.

Et celles qui se terminent

Idsud : l’OPRA se terminera lundi 26 juillet 2021. L’offre publique de rachat par voie d’échange d’actions Française des Jeux (FDJ) porte sur un maximum de 536.503 actions, soit 59,74% de son capital, à raison de 4 actions FDJ pour 1 action Idsud. Cette parité fait ressortir une prime de 95% par rapport au dernier cours du 20 mai 2021 et une prime de 98,5% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. La famille Luciani, qui détient 43,15% du capital, a fait part de son engagement de ne pas apporter ses titres, à l’exception de M. Jérémie Luciani qui a l’intention d’apporter ses 31.472 actions Idsud. Toutes les demandes dans le cadre de l’OPRA seront donc intégralement servies et aucune réduction ne sera appliquée.

M2I : l’OPE simplifiée prendra fin mercredi 28 juillet 2021. Prologue, spécialisé dans les logiciels, les services informatiques et la formation, s’engage à acquérir les actions M2I existantes, par remise de 11 actions nouvelles Prologue à émettre pour 1 action M2I présentée. O2I (contrôlée par Prologue), qui détient 58,96% du capital et 70,28% des droits de vote de M2I, s’est engagée à apporter à l’offre la totalité de ses actions M2I. Au regard de la parité proposée (11 actions Prologue pour 1 M2I), l’OPE fait ressortir une prime de 5,7% par rapport au cours du 23 avril 2021, dernière séance avant l’annonce de l’opération. L’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Sortie de cote

KKO International a quitté la Bourse de Bruxelles, le 23 juillet 2021. A la suite d’un examen complet des coûts et des contraintes administratives liés à la cotation secondaire de ses actions sur Euronext Growth Bruxelles, cette société, qui exploite l’une des plus importantes plantations de cacao au monde, a demandé la radiation de ses actions sur ce marché. Vendredi 23 juillet fut le dernier jour de cotation sur Euronext Growth Bruxelles et la radiation sera effective le lundi 26 juillet 2021. Les actions KKO International continueront d’être cotées sur Euronext Growth Paris.

A savoir

Vivendi, Fininvest et Mediaset ont mis fin à leurs litiges. Les trois groupes renoncent mutuellement à toutes les poursuites et plaintes en cours. En particulier, Fininvest a acquis 5% du capital de Mediaset détenu directement par Vivendi, au prix de 2,70 € par action (tenant compte de la date de détachement et du paiement du dividende, qui ont eu lieu respectivement le 19 juillet et le 21 juillet 2021). Par ailleurs, dans le cadre de leurs accords, Vivendi s’est engagé à céder progressivement sur le marché la totalité de la participation de 19,19% dans Mediaset détenue par Simon Fiduciaria sur une période de cinq ans. Fininvest aura le droit d’acheter les actions non vendues par Vivendi à chaque période de 12 mois, au prix annuel établi.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end délassant et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés