Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. A l’approche de la trêve des confiseurs, le marché a connu un véritable feu d’artifices d’opérations : projets d’OPA sur EOS Imaging et Sofibus Patrimoine, relèvement de prix sur 1000Mercis et Spir Communication, dépôt des offres sur Explosifs et Produits Chimiques et Selectirente, sans oublier les opérations d’envergure à l’étranger (Alexion Pharma, BioTelemetry, Codemasters, Altice Europe). Voici ce qu’il faut retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

EOS Imaging : nouveau projet d’OPA d’Alphatec Holdings (ATEC) au prix de 2,45 € par action. Après avoir renoncé à son projet d’offre publique le 24 avril 2020 au prix de 2,80 €, le groupe américain, spécialisé dans les solutions innovantes pour la chirurgie du rachis, a conclu un nouvel accord pour acquérir ce pionnier de l’imagerie médicale orthopédique 2D/3D. ATEC offrira 2,45 € par action EOS Imaging, soit une prime de 41% sur le cours de l’action, le 16 décembre 2020, et de 56% sur la moyenne des 3 derniers mois. L’OPA viserait également les Oceanes en circulation pour un prix unitaire de 7,01 € (coupon attaché). ATEC a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire à l’issue de l’offre, si les conditions permettant d’y procéder sont remplies.

Sofibus Patrimoine : projet d’OPA simplifiée au prix de 313,71 €. À la suite d’accords de cession avec différents actionnaires, Segro France, filiale française de Segro plc, première foncière européenne spécialisée en immobilier industriel et logistique, va détenir 94,4% du capital de la société. Segro France déposera un projet d’OPA simplifiée sur les actions non détenues au même prix unitaire de 313,71 €. Ce prix représente une prime de 46,6% par rapport au cours de l’action Sofibus Patrimoine le 11 décembre 2020 et une prime de 67,5% sur la base du cours moyen des 3 derniers mois. Segro France a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

1000Mercis : le prix de l’OPRA est relevé de 11,1%. Ce pionnier de la publicité et du marketing digital envisage désormais d’acquérir un maximum de 450.000 de ses propres actions (au lieu de 500 000 initialement), soit 17,05% de son capital, au prix unitaire de 20 € (au lieu de 18 €). Ce prix représente une prime de 25% par rapport au cours du 27 novembre 2020, dernier cours coté avant l’annonce, et une prime de 24,9% sur la moyenne des cours sur les 3 derniers mois avant cette date. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 28 janvier au 18 février 2021.

Spir Communication : le prix de l’OPA simplifiée est majoré de 20,2%. Sofiouest s’engage désormais à acquérir les actions non détenues au prix de 5 € par action (au lieu de 4,16 € initialement), en intégrant d’ores et déjà le 1er complément de prix de 0,84 € par action dans le prix d’offre (lié au séquestre de 5 millions d’euros constitué en cas d’éventuels appels en garantie). Ce prix est identique au dernier cours précédant l’annonce de l’opération, le 9 novembre 2020, et fait ressortir une prime de 1,5% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 7 au 27 janvier 2021.

Explosifs et Produits Chimiques : l’OPA simplifiée est déposée. E.J. Barbier (contrôlée in fine par Argos Wityu), qui détient 79,15% du capital de cet expert de la démolition urbaine ou industrielle, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 400 €, contre 363 € initialement prévu. Comme il est précisé dans la note d’information, « le cours de bourse ne constitue pas une référence pertinente pour apprécier la valeur de l’action, compte tenu de la très faible liquidité sur le marché et du poids significatif des transactions réalisées par le principal actionnaire minoritaire ». L’initiateur n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 janvier au 3 février 2021.

Selectirente : le projet d’OPR a été enregistré. Ce projet est déposé, rappelons-le, en raison de la transformation de Selectirente en société en commandite par actions, qui sera proposée à l’assemblée générale mixte des actionnaires prévue le 3 février 2021. Sofidy (contrôlée par Tikehau Capital Advisors), qui détient de concert avec d’autres actionnaires 52,05% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues de cette foncière au prix unitaire de 87,30 € (dividende attaché). Ce prix de 87,30 € fait ressortir une prime de 9,8% par rapport au cours de clôture le 8 décembre 2020. L’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 8 au 19 février 2021.

Sur les marchés étrangers

AstraZeneca lance une offre mixte amicale sur Alexion Pharmaceuticals. À la suite d’un accord définitif, le géant pharmaceutique anglo-suédois va pouvoir mettre la main sur cette entreprise américaine de biotechnologie aux fins de se renforcer dans le développement de traitements contre les maladies rares et dans le secteur de l’immunologie. Pour chaque action Alexion, les actionnaires recevront 60 $ en espèces et 2.1243 american depositary receipt d’AstraZeneca (chaque ADS représentant la moitié d’une action ordinaire). Sur la base d’un cours moyen de référence de l’ADR d’AstraZeneca de 54,14 $, la contrepartie totale s’élève à 175 $ par action, reflétant une prime instantanée de 44,6% et valorise Alexion 39 milliards de dollars. L’acquisition devrait être finalisée au troisième trimestre 2021.

Philips lance une OPA amicale sur BioTelemetry. A la suite d’un accord définitif, le groupe néerlandais des technologies de la santé va pouvoir acquérir cette société américaine de diagnostic et de surveillance cardiaque pour une valeur d’entreprise de 2,8 milliards de dollars. Aux termes de cet accord, Philips offre 72 $ par action BioTelemetry, soit une prime de 16,5% par rapport au cours de clôture sur le Nasdaq, le 17 décembre 2020. Avec un chiffre d’affaires de 439 millions de dollars en 2019, BioTelemetry surveille annuellement plus d’un million de patients cardiaques à distance. L’acquisition devrait être finalisée au premier trimestre 2021.

Electronic Arts lance une OPA amicale sur Codemasters. À la suite d’un accord entre les deux sociétés, l’éditeur américain de jeux vidéo va pouvoir acquérir son concurrent britannique, éditeur notamment du jeu de simulation de course automobile Formula One sur Playstation 4, dans le cadre d’une opération évaluée à 1,2 milliard de dollars. Pour chaque action ordinaire Codemasters, EA propose 604 pence, soit un prix très supérieur à l’offre de Take-Two Interactive (485 pence), lequel fait ressortir une prime de 13,1% sur le dernier cours coté au London Stock Exchange (534 pence) avant l’annonce de l’opération. Au vu des derniers échanges, le marché semble croire à une surenchère : Codemasters clôture en effet la semaine, à 653 pence.

Altice Europe : Next Private relève le prix de son offre de 30%. Patrick Drahi, via sa holding Next Private, propose désormais d’acquérir chaque action de la maison mère de SFR au prix unitaire de 5,35 € contre 4,11 € initialement. Ce prix fait désormais ressortir une prime de 61,1% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 51,6% sur la moyenne des cours des six derniers mois. Boussard & Gavaudan, Diameter, Elliott, LB Partners, Lucerne, Sessa, Sheffield et Winterbrook s’engagent à apporter leurs actions cotées dans le cadre de cette nouvelle proposition.

Les opérations en cours

EasyVista : l’OPA simplifiée va pouvoir démarrer. Dans sa séance du 18 décembre 2020, l’AMF a examiné le projet d’offre publique et l’a déclaré conforme (visa sous le n° 20-607). EasyVista Holding (contrôlée par des fonds gérés par Eurazeo PME), qui détient 72,86% du capital, s’engage à acquérir chaque action et chaque obligation convertible au prix unitaire de 70 € et chaque bon de souscription d’action au prix de 45,88 €. Le prix par action fait ressortir une prime de 3,2% sur le dernier cours coté, le 22 juillet 2020, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 24,3% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, la mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée.

Les résultats

Genkyotex : Calliditas Therapeutics sous les 90%.  A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 2,80 € par action, close le 11 décembre 2020, le groupe suédois détient désormais 86,64% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans le développement de thérapies NOX. Les conditions requises n’étant pas remplies, l’initiateur ne pourra pas demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Advenis : Inovalis sous le seuil des 90%. A la clôture de l’offre, close le 16 décembre 2020, l’initiateur détient désormais de concert avec Hoche Partners Private Equity Investors 83% du capital et 86,93% des droits de vote de cette société spécialisée dans la gestion d’actifs immobiliers et financiers. L’initiateur détient par ailleurs 6 obligations convertibles en actions (OCA), chacune de ces OCA étant convertible à compter du 26 janvier 2021 et jusqu’au 7e jour ouvré précédant le 26 février 2021 en 1 049,55 actions Advenis au prix unitaire par action de 2,875 €.

Devoteam : Castillon passe la barre des 80%. A l’issue de l’OPA rouverte au prix de 98 € par action, close le 16 décembre 2020, la société Castillon, contrôlée par MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann, détient désormais 80,14% du capital et au moins 78,46% des droits de vote de ce groupe de conseil en technologies.

Envea : Carlyle sous le seuil des 80%. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 110 € par action, close le 16 décembre 2020, Envea Global (société contrôlée par The Carlyle Group) détient désormais 78,39% du capital et au moins 76,77% des droits de vote de l’ex-Environnement SA, spécialisée en instrumentation de contrôle de l’environnement. L’initiateur n’avait pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

Groupe Open : New Go pointe au-delà des 70%. A la suite de l’OPA au prix de 15 € par action, close le 17 décembre 2020, les membres du concert détiennent désormais 71,71% du capital et 77,08% des droits de vote de cette entreprise de services du numérique. L’initiateur n’avait pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

A savoir

Vivendi entre en négociations exclusives avec Gruner + Jahr/Bertelsmann pour l’acquisition de 100% de Prisma Media. Ce groupe de presse français est le n°1 du secteur, sur le print et le digital, avec vingt marques phares de la presse magazine, de Femme actuelle à GEO, en passant par Capital, Gala ou Télé-Loisirs. Cette acquisition s’inscrirait dans la stratégie de Vivendi, groupe leader de médias, de contenus et de communication, en complétant utilement le spectre de ses activités existantes. Le projet d’acquisition sera soumis à l’information-consultation des instances représentatives du personnel concernées, ainsi qu’à la finalisation de la documentation juridique.

Acheter-Louer.fr : la justice rejette la demande des concertistes. Par ordonnance en date du 16 décembre 2020, statuant sur requête du dirigeant de la société Yeeld SAS agissant tant en son nom personnel que pour le compte d’un groupe de personnes physiques et morales auto-proclamées concertistes, le Tribunal de Commerce d’Evry, statuant en matière de référé, a rejeté la demande de nomination d’un mandataire ad hoc. Acheter-Louer.fr rappelle à nouveau qu’elle considère que le cours de son action et sa valorisation induite, constatés sur le marché lors des dernières semaines, revêt un caractère hautement spéculatif décorrélé de ses fondamentaux et des critères habituels de valorisation généralement retenus pour des sociétés de son secteur et de sa taille.

Rothschild & Co annonce l’acquisition de la Banque Pâris Bertrand, afin de consolider sa présence sur l’important marché suisse. L’opération devrait être finalisée au cours du premier semestre 2021. La Banque Pâris Bertrand dispose d’environ 6,5 milliards de francs suisses d’actifs de ses clients en novembre 2020. Avec cette acquisition, les actifs des clients de la Banque privée de Rothschild & Co en Suisse excèderont 20 milliards de francs suisses (contre environ 14 milliards au 30 septembre 2020) et l’ensemble des actifs sous gestion de la division Banque privée et Gestion d’actifs de Rothschild & Co dépasseront 75 milliards d’euros. Les parties ont convenu de ne pas divulguer les conditions financières de la transaction.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite de joyeuses fêtes et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés

Partager