Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Avec 41 offres publiques déposées auprès de l’Autorité des marchés financiers (et 4 en attente de dépôt), quasiment toutes en cash, 2021 s’affiche comme un très bon millésime. Le Journal des OPA publiera prochainement le bilan détaillé de ces opérations, avec à la clé le palmarès des experts indépendants. La dernière semaine a été calme, ce qui n’a pas empêché l’indice CAC 40 de battre un nouveau record en séance à 7.201,65 points, le 29 décembre. Au final, la Bourse de Paris aura gagné 28,85% en 2021, sa meilleure performance depuis vingt-deux ans.

Les offres en cours

Suez : l’OPA de Veolia Environnement, ouverte le 29 juillet 2021, se terminera vendredi 7 janvier 2022. Pour rappel, Veolia s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 19,85 €. Ce prix fait ressortir une prime de 98,7% sur le dernier cours coté au 30 juillet 2020, dernière séance avant l’annonce d’Engie sur la revue stratégique de ses actifs et notamment de ses options en ce qui concerne sa participation dans Suez. Ce prix fait également apparaître une prime de 97,3% sur la moyenne des cours des 3 derniers mois avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, Veolia demandera la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Fauvet-Girel : l’OPA simplifiée sera close également vendredi 7 janvier 2022. Advanced Biological Laboratories (ABL), qui détient au moins 96,70% du capital de cette « coquille » qui n’exerce plus aucune activité depuis 2018, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 15,90 € par action, faisant ressortir une décote de 27,1% sur le dernier cours coté avant l’annonce, mais une prime de 51,2% sur l’actif net comptable au 11 octobre 2021. Une fois l’offre réalisée, les actionnaires seront appelés à approuver l’opération aux termes de laquelle l’activité d’ABL Fedialis, filiale à 100% d’ABL, sera transférée à la société. Le transfert d’ABL France et la réorientation de l’activité en résultant seront par ailleurs assorties d’une demande de dérogation au dépôt d’une OPR.

Quatre sociétés sont actuellement en période de pré-offre. Toutes ces sociétés ont fait l’objet d’une annonce d’offre publique, mais le projet n’a pas encore été officiellement déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers. Par ordre d’apparition, il s’agit de Lagardère (projet d’OPA de Lagardère au prix de 24,10 € par action), Itesoft (projet d’OPA simplifiée de CDML au prix de 4 € par action), CNP Assurances (projet d’OPA simplifiée de La Banque Postale au prix de 21,90 € par action) et Envea (projet d’OPA simplifiée d’Envea Global au prix de 175 € par action).

S.T. Dupont : D and D International au-delà des 90% de droits de vote. Par suite d’achats en Bourse dans le cadre de son OPA simplifiée au prix de 0,14 € par action, l’actionnaire de contrôle de S.T. Dupont détient désormais 82,69% du capital et 90,09% des droits de vote de cette entreprise spécialisée dans les produits de luxe. Ce prix de 0,14 € extériorise une prime de 60,9% sur le cours au 20 octobre 2021 et de 53,8% par rapport à la moyenne des 60 séances précédant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

AMD : l’acquisition de Xilinx devrait être finalisée au 1er trimestre 2022. « Alors que nous nous attendions auparavant à obtenir toutes les approbations d’ici la fin 2021, nous n’avons pas encore terminé le processus et nous prévoyons maintenant la clôture de la transaction au premier trimestre 2022 », explique le concepteur de puces. Ajoutant : « il n’y a aucun changement supplémentaire aux conditions ou aux plans annoncés précédemment concernant la transaction ». Pour rappel, en octobre 2020, AMD a annoncé l’acquisition de Xilinx pour un montant de 35 milliards de dollars, afin de renforcer sa position dans le secteur des data centers. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de Xilinx recevront 1,7234 action AMD pour chaque action Xilinx apportée, représentant à l’époque 143 $ par action. Après la clôture, les actionnaires d’AMD détiendront 74% du nouvel ensemble sur une base diluée, tandis que ceux de Xilinx en détiendront 26%.

A savoir

Teleperformance acquiert Senture pour 400 millions de dollars. Le groupe français, leader des centres d’appels, a annoncé l’acquisition de cet acteur majeur de la gestion externalisée des processus métiers auprès des administrations aux États-Unis, détenu par Kingswood, société d’investissement basée en Californie. Fort d’un chiffre d’affaires de 192 millions de dollars et d’une marge d’Ebita ajusté de 16% (estimée pour 2021), Senture offre des solutions domestiques d’assistance aux citoyens, en adéquation avec les exigences des administrations aux États-Unis.

Orange Belgium a signé l’accord avec Nethys pour l’acquisition de 75% moins une action de VOO. Après la période de négociations exclusives qui s’est ouverte le 22 novembre et suite à l’avis conforme du conseil d’administration d’Enodia, Orange Belgium et Nethys ont signé, le 24 décembre, un accord pour l’acquisition par Orange Belgium de 75% moins une action de VOO. La transaction se réalise sur la base d’une valeur d’entreprise de 1,8 milliard d’euros pour 100% du capital.

Vinci a finalisé l’acquisition des activités énergie d’ACS, faisant suite à l’accord annoncé le 1er avril 2021. Le périmètre de l’acquisition recouvre la quasi-totalité des activités contracting de la division ACS Industrial Services ; 9 projets de concessions greenfield en développement ou en cours de construction, principalement des réseaux de transmission électrique en Amérique latine ; la plateforme de développement de projets d’énergie renouvelable. Le prix de la transaction, entièrement financée par la trésorerie disponible de Vinci, ressort à 4,9 milliards d’euros, soit une valeur d’entreprise de 4,2 milliards d’euros à laquelle s’ajoute un montant de 700 millions d’euros.

Amundi a finalisé l’acquisition de Lyxor auprès de Société Générale. Toutes les autorisations réglementaires et concurrentielles nécessaires ont été obtenues. Cette opération a été réalisée pour un total de 825 millions d’euros, deux mois avant la date prévue. Fondé en 1998, Lyxor est l’un des acteurs majeurs du marché des ETF en Europe et a également développé une expertise reconnue en gestion active notamment grâce à sa plateforme de gestion de fonds alternatifs liquides.

Axa a finalisé la cession d’Axa Banque Belgique à Crelan pour 691 millions d’euros, comprenant un montant net de 611 millions d’euros en numéraire, et le transfert à Axa Belgique de 100% de Crelan Insurance (valorisée à 80 millions d’euros). Par ailleurs, Axa et Crelan ont conclu un accord de distribution en assurance dommages et prévoyance qui sera effectif à partir du 1er janvier 2022, étendant ainsi l’accord existant entre Axa Banque Belgique et Axa Belgique à l’intégralité du réseau bancaire de Crelan.

Bruits de marché

Biogen très entourée sur le Nasdaq. L’action du groupe pharmaceutique américain, spécialisé notamment dans les maladies neurologiques, a gagné 9,5% mercredi, à 258,31 $, portant sa capitalisation à 37,9 milliards de dollars. A l’origine de ce regain d’intérêt, on trouve un article du quotidien Korea Economic Daily selon lequel Samsung BioLogics serait en pourparlers en vue d’acquérir Biogen, basée à Cambridge, dans le Massachusetts. En cas d’accord, ce deal constituerait la plus grosse acquisition à l’étranger jamais réalisée par une entreprise sud-coréenne. En réaction, Biogen a précisé qu’il ne commentait pas les rumeurs et Samsung BioLogics a démenti ces informations.

A noter !

Depuis décembre 2021, Le Journal des OPA appartient à la Société Le Revenu Français Éditions qui compte notamment un mensuel, un hebdomadaire et un site Internet. Le site de référence en matière d’information sur les offres publiques va pouvoir ainsi enrichir son offre éditoriale et bénéficier de moyens accrus pour son développement.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite une merveilleuse année 2022 et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés

Partager