Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Le marché a été calme sur Euronext Paris, mais très actif à l’étranger avec une offre mixte sur Avast (édition de logiciels antivirus), une OPA amicale sur Sanderson Farms (production de poulets) et une surenchère sur Vectura (inhalateurs médicaux). Une autre offre devrait suivre sur l’équipementier automobile Hella qui intéresse à la fois Plastic Omnium et Faurecia.

Les nouveautés

NortonLifeLock et Avast ne feront plus qu’un. A la suite d’un accord entre les deux parties, NortonLifeLock (ex-Symantec), spécialisée dans l’édition de logiciels liés à la sécurité et à la protection des données, va fusionner avec son concurrent Avast connu pour son logiciel antivirus, cotée à la Bourse de Londres. L’opération se présentera sous la forme d’une offre mixte, avec une part en espèces (7,61 $) et en titres (0,0302 action nouvelle NortonLifeLock), qui valorise Avast entre 8,1 et 8,6 milliards de dollars. « Avec cette transaction, nous pouvons renforcer notre plateforme de cybersécurité et la mettre à la disposition de plus de 500 millions d’utilisateurs », a déclaré Vincent Pilette, PDG de NortonLifeLock. « Nous aurons également la capacité d’accélérer davantage l’innovation pour transformer la cybersécurité ».

Cargill et Continental Grain Company lancent une OPA amicale sur Sanderson Farms. A la suite d’un accord définitif, confirmant les informations du Wall Street Journal, les deux groupes américains vont acquérir le troisième producteur de poulet des Etats-Unis, basé au Mississippi, pour un montant de 4,53 milliards de dollars. Pour chaque action Sanderson Farms, Cargill et Continental Grain offrent 203 $ par action en espèces, faisant ressortir une prime de 30,3% par rapport au cours non affecté de 155,74 $ sur le Nasdaq, le 18 juin 2021, dernière séance avant les spéculations sur une vente potentielle de Sanderson Farms. À l’issue de la transaction, Cargill et Continental Grain fusionneront l’entreprise avec Wayne Farms, une filiale de Continental Grain, pour former une nouvelle entreprise avicole de premier plan.

Philip Morris International reste seul en lice pour acquérir Vectura. Le géant américain du tabac va pouvoir mettre la main sur cette société britannique, spécialisée dans les inhalateurs médicaux, pour un montant proche de 1 milliard de livres. La société d’investissement Carlyle a en effet décidé de ne pas relever son prix, fixé à 155 pence par action, laissant la voie ouverte à Philip Morris qui a surenchéri à 165 pence (contre une offre initiale à 150 pence). Ce prix de 165 pence fait ressortir une prime de 60,2% sur le cours de Vectura (dividende détaché) de 103 pence, le 25 mai 2021. En 2020, Vectura a réalisé un chiffre d’affaires de 191 millions de livres. La valeur de la transaction représente un multiple d’environ 14 fois l’Ebitda 2020 de Vectura.

Les opérations en cours

Huit sociétés sont actuellement en période de pré-offre. Toutes ces sociétés ont fait l’objet d’une annonce d’offre publique, mais le projet n’a pas encore été officiellement déposé auprès de l’AMF. Par ordre d’apparition, il s’agit de Bel (projet d’OPRA et d’OPR d’Unibel à 440 € par action), Société Marseillaise du Tunnel Prado Carénage (projet d’OPA simplifiée de Vinci Concessions et Eiffage au prix de 23 € par action), Tessi (projet d’OPR de Pixel Holding à 172 € par action), Voluntis (projet d’OPA simplifiée d’Aptar Group à 8,70 € par action), IGE+XAO (projet d’OPA simplifiée de Schneider Electric à 260 € par action), Artefact (projet d’OPA simplifiée d’Ardian Expansion à 7,80 € par action), Europcar Mobility Group (projet d’OPA d’un consortium dirigé par Volkswagen à 0,50 € par action) et Ivalis (projet d’OPA simplifiée de RGIS Spécialistes en Inventaire à 24,50 € par action).

Sortie de cote

Natixis : avis aux anciens actionnaires. A l’issue du retrait obligatoire intervenu le 21 juillet 2021, Caceis Corporate Trust, établissement chargé de centraliser les opérations d’indemnisation, informe qu’il a versé aux intermédiaires financiers teneurs de compte la totalité des indemnités revenant à leurs clients qui n’ont pas présenté leurs actions à l’offre publique de retrait initiée par BPCE sur la base d’un montant de 4 € par action.

A savoir

Vivendi a cédé 7,1 % du capital d’UMG, avant sa cotation prévue le 21 septembre 2021. Vivendi a cédé à Pershing Square Holdings et ses sociétés affiliées, dirigées par M. William Ackman, 7,1% du capital d’UMG pour un prix de 2,8 milliards de dollars américains sur base d’une valeur d’entreprise de 35 milliards d’euros pour 100% du capital d’UMG. M. Ackman a la possibilité d’acquérir, d’ici au 9 septembre 2021, jusqu’à 2,9% du capital d’UMG supplémentaires par l’intermédiaire de fonds qu’il dirige ou dont il détient la majorité des intérêts économiques, sur la base de la même valorisation.

Prologue a finalisé ses opérations de renforcement capitalistique. Dans un premier temps, une OPE simplifiée a été initiée par Prologue sur M2i selon une parité de 11 actions Prologue contre 1 action M2i. Dans un deuxième temps, O2i a été absorbée par Prologue selon une parité de 8 actions Prologue pour 3 actions O2i. La fusion, réalisée le 11 août, a été suivie d’une réduction de capital par annulation des actions auto-détenues. A la suite de ces opérations, le capital de Prologue est réparti comme suit : groupe familial Seban (6,76%), actionnaires au nominatif, dont les dirigeants et salariés (12,66%), fiducie (9,33%) et flottant (71,26%).

SII annonce la signature d’un pacte Dutreil. Le 30 juin 2021, M. Bernard Huvé (président du conseil de surveillance), ainsi que les autres membres du groupe familial Huvé, et M. Eric Matteucci (président du directoire) ont signé un engagement collectif de conservation portant sur 35% des actions de cette société de conseils en technologies, en remplacement du pacte précédent signé le 31 mars 2019. Ce nouveau pacte d’une durée de 24 mois est renouvelable annuellement par tacite reconduction. Tous les signataires de ce nouveau pacte possèdent plus de 5% des actions de SII.

Bruits de marché

Hella très entourée à la Bourse de Francfort. L’action de l’équipementier allemand, spécialisé dans les dispositifs d’éclairage et les composants électroniques, s’est adjugé 4,50% sur la semaine, à 63,18 €, après avoir bondi de 11,2%, lundi 9 août. Selon l’agence Bloomberg, les groupes français Plastic Omnium et Faurecia feraient partie des candidats pour acquérir la participation de 60% mise en vente par la famille fondatrice Hueck. Conformément à la réglementation allemande, l’acquéreur des 60% devra lancer une OPA sur le solde du capital du groupe, dont la capitalisation s’élève à 7 milliards d’euros.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end au frais et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés

Partager