Nuance Communications devrait être très recherché sur le Nasdaq

Nuance Communications devrait être très recherché sur le Nasdaq. Selon l’agence Bloomberg, Microsoft est en discussions avancées en vue d’acquérir cette société fondée en 1994 et spécialisée dans les logiciels d’imagerie et de reconnaissance vocale, sans garantie qu’il y ait un accord à l’issue de ces discussions. Sur la base du dernier cours coté sur le Nasdaq (45,58 €, en hausse de 166% sur un an), Nuance Communications affiche une capitalisation de près de 13 milliards de dollars.

KPN toujours très entourée sur Euronext Amsterdam

KPN toujours très entourée sur Euronext Amsterdam. L’action de l’opérateur néerlandais de télécoms s’adjuge 2,5%, à 2,95 €, soit une plus-value de 18,6% depuis le début de l’année, ce qui porte sa capitalisation à 12,4 milliards d’euros. Selon The Wall Street Journal, deux sociétés de capital-investissement, EQT et Stonepeak Infrastructure Partners, se sont associées pour faire une offre sur KPN. Mais, comme le précise le quotidien américain, « il n’y a aucune garantie que les parties prenantes suivront, et si elles le font, qu’elles parviendront à un accord ». Interrogé, le groupe néerlandais a refusé jeudi de commenter cet article de presse.

EDF très recherchée sur Euronext Paris

EDF très recherchée sur Euronext Paris. L’action du groupe spécialisé dans la production et la fourniture d’électricité, contrôlé à 83,68% par l’État français, gagne 6,7%, à 11,98 €, portant sa capitalisation à 37,1 milliards d’euros. A l’origine de ce regain d’intérêt, des rumeurs selon lesquelles le ministère de l’Economie évaluerait à environ 10 milliards d’euros le montant à débourser pour retirer le titre de la cote dans le cadre du projet de réorganisation du groupe, faisant suite à la réforme à venir de la régulation du parc nucléaire français. Un rapide calcul montre toutefois que ce montant avancé de 10 milliards, correspondant à une prime de l’ordre de 65%, apparaît très généreux.

Lagardère : le mouvement spéculatif se poursuit

Lagardère : le mouvement spéculatif se poursuit. L’action du groupe, qui s’est engagé dans un recentrage stratégique sur le Publishing et le Travel Retail, s’adjuge 4,7%, à 22,92 €, soit une hausse de 116% sur un an glissant. Les investisseurs continuent de parier sur un démantèlement du groupe qui compte à la fois Groupe Arnault et Vivendi dans son tour de table. Dans un entretien publié récemment par le journal Le Monde, Arnaud Nourry, PDG d’Hachette, numéro trois mondial de l’édition, avait estimé qu’« un rapprochement avec Editis [détenu par Vivendi] n’a aucun sens stratégique » et que « toute idée de démantèlement est à éviter ». Son départ, annoncé lundi 29 mars, est vu comme une confirmation de la reconfiguration prochaine des activités de Lagardère.

PSB Industries suspendue de cotation

PSB Industries suspendue de cotation. A la demande de cette société, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Paris dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 18,60 €, en hausse de 5,1% depuis le début de l’année, PSB Industries affiche une capitalisation de 68 millions d’euros.

La Compagnie Financière Richemont très entourée en Bourse

La Compagnie Financière Richemont très entourée en Bourse. L’action du groupe suisse spécialisé dans l’industrie du luxe (Cartier, Montblanc, Piaget, Van Cleef & Arpels, etc.) s’adjuge 3,6%, à 92,52 francs suisses, en hausse de 15,5% depuis le début de l’année, ce qui porte sa capitalisation à 48,3 milliards de francs suisses. Selon le site spécialisé Miss Tweed, « Kering, le propriétaire de Gucci et de Saint Laurent, a fait une offre informelle en janvier pour fusionner avec le groupe suisse et créer un concurrent de taille capable de défier LVMH », qui serait intervenue au moment où le leader mondial du luxe bouclait l’acquisition du joaillier américain Tiffany & Co, le 7 janvier 2021. « Mais, ajoute Miss Tweed, l’offre de Kering n’a pas été retenue, selon plusieurs sources proches des discussions ».

M6 très recherchée sur le compartiment A d’Euronext Paris

M6 très recherchée sur le compartiment A d’Euronext Paris. L’action du Groupe Métropole Télévision gagne 6,2%, à 19,14 €, portant son avance à 47% depuis le 1er janvier 2021. RTL a en effet confirmé des discussions pour la vente de sa participation dans M6. « Nous examinons actuellement les options possibles pour notre participation majoritaire dans le groupe français M6, en vue de créer de la valeur pour nos actionnaires », a déclaré Thomas Rabe, président du directoire de RTL. Selon l’agence Reuters, Vivendi et Bouygues font partie des candidats ayant transmis une offre. Xavier Niel, fondateur d’Iliad, maison mère de Free, et l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky seraient aussi intéressés par cette opération.

Voyageurs du Monde suspendue de cotation

Voyageurs du Monde suspendue de cotation. A la demande de cette société spécialisée dans les voyages sur mesure, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 92,20 €, en hausse de 21% sur un mois glissant, Voyageurs du Monde affiche une capitalisation de 340 millions d’euros.

Natixis suspendue de cotation.

Natixis suspendue de cotation. Cet établissement financier, spécialisé dans la gestion d’actifs et de fortune, la banque de financement et d’investissement, l’assurance et les paiements, filiale du Groupe BPCE, a demandé à Euronext Paris de procéder à la suspension de la cotation de son titre à partir de 9h00 ce jour dans l’attente de la communication d’un nouveau communiqué. Au cours de 3,70 €, en hausse de 32,7% depuis le début de l’année, Natixis affiche une capitalisation de 11,7 milliards d’euros.


M6 très entourée sur le compartiment A d’Euronext Paris

M6 très entourée sur le compartiment A d’Euronext Paris. L’action du Groupe Métropole Télévision s’adjuge 6,7%, à 14,20 €, portant son avance à 52,9% sur les 3 derniers mois. Selon l’agence Reuters, qui cite des sources proches du dossier, le géant allemand des médias Bertelsmann aurait approché plusieurs candidats potentiels en vue de céder sa participation majoritaire dans le Groupe M6. Parmi les noms évoqués, Vivendi, Altice Europe, TF1 et le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. Bertelsmann n’a toutefois pas encore engagé de banques pour un processus de vente formel et les pourparlers en seraient encore à un stade préliminaire, tient à préciser l’agence.

Nokia très recherchée en Bourse

Nokia très recherchée en Bourse. Sur Euronext Paris, l’action de l’équipementier télécoms finlandais a gagné mercredi 20,4%, à 4,65 €, portant son avance à 36% sur les cinq dernières séances et sa capitalisation à 26,3 milliards d’euros. Constatant cette situation, Nokia a déclaré dans un bref communiqué ne disposer d’aucune information susceptible d’expliquer la hausse récente de son cours ou du volume de transactions.

Entain très entourée à la Bourse de Londres

Entain très entourée à la Bourse de Londres. L’action de la société britannique de paris sportifs et de jeux d’argent gagne 24%, à 1.406,75 pence, portant sa capitalisation à 8,2 milliards de livres. Entain confirme ce matin avoir reçu une offre de MGM Resorts International, son partenaire sur le marché américain. Aux termes de sa proposition la plus récente, MGMRI offrirait 0,6 action nouvelle pour chaque action Entain. Sur la base des cours de clôture du 31 décembre 2020, soit le dernier jour de bourse avant cette annonce, la proposition de MGMRI représente une contrepartie de 1.383 pence par action, soit une prime instantanée de 22%. MGMRI a indiqué qu’une offre partielle limitée en espèces serait également mise à la disposition des actionnaires. Entain estime que « la proposition sous-évalue considérablement la société et ses perspectives ».

Parmi les dossiers chauds, dix valeurs à surveiller

Parmi les dossiers chauds, dix valeurs à surveiller. Au cours de ces derniers mois, plusieurs sociétés françaises et étrangères ont été très entourées en Bourse, à la faveur de rumeurs récurrentes de cessions ou d’offres publiques, souvent démenties par les intéressés. Par ordre alphabétique (chacune des valeurs a un lien avec le dernier article publié sur le site), il s’agit de : Acheter-Louer, Atos, Bourrelier Group (ex-Bricorama), GTT, KPN, Lagardère, Metro, Natixis, Quadient et XPO Logistics.

Kumulus Vape suspendue de cotation

Kumulus Vape suspendue de cotation. A la demande de cette société spécialisée dans la vente de cigarettes électroniques et de produits connexes, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Access dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 5,25 € en hausse de 59% depuis le début de l’année, Kumulus Vape affiche une capitalisation de 11 millions d’euros.

GTT très entourée sur le compartiment A d’Euronext Paris

GTT très entourée sur le compartiment A d’Euronext Paris. En matinée, l’action de cette société spécialisée dans le transport de gaz naturel liquéfié s’octroie 1,30%, à 82,05 €, portant sa capitalisation à 3 milliards d’euros. Après la vente de sa participation de 29,9% dans Suez pour 3,4 milliards d’euros, Engie étudie les possibilités de se défaire d’activités non essentielles et de participations minoritaires. Dans ce cadre, Engie a entamé une revue stratégique de sa participation dans GTT, dont il détient 40,4% du capital. Engie envisagera de vendre tout ou partie de cette participation soit par le biais d’un processus de vente formel à un tiers soit par une vente sur les marchés.

KPN s’illustre de nouveau sur Euronext Amsterdam

KPN s’illustre de nouveau sur Euronext Amsterdam. L’action de l’opérateur néerlandais de télécoms a gagné 6,3% jeudi à la clôture, à 2,638 €, soit une plus-value de 16,3% sur les cinq dernières séances, ce qui porte sa capitalisation à 11 milliards d’euros. Alors que l’espagnol Cellnex a trouvé un accord avec le hongkongais CK Hutchinson pour acquérir 24.600 pylônes de téléphonie mobile en Europe pour 10 milliards d’euros, l’agence Bloomberg fait de nouveau état de pourparlers entre la société d’investissement suédoise EQT et KPN en vue d’une éventuelle offre d’achat amicale.

KPN très recherchée à la Bourse d’Amsterdam

KPN très recherchée à la Bourse d’Amsterdam. En matinée, l’action de l’opérateur néerlandais de télécoms s’adjuge 7,3%, à 2,398 €, portant sa capitalisation à 10 milliards d’euros. Selon l’agence Bloomberg, la société d’investissement suédoise EQT réfléchirait à une éventuelle offre d’achat, ce qui constituerait la plus importante acquisition de son histoire. Aucune décision définitive n’a toutefois été prise, a souligné l’agence.

Biophytis suspendue de cotation

Biophytis suspendue de cotation. A la demande de cette société de biotechnologie, la cotation des actions et des bons de souscription d’actions a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,669 €, en hausse de 236% depuis le début de l’année, Biophytis affiche une capitalisation de 45 millions d’euros.

Groupe Gorgé et sa filiale ECA suspendues de cotation

Groupe Gorgé et sa filiale ECA suspendues de cotation. A la demande de ces deux sociétés de technologie, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 11,10 €, en baisse de 35% depuis le début de l’année, Groupe Gorgé affiche une capitalisation de 150 millions d’euros. Au cours de 22,40 €, en baisse de 31% depuis le début de l’année, ECA affiche de son côté une capitalisation de 198 millions d’euros.

CaixaBank et Bankia négocient en vue d’une fusion

CaixaBank et Bankia négocient en vue d’une fusion. Après avoir obtenu le feu vert de son conseil d’administration, CaixaBank informe qu’elle est « en négociation avec Bankia pour analyser une fusion entre les deux entités, sans qu’aucun accord ne soit trouvé à ce sujet, au-delà de la signature d’un accord de confidentialité pour échanger des informations pour évaluer l’opération, dans le cadre d’une due diligence ». CaixaBank informera le marché du résultat de ladite négociation en temps opportun. Le rapprochement entre le 3e et le 4e établissement du royaume donnerait naissance à un nouveau géant détenant plus de 650 milliards d’euros d’actifs. Vendredi, à la clôture, les actions Caixabank et Bankia gagnaient respectivement 12,4% et 32,9%.

Accor a étudié la possibilité d’un mariage avec Intercontinental Hotels Group

Accor a étudié la possibilité d’un mariage avec Intercontinental Hotels Group (IHG). Selon les informations du Figaro, Accor a étudié un projet de rapprochement avec son rival britannique IHG, propriétaire des enseignes Intercontinental, Crowne Plaza et Holiday Inn, valorisé 7,3 milliards de livres à la Bourse de Londres. Cette union permettrait de créer le leader mondial de l’hôtellerie, devant Marriott. Selon le quotidien, « Sébastien Bazin, son PDG, a créé début juin une équipe dédiée à ce projet, avec son directeur financier, Jean-Jacques Morin, et les banques d’affaires Centerview et Rothschild ». Néanmoins, « Sébastien Bazin estime plus prudent de ne rien entreprendre pour l’instant. Aucun contact n’a donc été pris avec Patrick Cescau, le président français du conseil d’administration d’IHG. Mais le dossier pourrait évoluer ».

EuropaCorp : la Bourse ne fait pas de sentiment

EuropaCorp : la Bourse ne fait pas de sentiment. L’action du studio de cinéma fondé par Luc Besson gagne près de 6%, à 0,779 €, portant ses gains à 10% depuis le début de l’année. A l’origine de ce regain d’intérêt, la nomination d’Axel Duroux au poste de directeur général d’EuropaCorp à compter du 1er septembre 2020. Le conseil d’administration a également décidé à l’unanimité de dissocier les fonctions de président et de directeur Général d’EuropaCorp, M. Axel Duroux assurant la direction générale et M. Luc Besson assurant uniquement la présidence non exécutive du conseil d’administration, afin de se concentrer désormais, comme annoncé le 28 février 2020, sur les activités artistiques du groupe en tant que directeur artistique. Par ailleurs, le conseil d’administration soumettra la nomination de M. Axel Duroux en tant qu’administrateur d’EuropaCorp, à la prochaine assemblée générale.

Depuis 2017, Axel Duroux était senior partner et responsable du bureau de Paris de Brunswick Group. Auparavant, il a été vice-président exécutif de Publicis Group, responsable des marchés émergents et à forte croissance de 2014 à 2017. Il a également été président du directoire de RTL Radio (France) de 2004 à 2009 et directeur général du Groupe TF1 jusqu’en octobre 2009. Il a été directeur général d’Endemol Development et senior vice president d’Endemol France de 2000 à 2004. Axel Duroux a commencé sa carrière comme photojournaliste, puis journaliste de télévision avant de diriger le service de presse d’IBM France.

Suez très recherchée sur Euronext Paris

Suez très recherchée sur Euronext Paris. L’action du groupe mondial, expert des métiers de l’eau et des déchets, gagne 8,9%, à 11,23 €, réduisant sa moins-value à 16,9% depuis le début de l’année. A l’origine de ce regain d’intérêt, on trouve les propos de Jean-Pierre Clamadieu, président du conseil d’administration d’Engie. Lors d’une conférence téléphonique avec les analystes financiers, il a déclaré que « tout était ouvert », au sujet de la participation de 32,1% dans le capital de Suez, « comme pour d’autres positions similaires que nous détenons dans d’autres entités cotées », relançant ainsi les rumeurs récurrentes de cession de sa participation.

Madvertise suspendue de cotation

Madvertise suspendue de cotation. A la demande de cette agence spécialisée dans les prestations de marketing mobile, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,35 €, en baisse de 19% depuis le début de l’année, Madvertise affiche une capitalisation de 4,3 millions d’euros.

Alès Groupe suspendue de cotation

Alès Groupe suspendue de cotation. A la demande de cette société, spécialisée dans les produits cosmétiques et capillaires, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth Paris dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 1,18 €, en baisse de 56,5% depuis le début de l’année, Alès Groupe affiche une capitalisation de 17 millions d’euros.

VMware sera sans doute très recherchée à la Bourse de New York

VMware sera sans doute très recherchée à la Bourse de New York. Selon The Wall Street Journal, le fabricant d’ordinateurs Dell étudierait plusieurs options concernant sa filiale, acquise en septembre 2016 auprès d’EMC, spécialisée dans les logiciels de virtualisation, à savoir une scission ou un rachat des intérêts minoritaires en vue de retirer VMware de la cote. Cette réflexion est à un stade initial et aucune décision n’est imminente, tient toutefois à préciser le site du quotidien économique américain.

Technicolor suspendue de cotation

Technicolor suspendue de cotation. Etant donné le risque de rumeurs portant sur des informations privilégiées au moment de finaliser les négociations en cours avec ses prêteurs au titre des « Contrats de Crédits », ce spécialiste des technologies de l’image annonce qu’il a demandé à Euronext Paris de suspendre la cotation du titre, à compter de l’ouverture du marché aujourd’hui, jusqu’au 19 juin inclus. Technicolor est convaincue de sa capacité à parvenir à un accord final dans les deux prochains jours et communiquera au marché le résultat de ces négociations.

Maisons du Monde : le soufflé retombe

Maisons du Monde : le soufflé retombe. Après avoir gagné plus de 15% sur les quatre dernières séances, l’action de l’entreprise d’ameublement et de décoration perd 5,8% en fin de matinée, à 9 €, ramenant sa capitalisation à 409 millions d’euros. La valeur avait profité de la réouverture des magasins et d’un article de L’Agefi évoquant un intérêt éventuel de la part de fonds de capital-investissement. Mais certains analystes estiment qu’une offre est improbable à court terme, ne serait-ce qu’en raison  des réticences de la part du premier actionnaire Teleios Capital Partners (avec 19,19% du capital), entré à des niveaux supérieurs aux cours actuels.

GrubHub aurait rejeté la proposition d’Uber

GrubHub aurait rejeté la proposition d’Uber. En discussions avancées, le groupe de livraisons de repas aurait jugé la proposition d’Uber insuffisante, selon The Wall Street Journal. Les pourparlers entre le directeur général de GrubHub, Matt Maloney, et celui d’Uber, Dara Khosrowshahi, achopperaient sur la parité d’échange, à savoir 1,9 action Uber pour chaque action GrubHub. Les négociations se poursuivent, mais toujours selon le journal, un accord serait improbable à très court terme. Pour Uber, l’enjeu est de taille : devenir le leader de la livraison de repas aux Etats-Unis, en approchant les 55% de parts de marché.

Fincantieri très entourée à la Bourse de Milan

Fincantieri très entourée à la Bourse de Milan. L’action du groupe industriel italien spécialisé dans la construction navale s’est adjugé 2,6%, à 0,702 €, portant sa capitalisation à 1 193 millions d’euros. Selon l’agence Reuters, qui cite des sources proches du dossier, le groupe allemand Thyssenkrupp étudierait plusieurs scénarios de stratégie pour ses activités de construction navale militaire, parmi lesquels celui d’un rapprochement – sous forme de coentreprise – avec l’italien Fincantieri en vue de constituer un champion national avec des concurrents allemands.

GrubHub portée par la spéculation

GrubHub portée par la spéculation. A la Bourse de New York, l’action du groupe de livraisons de repas s’envole de 36,5%, à 63,89 $, portant sa capitalisation à 5,8 milliards de dollars. Selon l’agence Reuters, Uber serait en discussions avancées pour acquérir la société basée à Chicago dans le cadre d’une transaction en titres, confirmant des informations publiées par The Wall Street Journal. Cette fusion permettrait ainsi à Uber de devenir le leader de la livraison de repas aux Etats-Unis, en approchant les 55% de parts de marché, selon Wedbush Securities.

AMC Entertainment très entourée à la Bourse de New York

AMC Entertainment très entourée à la Bourse de New York. Après avoir gagné jusqu’à 56% en séance, l’action de la chaîne de salles de cinémas gagne 45%, à 5,93 $, mais reste encore perdante de 29,7% depuis le début de l’année. Selon le Daily Mail, Amazon aurait exprimé son intérêt pour acquérir AMC Entertainment, même s’il n’est pas certain que des discussions soient toujours en cours, comme l’a précisé le journal. Le site Deadline.com  affirme, de son côté, que le géant du commerce électronique ne discute pas d’une potentielle acquisition de la chaîne de cinémas en difficultés.

Nokia très entourée en Bourse

Nokia très entourée en Bourse. L’action de l’équipementier télécoms s’adjuge 3,2%, après avoir déjà gagné la veille 7,2%, portant sa capitalisation boursière à 18,2 milliards d’euros. Selon des informations recueillies par le site TMT Finance, le groupe finlandais travaillerait avec une banque d’investissement en vue de se défendre contre une  prise de contrôle inamicale. « Nokia ne commente pas les rumeurs de marché », a déclaré en réponse un porte-parole.

SpineGuard suspendue de cotation

SpineGuard suspendue de cotation. A la demande de cette société spécialisée dans les dispositifs médicaux destinés à la sécurisation de la chirurgie rachidienne, la cotation a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,324 €, en hausse de 33,9% depuis le 1er janvier 2020, SpineGuard affiche une capitalisation de 4 millions d’euros.

Grubhub très recherchée à la Bourse de New York

Grubhub très recherchée à la Bourse de New York. L’action de cette société américaine de livraison de repas, fondée en 2004, a gagné 12,7%, à 54,80 $, soit une hausse de 38,5% en un mois, ce qui porte sa capitalisation à 5 milliards de dollars. Selon The Wall Street Journal, Grubhub envisagerait plusieurs options, y compris une éventuelle cession. Cette revue stratégique interviendrait dans un contexte de concurrence accrue (Uber Eats, DoorDash, Postmates, etc.) et de baisse récente de ses parts de marché. Interrogée, la société a indiqué qu’elle ne commentait pas les rumeurs de marché.

Mr Bricolage suspendue de cotation

Mr Bricolage suspendue de cotation. A la demande de ce fédérateur du commerce indépendant de proximité pour l’aménagement de la maison et du jardin, la cotation des actions a été suspendue sur le compartiment C d’Euronext Paris dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 2,90 €, en baisse de 61,3% depuis le 1er janvier 2019, Mr Bricolage affiche une capitalisation de 30 millions d’euros.

SQLI très recherchée sur le compartiment C d’Euronext Paris

SQLI très recherchée sur le compartiment C d’Euronext Paris. L’action de la société de services dédiés au monde du digital s’envole de 29,2%, à 23 €, ce qui porte sa capitalisation à 102 millions d’euros. SQLI a été informée de la signature d’un contrat de cession par le fonds Nobel et par Amar Family Office de leurs participations respectives de 9,85% et 11,98% au capital de SQLI au profit de la société DBAY Advisors, dans le cadre d’une transaction hors-marché. DBAY Advisors est une société de gestion internationale basée à l’Île de Man qui détient des participations dans des sociétés européennes de croissance.

SQLI s’est également vu notifier la démission de Philippe de Verdalle et de David Amar de leur mandat d’administrateur, avec prise d’effet à l’issue du règlement du prix des participations cédées, lequel doit intervenir cette semaine. Philippe Donche-Gay, président du conseil de SQLI, a dcélaré : « Nous tenons à remercier Philippe de Verdalle et David Amar pour leur engagement et leur implication au sein du Conseil. Avec DBAY Advisors au capital de la société, SQLI restera accompagné par son actionnariat dans l’exécution de son plan stratégique ». SQLI publiera son chiffre d’affaires annuel 2019, le 6 février 2020, après Bourse.

Digigram suspendue de cotation

Digigram suspendue de cotation. A la demande de cette société, spécialisée dans les technologies pour les professionnels du son, la cotation des actions a été suspendue sur le compartiment C d’Euronext Paris dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,61 €, en baisse de 18,7% sur les 3 derniers mois, Digigram affiche une capitalisation de 1 million d’euros.

Moncler très recherchée à la Bourse de Milan

Moncler très recherchée à la Bourse de Milan. L’action de l’entreprise italienne, spécialisée dans la création de doudounes haut de gamme, gagne en matinée 9,1%, à 42,59 €, soit une hausse de 47,2% depuis le début de l’année, ce qui porte sa capitalisation à près de 11 milliards d’euros. Selon l’agence de presse Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, Kering a eu des discussions exploratoires avec Moncler en vue d’une éventuelle acquisition. Il n’y a toutefois aucune certitude sur le fait que les pourparlers mèneront à une transaction, tient à préciser Bloomberg.

Oxatis suspendue de cotation

Oxatis suspendue de cotation. A la demande de cette société, spécialisée dans les solutions technologiques e-commerce, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 1,015 €, en baisse de 66,2% depuis le début de l’année, Oxatis affiche une capitalisation de 5 millions d’euros.

DBT suspendue de cotation

DBT suspendue de cotation. A la demande de ce spécialiste des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,42 €, en baisse de 56,4% depuis le début de l’année, DBT affiche une capitalisation de 4 millions d’euros.

American Outdoor Brands très entourée sur le Nasdaq

American Outdoor Brands très entourée sur le Nasdaq, scission en vue. La maison mère de Smith & Wesson s’adjuge 4,75%, à 8,27 $, portant sa capitalisation à 453 millions de dollars. American Outdoor Brands a annoncé son intention de se scinder en deux sociétés indépendantes cotées en Bourse : d’un côté, Smith & Wesson Brands qui engloberait les armes à feu, et, de l’autre, American Outdoor Brands qui réunirait les produits et accessoires de plein air. « Nous estimons que cette séparation en deux sociétés cotées indépendantes permettra à chacune d’elles de mieux aligner ses objectifs stratégiques et ses priorités en matière d’allocation de capital », a déclaré Barry M. Monheit, président du conseil d’administration d’American Outdoor Brands. L’opération de scission proposée devrait être finalisée au cours du second semestre 2020.

Asit Biotech suspendue de cotation

Asit Biotech suspendue de cotation. A la demande de cette société belge de biotechnologie, spécialisée dans les traitements contre les allergies, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Bruxelles, dans l’attente de la publication d’un communiqué concernant l’assemblée générale extraordinaire. Au cours de 1,95 €, en hausse de 75% sur les 3 derniers mois, Asit Biotech affiche une capitalisation de 42 millions d’euros.

SunPower très recherchée sur le Nasdaq, scission en vue

SunPower très recherchée sur le Nasdaq, scission en vue. L’action de ce fabricant de panneaux solaires, filiale du groupe Total, s’adjuge 5,5%, à 8,33 $, soit un gain de 87% depuis le début de l’année. SunPower vient en fait d’annoncer son intention de se scinder en deux sociétés indépendantes cotées en Bourse : SunPower et Maxeon Solar Technologies. SunPower demeurera le chef de file des sociétés nord-américaines de production, de stockage et de services énergétiques, alors que Maxeon Solar sera le principal innovateur technologique, fabricant et distributeur de panneaux solaires haut de gamme.

Parallèlement, un partenaire de longue date, Tianjin Zhonghuan Semiconductor (TZS), premier fournisseur mondial de plaquettes de silicium, investira 298 millions de dollars dans le capital de Maxeon Solar. A l’issue des différentes opérations, TZS détiendra 28,85% du capital Maxeon Solar et les actionnaires actuels 71,15%. Sous réserve des conditions de clôture habituelles, SunPower prévoit d’achever la séparation et l’injection de capital de Maxeon Solar au deuxième trimestre 2020.

HP (Hewlett-Packard) très entourée à la Bourse de New York

HP (Hewlett-Packard) très entourée à la Bourse de New York. L’action du groupe américain spécialisé dans les serveurs et les services informatiques s’est adjugé 2,3%, à 18,41 $, ramenant sa moins-value à 10% depuis le début de l’année, ce qui porte sa capitalisation à 27 milliards de dollars. Selon The Wall Street Journal, Xerox, qui pèse trois fois moins en Bourse, réfléchit à une offre mixte sur HP. Le dossier a été abordé mardi par le conseil d’administration de Xerox, ajoute le WSJ, qui précise que rien ne garantit que la réflexion débouchera sur une offre ferme.

Tiffany devrait être très entouré en Bourse

Tiffany devrait être très entouré en Bourse. Selon l’agence Reuters, le géant mondial du luxe LVMH aurait soumis une offre préliminaire et non contraignante en vue de racheter le joaillier américain, connu pour ses bagues de fiançailles et de mariage. Le groupe LVMH a refusé de commenter ces informations, tandis qu’aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès de Tiffany. L’acquisition serait en tout cas d’importance et interviendrait à un moment où Tiffany fait face à l’impact des droits de douane sur les exportations à destination de la Chine. Sur la base du dernier cours au New York Stock Exchange (98,53 $), en hausse de 22,4% depuis le début de l’année, Tiffany affiche une capitalisation de 11,9 milliards de dollars.

Toupargel suspendue de cotation

Toupargel suspendue de cotation. A la demande du groupe de distribution de produits alimentaires surgelés à domicile, la cotation des actions a été suspendue sur d’Euronext Paris, dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,64 €, en baisse de 77,9% depuis le début de l’année, Toupargel affiche une capitalisation de 7 millions d’euros.

Innate Pharma suspendue de cotation

Innate Pharma suspendue de cotation. Cette société de biotechnologie annonce que le cours de ses actions ordinaires sur le marché réglementé d’Euronext à Paris sera suspendu à sa demande, à compter de l’ouverture à 9h. Cette suspension intervient dans le cadre de l’introduction en Bourse de la société sur le Nasdaq Global Select Market, dont les caractéristiques ont été précédemment annoncées, afin de permettre la confirmation des allocations aux investisseurs et le début des négociations des American Depositary Shares (ADS). La suspension sera effective jusqu’à la clôture d’Euronext Paris ce jour et les négociations reprendront le 18 octobre 2019 à l’ouverture à 9h.

Safilo très entourée à la Bourse de Milan

Safilo très entourée à la Bourse de Milan. L’action du groupe italien spécialisé dans la fabrication de montures de lunettes bondit de 10,4%, à 1,03 €, portant son avance à 47,1% depuis le début de l’année. Selon le site Milano Finanza, Kering (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga…) serait intéressé par ce dossier. Mais Safilo a déclaré mercredi ne pas être au courant du moindre intérêt de la part du groupe français de luxe.

Orchestra Prémaman suspendue de cotation

Orchestra Prémaman suspendue de cotation. A la demande de ce spécialiste du prêt-à-porter pour enfant, la cotation des actions a été suspendue sur le compartiment C d’Euronext Paris, dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,388 €, en baisse de 28,1% depuis le début de l’année, Orchestra-Prémaman affiche une capitalisation de 16 millions d’euros.

Oceasoft suspendue de cotation

Oceasoft suspendue de cotation. A la demande de ce concepteur de capteurs intelligents et connectés pour l’industrie, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth, dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 1,42 €, en hausse de 58% depuis le début de l’année, Oceasoft affiche une capitalisation de 5 millions d’euros.

Pharmasimple très recherchée sur Euronext Growth

Pharmasimple très recherchée sur Euronext Growth.  L’action de ce spécialiste de la parapharmacie en ligne en France et au Benelux s’envole de 18%, à 6,14 €, réduisant sa moins-value à 55% depuis le début de l’année. Pharmasimple a été informé par M. Martin Genot, agissant au nom d’un groupe d’investisseurs spécialisés dans les entreprises du web, de la prise d’une participation de ce dernier dans le capital de Pharmasimple à hauteur de 8% environ.

M. Martin Genot est un familier de l’e-commerce, puisqu’il a été dirigeant de PhotoWays/Photobox, puis un des acteurs du succès de Motoblouz. Il est aujourd’hui à la tête d’un réseau d’entrepreneurs du Digital qui investit de façon active dans les sociétés de ce secteur. Il a indiqué à Pharmasimple que son entrée au capital reflète sa conviction et celle de ses associés que le secteur de la parapharmacie en ligne demeure porteur avec un très fort potentiel de croissance grâce notamment à l’ouverture des législations européennes.

Société Générale réfléchit à l’avenir de Lyxor

Société Générale réfléchit à l’avenir de Lyxor. Dans un contexte de vive concurrence, la banque au logo rouge et noir étudie différentes options pour sa filiale de gestion d’actifs qui coiffe un encours de 151 milliards d’euros, selon l’agence Bloomberg, avec un processus qui pourrait démarrer au 4etrimestre 2019. Cession pure et simple ou rapprochement avec un autre acteur ? Aucune décision n’a été prise et la banque dirigée par Frédéric Oudéa pourrait aussi conserver cette activité. Les investisseurs ont été sensibles à cette nouvelle, l’action Société Générale s’octroyant 2,08%, à 22,58 €.

Kloeckner devrait être entouré à la Bourse de Francfort

Kloeckner devrait être entouré à la Bourse de Francfort. Selon le site du quotidien économique allemand Handelsblatt, Thyssenkrupp serait en discussions pour acquérir le distributeur d’aciers et de métaux non-ferreux en vue de renforcer ses activités dans la sidérurgie. Kloeckner, qui souffre de la dégradation de la demande industrielle, fait l’objet depuis plusieurs mois de spéculations sur un éventuel rapprochement avec Thyssenkrupp. Au cours de 4,858 €, en baisse de 19,8% depuis le début de l’année, Kloeckner affiche une capitalisation de 485 millions d’euros.

Aurea suspendue de cotation

Aurea suspendue de cotation. A la demande de ce spécialiste de la régénération des déchets, la cotation des actions a été suspendue sur le compartiment C d’Euronext Paris, dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 5,70 €, en hausse de 6,5% depuis le début de l’année, mais en baisse de 5,6% sur la dernière semaine, Aurea affiche une capitalisation de 70 millions d’euros.

Fashion Bel Air suspendue de cotation

Fashion Bel Air suspendue de cotation. A la demande de l’entreprise spécialisée dans la création de prêt-à-porter féminin, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth, dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 0,55 €, en hausse de 184,6% depuis le début de l’année, Fashion Bel Air affiche une capitalisation de 8  millions d’euros.

Coface très recherchée sur Euronext Paris

Coface très recherchée sur Euronext Paris. L’action de l’assureur-crédit, contrôlé à hauteur de 41,7% par Natixis (Groupe BPCE), a bondi vendredi 19 juillet de 8,4%, à 10,70 €, soit un gain de 34,9% depuis le début de l’année. Selon l’agence Reuters, le fonds américain de capital-investissement Apollo Global Management a contacté Coface en vue de lui faire une offre. Les discussions en sont à un stade préliminaire et rien ne garantit qu’elles aboutissent à un accord, indiquent les sources anonymes de l’agence. Au demeurant, aucun détail sur le prix de la transaction n’a été dévoilé.

Recyclex suspendue de cotation

Recyclex suspendue de cotation. Compte tenu de l’évolution des cours lors des deux dernières séances (+40,5%, à 5,20 €), le spécialiste européen du recyclage du plomb, du zinc et du polypropylène a demandé la suspension de cotation de l’action Recylex dans l’attente de la diffusion d’un communiqué. Les modalités de reprise de cotation seront précisées prochainement.

Symantec devrait être très entourée sur le Nasdaq

Symantec devrait être très entourée sur le Nasdaq. Selon l’agence Bloomberg, le spécialiste de la cybersécurité serait en discussions avancées en vue d’un rachat avec le fabricant de semi-conducteurs Broadcom, qui cherche à diversifier ses activités. La taille de Symantec (13,7 milliards de dollars de capitalisation, à la clôture) n’est pas un obstacle. Quatre mois après avoir échoué à acquérir Qualcomm, le fabricant américain de semi-conducteurs, Broadcom avait pris sa revanche en juillet 2018 en mettant la main sur CA, ce grand éditeur de logiciels, pour 18,9 milliards de dollars.

Bourbon Corp. suspendue de cotation

Bourbon Corp. suspendue de cotation. A la demande de ce prestataire de services maritimes, la cotation des actions a été suspendue sur le compartiment B d’Euronext Paris, dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 2,10 €, en baisse de 38,8% depuis le début de l’année, Bourbon affiche une capitalisation de 163 millions d’euros.

Fiat Chrysler Automobiles retire son offre de fusion

Fiat Chrysler Automobiles retire son offre de fusion pour Renault. Selon le Wall Street Journal, Fiat Chrysler Automobiles a annulé mercredi sa proposition de fusion avec Renault SA après que le partenaire de l’alliance du constructeur automobile français, Nissan Motor Co., ait refusé de soutenir la transaction, selon des personnes proches du dossier. Pour consulter l’article du  WSJ.

EuropaCorp : nouvelle bouffée spéculative

EuropaCorp : nouvelle bouffée spéculative. L’action du studio de cinéma fondé par Luc Besson s’envole de 19%, à 1,178 €, sans atteindre les niveaux atteints lors de la précédente flambée (1,40 € en séance), le 29 mai dernier. Aucune information nouvelle n’a été délivrée par EuropaCorp. Le groupe Pathé, on le sait, a marqué son intérêt pour une éventuelle prise de participation au capital de la société. Mais, comme l’a précisé EuropaCorp, le 29 mai, « cette marque d’intérêt, non engageante, est soumise à la réalisation de plusieurs conditions préalables », dont certaines, comme l’accord des prêteurs séniors et juniors, n’étaient pas remplies à ce jour.

Worldline et Ingenico très entourées sur Euronext Paris

Worldline et Ingenico très entourées sur Euronext Paris, avec des gains respectifs de 6,3%, à 57,55 €, et de 4,3%, à 75,5 €. Selon une information publiée sur le site du quotidien économique Il Sole 24 Ore, le spécialiste italien des services de paiements SIA envisagerait un rapprochement avec un concurrent européen. Et « le candidat le plus probable » pour « procéder à une consolidation du secteur européen des services de paiement, qui est très fragmenté sur le vieux continent », serait Worldline. Seul problème, mais de taille, Worldline capitalise désormais 10,5 milliards d’euros, tandis que SIA pèse 3,5 milliards d’euros.

EuropaCorp : la spéculation repart de plus belle

EuropaCorp : la spéculation repart de plus belle. L’action du studio de cinéma s’envole de 115%, à 1,34 euro, portant sa capitalisation à 55 millions d’euros. Selon les informations du journal Les Echos, le groupe Pathé aurait fait une offre de reprise sur la société fondée par Luc Besson. « Une première offre aurait été faite par Pathé mais celle-ci a été refusée par les créditeurs du groupe », dévoile le quotidien économique. Et d’ajouter : « La sortie d’Anna au début de l’été en France et aux Etats-Unis, pourrait toutefois relancer l’intérêt d’autres repreneurs possibles, si le film démarre bien ».

 

 

Renault : vers un rapprochement avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ?

Renault : vers un rapprochement avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ? Le conseil d’administration de Renault a été convoqué en urgence pour lundi 27 mai, à 8 heures, en vue de créer une société commune avec FCA pour mutualiser leurs investissements et leurs achats dans les domaines de la voiture du futur. Une option plus ambitieuse serait également sur la table, impliquant des prises de participation croisées entre les deux constructeurs. Compte tenu de l’intérêt industriel de cette opération, l’Etat français, qui détient 15,01% du capital et a été averti des pourparlers, serait ouvert à un tel rapprochement, mais sous certaines conditions.

Recylex suspendue de cotation

Recylex suspendue de cotation. En vue d’assurer un accès égal du public à l’information, le spécialiste européen du recyclage du plomb, du zinc, du polypropylène et de la production de métaux spéciaux a demandé la suspension de cotation de l’action Recylex dans l’attente de la diffusion d’un communiqué. Les modalités de reprise de cotation seront précisées dans le prochain communiqué. Au cours de 4,33 €, en baisse de 22,7% depuis le début de l’année, Recylex affiche une capitalisation boursière de 112 millions d’euros.

Dans une information en date du 15 mai 2019, Recylex S.A. annonçait que les partenaires financiers de son sous-groupe allemand ont accepté, compte tenu de l’évolution des discussions en cours, de prolonger jusqu’au 31 mai 2019 leur renonciation à leur droit de résilier par anticipation le contrat de financement existant. Ils ont également accepté de reporter à cette même date les échéances de remboursements dues au 31 décembre 2018 et au 31 mars 2019. Le groupe a pour objectif de finaliser l’ensemble du financement d’ici fin mai 2019.

Avon Products devrait être très entourée à la Bourse de New York

Avon Products devrait être très entourée à la Bourse de New York. Selon des informations parues dans la presse et en particulier dans le Financial Times et le Wall Street Journal, le fabricant américain de cosmétiques serait racheté par le groupe brésilien Natura Cosmeticos dans le cadre d’une opération en actions. Les conseils d’administration des deux entreprises auraient approuvé la transaction, à l’étude depuis plusieurs mois. Sur la base du dernier cours (3,195 $), Avon affiche actuellement une capitalisation boursière de 1,4 milliard de dollars.

Osram Licht recherchée à la Bourse de Francfort

Osram Licht recherchée à la Bourse de Francfort. L’action du spécialiste de l’éclairage a gagné 5,3%, à 28,80€, réduisant sa moins-value à 24% depuis le début de l’année. Après la publication d’informations selon lesquelles Bain Capital et Carlyle Group pourraient proposer 35 € par action, le groupe allemand a déclaré que les discussions se poursuivaient avec les deux sociétés de capital-investissement. Néanmoins, « les due diligence ne sont pas encore terminées », a tenu à préciser un porte-parole d’Osram.

Commerzbank très entourée à la Bourse de Francfort

Commerzbank très entourée à la Bourse de Francfort. L’action du groupe bancaire allemand clôture à 7,72 €, en hausse de 4,3%, soit un gain de 33,5% depuis le début de l’année. Selon l’agence Reuters, UniCredit aurait mandaté Lazard et son banquier Jörg Asmussen, ancien vice-ministre allemand des Finances, ainsi que JPMorgan, pour la conseiller sur une éventuelle offre d’achat sur Commerzbank. La première banque italienne, dirigée par Jean-Pierre Mustier, possède déjà la banque allemande HVB et réfléchit depuis longtemps à une expansion en Allemagne.

Cellnovo Group suspendue de cotation

Cellnovo Group suspendue de cotation. Cette société de technologie médicaleannonce avoir demandé à Euronext la suspension de la cotation de ses actions avec effet immédiat, dans l’attente d’un communiqué de presse. Cette suspension de cotation intervient dans le contexte de la demande d’ouverture de la liquidation judiciaire qui sera examinée par le Tribunal de commerce de Paris ce jeudi 9 mai 2019. La société communiquera dès que possible à l’issue de cette audience.

Europacorp suspendue de cotation

Europacorp suspendue de cotation. A la demande du studio de cinéma fondé par Luc Besson, la cotation des actions a été suspendue sur le compartiment C d’Euronext Paris, à compter du lundi 6 mai 2019 après la clôture du marché, dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 1 €, en baisse de 7% sur les 3 derniers mois, Europacorp affiche une capitalisation de 41 millions d’euros.

Thomas Cook très recherchée à la Bourse de Londres

Thomas Cook très recherchée à la Bourse de Londres. L’action du voyagiste britannique s’envole à mi-séance de 16%, à 28,45 pence, sur des rumeurs d’intérêt de groupes étrangers. Selon la chaîne Sky News, la société d’investissement KKR et le fonds suédois EQT Partners seraient sur les rangs pour étudier une éventuelle acquisition du groupe qui a déjà mis en vente son activité de transport aérien et fermé des agences depuis le début de l’année.

Rubis subit des dégagements

Rubis subit des dégagements. L’action de cet opérateur indépendant du secteur de l’énergie cède 6,7% dans la matinée, à 46,56 €, annulant la totalité de ses gains depuis le 1er janvier. Crédit agricole CIB a placé 5,24% du capital pour le compte de la société Orfim dans le cadre d’un placement réservé aux investisseurs institutionnels. La transaction a été réalisée à 46,50 € par action Rubis, soit un montant de 237 millions d’euros, faisant ressortir une décote de 6,7% par rapport au cours de clôture de jeudi.